Lundi 25 octobre 2021
TEST: 2289

Le plus haut gratte-ciel en bois tout juste inauguré en Suède

Par Anaïs Riu | Publié le 16/09/2021 à 06:00 | Mis à jour le 16/09/2021 à 12:34
Photo : La tour mesure 75 mètres de haut pour 20 étages. Crédit photo : Patrick Degerman
Sara Kulturhus

La semaine dernière a été inaugurée la plus haute tour au monde uniquement constituée de bois, le Sara Cultural Centre (Sara Kulturhus). Elle se trouve dans le nord de la Suède, à Skellefteå, et culmine à 75 mètres du sol. Un projet innovant et durable de plus pour le pays scandinave. 

 

Sara Kulturhus
Au dernier étage, l'hôtel offre une vue panoramique sur la ville. Crédit photo : Patrick Degerman

 

20 étages. Ce n’est certes pas très impressionnant dit comme cela, nous sommes loin des grattes-ciel de New York, Tokyo ou encore Dubaï, mais le Sara Cultural Centre est bien le plus haut bâtiment du monde à sa manière. Il est le premier à être uniquement construit en bois, de sa structure à ses différentes pièces : salles de spectacle et d’exposition, bibliothèque, cages d’escaliers, restaurants, chambres, etc. Ses 30 000m² de surface abritent en effet six scènes de théâtre, un spa, une bibliothèque municipale, un musée, une galerie d’art, un centre de conférences, plusieurs restaurants et un hôtel de 200 chambres. Ces dernières ont d’ailleurs été montées telles quelles, en seulement quelques heures, puisqu’il s’agit de modules en bois préfabriqués. Un projet très local puisque le bois provient de forêts à moins de 200 kilomètres de Skellefteå où il a ensuite été découpé et travaillé dans une scierie à 50 kilomètres de son emplacement actuel. On y retrouve tout de même un peu d’acier et de verre, notamment pour les vitres, mais bien moins que sa grande sœur en Norvège, une tour de plus de 85 mètres.

 

Sara Kulturhus
Ici, une des salles de conférences. Crédit photo : Patrick Degerman

 

Une prouesse environnementale, écologique mais également architecturale qui fait la fierté de la ville et du cabinet d’architecture White Arkitekter à l’origine du projet « Le projet est réalisé avec du bois comme matériau structurel massif, pas seulement une couche de surface sur le dessus pour le spectacle. Nous avons fait appel pour ce programme diversifié à une gamme de solutions innovantes pour gérer les portées, la flexibilité, l’acoustique et la statique globale (…) Le Sara Kulturhus a un impact environnemental très nettement plus faible. Nous visons un taux négatif d'émissions de carbone » expliquent ses architectes Robert Schmitz et Oskar Norelius. Le bâtiment est prévu pour tenir au minimum 100 ans sans restaurations majeures.

Anaïs Riu

Anaïs Riu

Diplômée d'une licence en information et communication, Anaïs poursuit aujourd'hui son parcours en Master de journalisme international. De nationalité franco-suédoise, elle est passionnée par la culture scandinave, le sport et le domaine de l'audiovisuel.
0 Commentaire (s) Réagir