Dimanche 18 novembre 2018
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

"The Night Garden" : un projet artistique qui brise les tabous

Par Louisa Karmoudi | Publié le 14/02/2018 à 08:28 | Mis à jour le 13/04/2018 à 10:16
Photo : tous droits réservés
The Night Garden Slussen

L’auteure et bédéiste féministe Liv Strömquist s’empare de la galerie d’art souterraine du métro de Stockholm pour y présenter une collection d’images au message politique fort. Deux femmes sur le point de s’embrasser, des tigres arpentant les murs, la figure d’un homme nu, une femme assumant sans complexion ses poils, tout est réuni pour nous régaler et pourtant cette exposition a suscité la controverse.

 

L’auteure et bédéiste féministe Liv Strömquist s’empare de la galerie d’art souterraine du métro de Stockholm pour y présenter une collection d’images au message politique fort. Deux femmes sur le point de s’embrasser, des tigres arpentant les murs, la figure d’un homme nu, une femme assumant sans complexion ses poils, tout est réuni pour nous régaler et pourtant cette exposition a suscité la controverse.
Photo : Livia Rostovanyi

Rencontre avec une auteure féministe engagée

Liv Strömquist débute sa carrière, après des études politiques à l’université, il y a douze ans par la création d’un fanzine avec ses ami.es, mélangeant dessins et pop culture. Elle dévoile dans une interview pour le journal Libération que ses sources d’ inspiration correspondent au mouvement punk ainsi qu’au  "DIY" (Do It Yourself). Il n’est donc pas question d’avoir des prétentions pour le dessin ou de maîtriser à la perfection le pointillisme pour s’exprimer sur du papier. Il suffit d’avoir de la créativité mais surtout des idées, l’ensemble de son œuvre reflète son engagement politique et féministe brisant les codes et tabous de nos sociétés occidentales. 
 

The Night Garden Slussen Stockholm
Photo : editions-rackham.com

Parmi ses ouvrages notables, nous retrouvons "Les Sentiments du prince Charles" paru en 2012, "L’origine du monde" (2014) ou encore "Grandeur et décadence" (2017) sous la direction de l’édition alternative de bande dessinée Rackham. Son œuvre a reçu plusieurs distinctions telles que le prix Adamson en 2012 de la meilleure auteure, remis par l’Académie suédoise de la bande dessinée. 

Scandale ! Une exposition sur les thèmes des poils et des menstruations  

C’est au sud de la capitale, dans la station de métro Slussen qu’apparaissent des images en noir et blanc représentant des oiseaux, des femmes qui se baignent dans un lac. Parmi les affiches, on entraperçoit des taches rouges - seule couleur apparente - qui visibilisent un tabou prégnant de notre société : les menstruations. Dans son ouvrage "Origine du monde", elle abordait déjà cette thématique au travers de l’histoire et de la représentation culturelle de l’organe génital féminin. L’auteure fait le choix de mettre en scène des sportives ayant leurs règles, des femmes assumant leur pilosité et leur sexualité afin de susciter le débat, de faire naître une discussion autour de tabous intériorisés. 


Quoi de mieux, que de choisir la galerie souterraine, un espace de rencontre, de mobilité, de dialogue, une sphère sociale du quotidien pour mettre en lumière et dénoncer les injonctions faites aux femmes ! 
 

Teh Night Garden Slussen Stockholm
Photo : TT

"The Night Garden", une exposition controversée 

L’objectif est atteint, le projet artistique a provoqué des débats enflammés sur sa légitimité et son emplacement au sein du métro. L’affaire est remontée jusqu’aux oreilles du Guardian (l’auteure se félicite, dans un tweet, de l’écho de son exposition) qui lance un débat sur la place de l’art dans l’espace public et ses limites. Le quotidien britannique dévoile certains témoignages de passant.es décrivant les images comme dégoûtantes, non appropriées notamment lorsqu’il s’agit d’expliquer à un.e enfant de quatre ans ce que représente la couleur rouge. L’auteure, dans une interview pour la chaîne de télévision SVT explique son incompréhension face aux réactions virulentes des usager.es, certain.es ayant tenté de porter plainte auprès de la compagnie de transport suédoise SL. 

Célébrer l’art et le corps humain sous toutes ses formes 

Martina Viklund, une attachée de presse de la compagnie déclare au Guardian en réponse aux nombreuses protestations que "l’Art est une forme de tradition dans laquelle le corps humain a toujours été un sujet d’interprétation. En exposant le travail de Liv Strömquist, nous voulions célébrer le corps humain sous toutes ses formes et contrastes". 
Alors célébrons les poils et les menstruations plutôt que de les dissimuler, les arracher, les maltraiter car après tout "It’s alright (I’m only Bleeding )". 

The Night Garden
Photo : Janet Carr

 

Où ?  Station de métro Slussen 
Quand ? De septembre 2017 à août 2018 

Louisa Karmoudi, 14 février 2018

Nous vous recommandons

Louisa Karmoudi Suède

Louisa Karmoudi

Etudiante à Science Po Rennes en master JRE et passionnée par l'actualité internationale, la politique et la culture. Militante féministe et animaliste à ses heures perdues.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AGENDA DU WEEK-END

Que faire ce week-end à Stockholm ? 16 au 18 novembre

Une journée de débats, un vernissage, une fête des lumières ou l’ouverture des premiers marchés de Noël, une fois de plus vous aurez beaucoup de choix pour occuper ce week-end de novembre...

Communauté

PORTRAIT

Portrait : Journal d’un artiste français à Stockholm

Au bord du l'eau dans un charmant appartement au sud de Kungsholmen, se trouve l’atelier d’Alex, artiste français installé à Stockholm depuis près de deux ans. Le Petit Journal Stockholm l’a rencontré

Vivre à Stockholm

SOCIÉTÉ

Stockholm dit non à l’Apple Store

La municipalité de Stockholm a décidé de stopper deux projets architecturaux controversés. Elle remet également en question la candidature de la ville au Jeux Olympiques d’hiver de 2026.