Mercredi 16 octobre 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SE LOGER À STOCKHOLM — Louer un appartement

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 02/10/2016 à 22:07 | Mis à jour le 02/10/2016 à 23:07

Trouver à se loger dans le grand Stockholm relève du parcours du combattant et le marché du logement peut être très déroutant pour n'importe quel nouvel arrivant espérant trouver une chambre chez l'habitant ou une location aussi simplement qu'en France. Cet article a pour but de vous guider dans cette démarche, en décodant le système de la location en Suède et en vous donnant quelques conseils pour éviter de vous faire escroquer. 

LISTE D'ATTENTE 

Le marché de la location est très difficile à intégrer du fait d'un système de liste d'attente (bostadskö) pour les contrats de première main, gérée par la commune de Stockholm. Stockholms stads bostadsförmedling sert d'intermédiaire aux entreprises, communales ou privées, qui louent des appartements, telles que Svenska Bostäder, Familjebostäder et Stockholmshem. Il faut bien sûr avoir un personnummer pour s'y inscrire, cela coûte 210 kr/an (en 2016) et pour postuler pour un appartement, il faut avoir un revenu mensuel de trois fois le loyer de l'appartement. Le temps d'attente de cette liste est malheureusement d'environ 10-20 ans (!!!) en fonction du quartier, les appartements situés dans le centre de Stockholm étant les plus demandés, et donc avec un temps d'attente plus long. Début 2016, il y avait 516 665 personnes inscrites sur cette liste d'attente, dont seulement 14 % d'actifs (sont actifs ceux qui postulent pour un logement 5 fois par an). Mi-février, il y avait 418 logements libres, pour 72 000 potentiels intéressés. Cela en dit long sur le marché de la location à Stockholm? 

Pour les personnes fraîchement débarquées à Stockholm, qu'elles soient Suédoises ou étrangères, il ne reste donc plus que la solution de louer en seconde main (andrahandsuthyrning) ou d'acheter son logement. Cependant, il n'est pas donné à tout le monde d'avoir assez de capital et d'obtenir un prêt immobilier dans une banque. C'est donc la location de seconde main que nous abordons dans cet article, puisque c'est la situation dans laquelle la plupart des nouveaux arrivants se retrouvent. 

LOUER EN SECONDE MAIN 

Les possesseurs de contrat de location de première main (hyresgäst) ou les propriétaires d'appartement en copropriété (bostadsrättinnehavare) peuvent sous-louer leur appartement, à condition d'avoir demandé au préalable l'autorisation au hyresvärd ou à la bostadsrättsförening. On peut en général sous-louer pendant un an, éventuellement renouvelable un an, soit deux ans maximum. Au-delà de cette période, dans le cas d'une sous-location d'un contrat de première main, le locataire habitant effectivement dans l'appartement est en droit de récupérer le contrat de première main (besittningsrätt). Dans le cas d'un appartement dans une copropriété, le propriétaire peut être obligé par le syndic de mettre son appartement en vente puisqu'il n'y habite plus de facto. Les contrats de seconde main sont donc souvent de courte durée.  

Une majorité de ces sous-locations sont annoncées sur blocket.se (l'équivalent du « Bon coin ») et sur Bostad Direkt. Il est fortement conseillé de bien contrôler que la personne qui vous propose de sous-louer son appartement en dispose réellement et qu'elle a le droit de le sous-louer. Si la personne est à l'étranger et demande une avance, mettez fin à l'affaire et signalez-la à Blocket. De manière générale, ne payez jamais rien avant d'avoir vu l'appartement et signé le contrat de location ! Toute autre manière de procéder vous entraîne sur le marché noir du logement, et il est très difficile d'obtenir gain de cause au moindre abus.  

COMBIEN ÇA COÛTE ?

D'après les statistiques, le loyer moyen d'un 1:a (une pièce) est de 7 453 kr/mois, un 2:a de 11 154 kr/mois et un 3:a de 11 680 kr/mois. On peut également compter environ 1 235 kr/mètres carrés. Ceci est une moyenne, qui varie beaucoup en fonction du quartier, de la situation par rapport aux transports, commerces et autres critères. La règle est que le loyer de sous-location ne doit pas dépasser celui que le locataire paye déjà, mais il peut être majoré de 10-15 % si l'appartement est meublé. À noter que tous les appartements suédois sont équipés en frigo/congélateur et cuisinière (parfois lave-vaisselle et four à micro-ondes) dans la cuisine et parfois d'une machine à laver dans la salle de bain. Dans la plupart des immeubles, on trouve en plus une buanderie commune (tvättstuga) avec deux ou trois machines à laver où l'on peut réserver un créneau horaire pour faire sa lessive. Tout ceci est donc compris dans la location. 

Dans le cas d'un appartement de copropriété, on prend en compte la valeur de l'appartement à l'achat en rajoutant des intérêts de 4 % plus les charges mensuelles. Si un appartement a coûté 3 millions de couronnes à l'achat et que les charges sont de 1 900 kr/mois, comptez comme ceci : (3 000 000 x 0,04) /12 + 1 900 = 11 900 kr/mois. Si vous vous rendez compte que le propriétaire demande plus que ce qui est autorisé selon cette formule, vous pouvez avoir recours à Hyresnämnden, le tribunal qui se charge des litiges en matière de location de logements. Il est important que soit mentionné sur le contrat de location tout ce qui est inclus dans le loyer. 

Si vous êtes plusieurs à louer un appartement, en co-location donc, vérifiez bien que la totalité des loyers respectifs ne dépassent pas la somme maximum autorisée. Ainsi, si l'on vous propose de louer une chambre (avec accès aux espaces communs tels que cuisine, salle de bain et éventuellement salon) pour 15 000 kr/mois, dites-vous qu'il y a anguille sous roche, quelque soit la situation de l'appartement. Le marché du logement de la région de Stockholm étant ce qu'il est, il y aura toujours des gens pour abuser de la situation et escroquer ceux qui désespèrent de trouver un toit et, qui plus est, ont éventuellement les moyens de payer le prix fort. Enfin, n'oubliez pas de souscrire une assurance-habitation.


Quelques liens utiles

Hyresgästföreningen : Association des locataires

Stockholms stads bostadsförmedling : Agence de logement de la ville de Stockholm (il en existe dans les autres villes de Suède, bien sûr)

Lexique

Bostadskö : mot à mot, queue du logement, c'est-à-dire liste d'attente pour les locations 

Hyresvärd : propriétaire d'appartement à louer

Hyresgäst : locataire 

Bostadsrätt : appartement de copropriété

Bostadsrättsförening :  association coopérative d'habitation

Bostadsrättinnehavare : propriétaire d'appartement de copropriété  

1:a ou etta : appartement d'une pièce

1 r o k = 1 rum och kök : une pièce et cuisine (salle de bain comprise)

Hyra i andra hand : louer en seconde main

Andrahandskontrakt : contrat de seconde main

Förstahandskontrakt : contrat de première main 

 

Audrey LEBIODA et Vincent LECOANET lepetitjournal.com/stockholm Mardi 8 mars 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Singapour Appercu

L’Alliance française de Singapour célèbre ses 70 ans!

Depuis soixante-dix ans, l’Alliance française de Singapour contribue aux échanges culturels entre la cité-Etat, la France et le monde francophone. Lors de la journée anniversaire du 12 octobre, la Pré