Mardi 11 août 2020
Stockholm
Stockholm

Le prix des transports en commun à Stockholm augmentera l'an prochain

Par Sarah Chabane | Publié le 11/10/2019 à 08:53 | Mis à jour le 11/10/2019 à 08:53
Photo : Transports publics à Stockholm - Photo : Melker Dahlstrand Image Bank Sweden
prix transport SL

La majorité bleu-verte, composée des partis politiques de l’Alliance de centre droit et du parti écologiste Miljöpartiet, à la tête de la ville et la région de Stockholm a présenté mercredi son budget pour l’année à venir. Celui-ci inclut notamment une augmentation annuelle des prix des transports en commun dans la région de Stockholm. 

 

En janvier 2019, le prix de l’abonnement mensuel à SL, StorStockholm Lokaltrafik qui gère les transports publics dans la région de Stockholm avait augmenté de 30 couronnes passant de 860 à 890kr. Après cette augmentation qui suivait la dynamique des années précédentes, les Stockholmois.es espéraient profiter d’une trève. Mais les élu.es en ont décidé autrement. En janvier 2020, le prix de l’abonnement va donc augmenter de 40 couronnes, passant ainsi de 890 à 930kr par mois. Cette augmentation se répercute également sur les tickets individuels (50kr) et les billets à tarif réduit. 

 

Voir ci dessous pour le récapitulatif des augmentations par année. 

Plein tarif pour 30 jours: 

2018 : 860 kr

2019 : 890 kr

2020 : 930 kr

2021 : 950 kr

2022 : 970 kr
 

Tarif réduit pour 30 jours  (retraités, jeunes et étudiants)

2018 : 570kr 

2019 : 590 kr

2020 : 620 kr

2021 : 635 kr

2022 : 650 kr

 

Ticket unique: 

2020 : 50kr plein tarif / 34 kr tarif réduit 

 

Selon Tomas Eriksson, élu de Miljöpartiet et membre du conseil régional en charge des transports, cette augmentation s’explique par une expansion du réseau de transports en commun dans les années à venir. Avec notamment un nouveau tramway à Helenelund, de nouvelles lignes de métro vers Barkarby et Nacka, ou un réseau de bus renforcé. Cette expansion s’inscrit dans la politique environnementale de la région qui veut faire de Stockholm une région climatiquement neutre, à zéro émission, à l’horizon 2045. Les impôts qui financent SL ne représentent que 9,8 des 22,2 milliards qu’il faut à la région pour faire fonctionner le réseau, la vente de tickets représente donc une part non négligeable pour le bon fonctionnement des transports en commun.  

Pour conclure sur une note positive sachez que dès l'an prochain vous pourrez prendre votre vélo avec vous dans le tramway !

 

 

Sarah Chabane, 10 octobre 2019

Nous vous recommandons

Sarah Chabane photo portrait

Sarah Chabane

Tombée amoureuse de la Suède durant mon année d'Erasmus je suis revenue m'y installer sur le long terme. Je me passionne pour les questions de durabilité et suis toujours à l'affût d'événements culturels notamment en matière de cinéma.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Franzosen lun 14/10/2019 - 08:10

Je suis trés étonné que les transports en commun pour Stockholm augmentent d´année en année,car quand on décida d´instaurer le " Trängselskatten " cet impôt pour entrer et sortir de Stockholm,certains étaient contents que cela ferait que les transports en commun serait bon marché.Avec les années,le prix du passage de cet impôt a grimpé sans que cela joue sur le prix des transports en commun.De plus,on a augmenté le périmètre de cet impôt,car pour traverser le faubourg de Stockholm sans devoir s´arrêter à Stockholm,par exemple sur la E 4 ,pour se rendre de Jönköping à Gävle ou de Gävle à Jönköping,il faut désormais faire un grand détour,éviter le grand Stockholm,passer par d´autres routes,difficiles à accéder.

Répondre

Actualités

CINÉ

Le film « Livets bästa år » de Claude Lelouch arrive en Suède

"Les Plus Belles Années d'une vie", traduit en suédois « Livets bästa år » est un film d'amour français, réalisé par Claude Lelouch. Il sortira en avant-première le 7 Août en Suède. 

Que faire à Stockholm ?

Un guide des États disparus pour voyager autrement

Le premier guide des États disparus nous emmène à travers les routes maritimes et les commerces d’épices de l’ancienne République de Venise, raconté par le journaliste Giovanni Vale.

Expat Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...

Sur le même sujet