Lundi 27 mai 2019
Stockholm
Stockholm
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Eskapist, un ballet à l’évasion garantie

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 17/04/2019 à 03:34 | Mis à jour le 17/04/2019 à 03:57
Photo : Eskapist à l'Opéra de Stockholm - Photo : Nils-Emil Nylander
eskapist ballet stockholm

 

Alexander Ekman, 35 ans, est sans doute le chorégraphe qui n’en finit pas de monter depuis son premier coup d’éclat, un Lac des cygnes revisité et plusieurs milliers de litres d’eau déversés sur scène. Avec Play,  il a conquis la scène de l’Opéra de Paris en 2017. Le voici de retour à Stockholm avec son nouveau ballet, Eskapist.

 

Qu’est ce qu’un Eskapist?

Dans ce ballet en un acte le spectateur suit le parcours d’un “eskapist”, le danseur Oscar Salomonsson, parfait dans le rôle du gars paumé, qui s’évade comme il peut d’un triste quotidien boulot-dodo. Avec cet argument comme point de départ,  Ekman explore la tendance au fond de chacun de nous à rêvasser, à nous évader, bref à bailler aux corneilles.

 

eskapist ballet opera stockholm
Eskapist dernière création d'Alexander Ekman - Photo : Nils-Emil Nylander


Un spectacle total

La grande force d’Ekman est d’exploiter toutes les facettes du spectacle vivant. Dès l’ouverture, qui dévoile toute la profondeur de la scène fosse d’orchestre incluse, la composition électro de Mikael Karlsson donne le rythme. Pas de place pour de mièvres rêveries.  Frappement de pieds, numéro de claquettes en sabot, projecteurs puissants contrastant avec l’éclairage à la bougie, vidéo-pince-sans-rire retraçant le parcours de l’eskapist, tout est bon pour frapper l’imagination.

 

La patte du chorégraphe est bien reconnaissable. Il laisse une grande place au jeu et au travers du détournement d’objets crée une atmosphère joyeuse et loufoque. Les danseurs prennent un plaisir évident à danser et ne sont pas troublés outre mesure de côtoyer des tondeuses à gazons sur la scène de l’opéra.  Au final la rêverie semble bien plus tangible et attrayante que le monde réel, et le public, conquis, n’a aucun mal à se laisser entraîner.

 

Eskapist, à l’Opéra de Stockholm jusqu’au 27 avril.

 

Manon F., 17 avril 2019

lepetitjournal Stockholm

Lepetitjournal Stockholm

L'édition de Stockholm de lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CULTURE

Le 1er mai en Suède

"Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver"... Ces mots de la chanson populaire française pourraient bien vous trotter dans la tête en lisant notre article d’aujourd’hui.

Vivre à Stockholm

ENVIRONNEMENT

Earth week, une semaine dédiée à la planète à l’Université

Du 20 au 24 mai, l’association environnementale Symbios organise sa semaine pour la planète, cinq jours dédiés au développement durable et à la protection de l’environnement...