Jeudi 4 mars 2021
Stockholm
Stockholm

ÉDUCATION – Où apprendre le français à Stockholm ? {Partie 2 : cours pour adultes}

Par Lepetitjournal Stockholm | Publié le 12/01/2016 à 22:43 | Mis à jour le 21/05/2016 à 19:35

 

La deuxième partie de notre enquête sur les lieux d'apprentissage du français à Stockholm s'intéresse à l'offre destinée aux adultes avec cinq institutions au banc d'essai.

Partie 2, les adultes

Selon le dernier rapport sur la Francophonie, le français est la cinquième langue mondiale avec 274 millions de pratiquants. Parlée sur les cinq continents, c'est la deuxième langue étrangère la plus apprise. Si vous êtes trop âgé pour intégrer le Lycée Français, la Franska Skolan ou les cours évoqués dans notre premier article, voici d'autres lieux où apprendre et parfaire votre maîtrise de la langue de Molière, ou de Modiano.

Nous avons choisi d'interroger les représentants de cinq organismes stockholmois sur trois points :

1)      Pourquoi avoir choisi d'enseigner le français à Stockholm ?

2)      Comment définissez-vous votre méthode d'enseignement ?

3)      Quel est le profil de vos élèves ?

 

Folkuniversitetet

Spécialiste des cours de langues depuis les années 60, la très connue Folkuniversitetet (en coopération avec l'Alliance Française et l'Institut Français) propose toujours davantage de cours de français pour adultes. Sur Kungstensgatan, l'éventail des offres va des cours pour débutants (2475kr pour 12 sessions d'1h30) aux cours de conversation et de littérature pour confirmés (2800kr pour 8 sessions de 2h). Des cours particuliers sont possibles sur demande.

C'est Katarina Hjerpe, chef du département de français à Folkuniversitetet Stockholm, qui a répondu à nos questions :

                1) Il y a un grand intérêt en Suède pour la France et la culture française qui remonte au 18ème siècle avec Gustav III, un roi francophile, sans oublier Jean-Baptiste Bernadotte, le roi de Suède venu de France au début du 19ème siècle. Aujourd'hui, les Suédois sont attirés par le climat, la cuisine et la culture françaises. Il y a aussi un aspect romantique dans la langue française, que l'on trouve très belle. Parfois, les Suédois doivent aussi (ré)apprendre le français pour leur travail ou parce qu'ils ont acheté une maison en France.

            2) On enseigne selon la méthodologie de FLE (Français Langue Étrangère) et on adapte les niveaux au Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. Chaque groupe comprend 15 élèves maximum, 8 pour les cours de conversation.

               3) La plupart de nos élèves sont des femmes entre 40 et 60 ans, mais nous accueillons aussi un nombre important de jeunes de 25 à 36 ans. Environ 10 % de nos élèves sont des hommes.

Berlitz

Berlitz, c'est une méthode avant d'être une entreprise. M. Berlitz, professeur de français aux États-Unis en 1878, est à la recherche d'un remplaçant pour son cours. M. Joly est le candidat parfait mais ne parle pas un mot d'anglais. Pourtant six semaines plus tard, M. Berlitz constate à son retour que ses élèves ont fait d'énormes progrès et prennent plaisir à converser. L'apprentissage par c?ur a disparu et les élèves sont actifs et intéressés. Sur Olof Palmes gata, Berlitz propose de tenter l'expérience avec une semaine de « Total Immersion » (de 8h à 17h du lundi au vendredi ; 38290kr). Il y a de nombreuses formules de cours particuliers (800kr la séance d'une heure), cours par téléphone ou via internet, et cours pour ados.

Michaela Ristiniemi, en charge de la pédagogie, de l'enseignement et des professeurs à Berlitz Stockholm, nous a répondu :

                1) Les gens ont besoin d'apprendre le français pour leur travail, leur maison en France, leur famille. D'autres l'apprennent juste pour le plaisir. Il y a quelque mois, un homme qui avait travaillé toute sa vie dans une ferme autour de Falun a décidé d'apprendre cette langue parce qu'il la trouvait jolie. Il avait commencé à apprendre seul mais quand il est venu ici à Berlitz en « Total Immersion », il était heureux d'être « en France », de parler tout le temps français avec ses deux professeurs. Après une semaine, il se sentait capable de « survivre » à un premier voyage en France.

                2) Notre méthode est communicative : conversation structurée avec correction. Nous ne parlons que dans la langue que l'étudiant veut apprendre, convaincus qu'il faut parler pour apprendre. C'est important de discuter de choses pertinentes pour les étudiants, et de se sentir préparé pour les situations de la vie réelle. Apprendre une langue doit être amusant !

                 3) Nos étudiants sont des gens amenés à parler français dans leur travail et des personnes à la retraite qui veulent apprendre le français pour enrichir leur vie sociale.

 

Eurospråk

Europaspråk propose depuis 1991 des cours pour les entreprises et les institutions suédoises sur Jakobsgatan. Certains professeurs sont spécialisés dans le droit, l'économie ou la culture. Des séjours linguistiques en Corse sont organisés pour les professeurs de français. Pour tous : des rencontres-débats, des interventions dans les classes, des séjours à Paris avec professeur particulier, des cours individuels (700kr l'heure), en groupe (3-4  élèves) ou par Skype, ainsi que des tests de niveaux en ligne.

Christophe Luciani, directeur d'Europaspråk, nous a répondu :

                 1) Stockholm, en tant que capitale, nous donne la possibilité d'enseigner aux responsables politiques et aux hauts fonctionnaires, notamment au Parlement.

                2) C'est en l'utilisant le plus possible que l'on apprend à parler une langue étrangère. Toute notre pédagogie engage nos élèves à s'exprimer en s'appuyant sur des exercices interactifs aussi bien lors de nos rencontres qu'à la maison sous forme de devoirs à préparer (accessibles sur Francowebb).

                3) Des hommes politiques, des hauts fonctionnaires, des personnes privées qui ont ou qui rêvent d'acheter un logement en France.

 

Medborgarskolan

Medborgarskolan est présent depuis 1985 sur Hagagatan. En plus des cours de base et de conversation à tous les niveaux, ils proposent des conférences sur différents thèmes (« Romans des années 50 » ; 200 kr/heure) et des cours particuliers à la semaine (5700kr pour 5 sessions de 90 minutes ou 3800kr les 5 sessions de 60 minutes).

Marie-Jeanne Provot-Ramberg, professeur de français, a répondu à nos questions :

                1) Medborgarskolan possède une grande section de langues et le français était incontournable. Cette langue a toujours été populaire ici. La culture, la mode, la littérature ont toujours intéressé et intéressent toujours les Suédois.

                2) Notre méthode d'enseignement est très communicative. Nous mettons les participants en situation dès le départ, via des dialogues et des jeux de rôles. La grammaire est incluse dans toutes ces activités. Tous les professeurs suivent la philosophie « humaniste » de l'école, qui cible les besoins de chacun. Certains professeurs s'inspirent également de la « suggestopédie » de George Luzanov, où tous les sens sont utilisés pour apprendre.

                     3) Nous offrons la possibilité d'étudier cette langue à ceux qui n'en ont pas eu l'occasion dans leur jeunesse.

 

ABF

ABF sur Sveavägen organise des cours pour débutants et avancés (1395kr les 12 sessions d'1h30), ainsi que des cours de conversation (même tarif) et des cours intensifs pour préparer son voyage (1395kr pour 6 sessions de 3h). Sa position centrale à Stockholm et ses prix abordables (il s'agit de l'« Association pour l'Éducation des Travailleurs ») la rendent très attractive.

Voici les réponses de Philippe Pasi, professeur de français chez ABF :

                 1) La littérature, la musique, les films, l'art de vivre « à la française » restent très attractifs pour beaucoup de Suédois. Nous avons aussi pensé à ceux qui acquièrent un bien en France, ou aux parents de couples binationaux qui ont besoin d'apprendre le français afin de mieux communiquer.

                 2) La multiplicité des cours, toujours orientés vers l'expression orale, permet à chaque élève de trouver la solution à ses besoins. Nous établissons des mini-débats où chacun est libre de s'exprimer, sur des sujets de société par exemple. La grammaire n'est pas non plus oubliée. L'expression écrite est importante et fait l'objet de devoirs à la maison. Les textes ou les jeux accompagnent la découverte de nouveaux mots et de nouvelles expressions. Il est très important d'encourager et de motiver les élèves par des cours vivants, drôles et constructifs.

                 3) Le panel d'élèves est très large. Majoritairement suédois, de 20 à 80 ans, de toute catégorie sociale. Cette diversité permet des échanges riches et variés. Les étudiants sont curieux, enthousiastes et fidèles.

 

Jennifer DUPUY lepetitjournal.com/stockholm Mercredi 12 janvier 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Stockholm ?

PORTRAIT

Antoine Le Padan fondateur de "Créateurs engagés"

Vous souhaitez vous investir dans un projet environnemental, durable mais avez besoin d’aide pour vous lancer ? Le petitjournal.com Stockholm s’est entretenu avec Antoine Le Padan, entrepreneur ...

Expat Mag

Budapest Appercu
ANIMAUX

Les chiens ont conscience de leur corps : révolution de l’éthologie ?

Les chiens ont conscience de leur corps. C’est ce que montre une étude réalisée par des éthologues hongrois. Il semblerait que le meilleur ami de l’homme ait encore des secrets à révéler.