Vendredi 17 septembre 2021

Le Kubb, un jeu suédois pour profiter de l’été

Par Hugo Messina | Publié le 03/07/2021 à 06:00 | Mis à jour le 03/07/2021 à 06:00
Photo : Crédits : Ulf Lundin/imagebank.sweden.se
Le Kubb, un jeu purement suédois

Avec les beaux jours, vous risquez de voir de nombreuses personnes se lancer dans des parties endiablées d’un jeu assez particulier. À cheval entre notre pétanque nationale et le Molkky, son cousin finlandais, nous vous proposons de découvrir le Kubb, qui animera vos piques-niques dans la capitale.

 

La petite histoire d’un jeu hybride

Le Kubb serait originaire de l’île de Gotland. C’est d’ailleurs du dialecte local que provient son nom signifiant « bloc de bois ». Néanmoins, ses origines demeurent assez floues. Certains s’accordent pour dire que les Vikings y jouaient déjà dès le VIIIème siècle. Ainsi, le Kubb est souvent surnommé « jeu d’échecs viking ». D’autres sources prétendent que la pratique est plus récente.

Dans tous les cas une chose est sûre, le Kubb moderne, avec les règles actuelles en vigueur, s’est développé dans les années 90. Depuis, les petites quilles en bois sont presque une fierté nationale, et tout Stockholmois qui se respecte possède un kit de Kubb qu’il ressort dès que le soleil pointe le bout de son nez ! Preuve de son succès, un championnat du monde s’organise en août chaque année depuis 1995, à Gotland, sa prétendue terre d’origine. À Midsommar, tout le monde se lance dans une partie de Kubb, même si les lancers deviennent parfois imprécis en raison d’une consommation de Snaps un peu excessive…

En France, le jeu n’est pas encore aussi connu que le Molkky. Cela n’empêche pas que plusieurs associations locales fleurissent dans l’Hexagone, notamment à Paris ou en Normandie (pas moins de 6 clubs et/ou associations dans cette région !). Celles-ci commencent d’ailleurs à organiser de plus en plus de championnats, à l’échelle départementale ou régionale.

Le jeu a également gagné d’autres parties du monde, des plus proches comme l’Allemagne ou la Belgique, à des plus éloignées, comme la Nouvelle-Zélande !

 

Des règles simples mais variables

Le Kubb n’est pas très compliqué à comprendre. Habileté, réflexion et précision seront vos principaux alliés pour performer dans ce jeu.

Dès la première partie, on comprend rapidement ses règles, d’autant plus si un Suédois est dans votre équipe pour vous les expliquer ! Concrètement, le jeu peut se passer sur n’importe quelle surface : pelouse, sable, bitume, etc. Il faut juste pouvoir y disposer les différentes pièces. Voici d’ailleurs une liste de ces dernières qui composent le Kubb :

  • les Kubbs ; des quilles rectangulaires que les joueurs doivent viser. Le but est de faire chuter les Kubbs de l’équipe adverse. Chaque équipe dispose de 5 Kubbs, alignés à 5 mètres du centre du terrain.
  • les bâtons ; ils permettent de viser les Kubbs. On en décompte 6 que chaque équipe lance tour à tour.
  • le roi ; une quille ornée d’une couronne. Elle permet de matérialiser le centre du terrain, où on la place. Attention, il ne faut pas la toucher, sinon la défaite est immédiate. Par contre, dès que tous les Kubbs de l’adversaire sont tombés, il faut viser ce roi.

Pour les règles de base, il faut d’abord savoir que deux équipes s’affrontent. Théoriquement, il faut six joueurs par équipe, mais en réalité, le nombre de participants est assez libre. Le terrain est de forme rectangulaire, la rangée de Kubbs étant placée à 5 mètres du roi, et espacée sur 8 mètres de large. Chaque équipe dispose d’une moitié de terrain.

Il faut tirer tour à tour sur les cibles adverses, en veillant à rester derrière sa rangée de Kubbs. Le lancer des bâtons se fait en général à la cuillère.

Si une équipe parvient à toucher un Kubb, il faudra le ramasser et le jeter derrière la ligne centrale, dans le terrain de l’équipe d’en face. Désormais, il faudra obligatoirement faire tomber ce Kubb avant de pouvoir viser la ligne initiale. De plus, l’équipe adverse peut se rapprocher jusqu’à ce Kubb, marquant la nouvelle démarcation.

Ainsi de suite, la partie se poursuit, l’objectif étant qu’une équipe fasse tomber tous les kubbs de base de l’autre équipe. Quand une des deux équipes n’a plus aucun Kubb de base, un lanceur adverse doit essayer de renverser le roi. S’il parvient avec succès à le faire, l'équipe remporte la partie.

D’autres règles avancées existent, mais pour débuter, mieux vaut s’en tenir aux dispositions simplifiées. De même, des variantes entre les pays sont possibles, comme en Islande ou en Nouvelle-Zélande, mais là encore, inutile de rentrer dans les détails.

Si vous n’avez toujours pas compris nos explications, voici une vidéo explicative des règles de base du Kubb.

Hugo Messina

Hugo Messina

Poursuivant un cursus de journalisme et communication au Magistère DJC en parallèle d’un Master en droit du numérique à Aix-Marseille Université, Hugo est passionné par le domaine de la culture, la musique et le sport.
0 Commentaire (s) Réagir