Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2288

Un bilan de santé mentale. Comment faites-vous face à la situation ?

Par Article Partenaire | Publié le 21/03/2021 à 17:30 | Mis à jour le 21/03/2021 à 17:30
santé mentale

En tant que médecin généraliste pratiquant avec plus de 9 ans d'expérience ici à Singapour, j'ai observé les fluctuations de la vie internationale de Singapour. Cependant, depuis la pandémie, le nombre de patients cherchant un soutien pour leur santé mentale a nettement augmenté. Il s'agit souvent de patients qui n'ont jamais eu de problème de santé mentale auparavant. Si vous lisez ces lignes et que vous vous demandez si vous avez besoin d'aide, sachez que vous n'êtes pas seul.

 

Qu'entendons-nous par « santé mentale » ?

La santé mentale se rapporte à votre bien-être émotionnel et mental. Avec un état d'esprit sain, vous appréciez vos activités quotidiennes, vous pouvez généralement bien gérer les différents niveaux de stress avec calme. La santé mentale a une incidence sur la santé physique. Un bien-être mental sain garantit une pression artérielle saine, un système immunitaire renforcé, un sommeil de qualité, un poids équilibré entre autres problèmes chroniques.

 

Quelles sont les statistiques sur la santé mentale depuis la pandémie ?

Avant la pandémie, les statistiques sur les problèmes de santé mentale étaient de 1 sur 4. Depuis la pandémie, ce chiffre atteint 4 adultes sur 10 qui signalent des symptômes de dépression, d'anxiété, de stress excessif, de consommation excessive d'alcool et de tabagisme.

 

Comment puis-je savoir si je me sens « un peu déprimé » ou si je suis « en dépression » ?

Vous pouvez être dépressif si vous avez plus de deux semaines de baisse d'humeur, de manque de motivation, de difficultés à entreprendre des activités, de troubles du sommeil et de l'appétit, d'incapacité à profiter d'activités agréables. Voilà les symptômes les plus courants.

 

Je pense que mon ou ma partenaire est peut-être en dépression, quelle est la première étape ?

Soyez son ou sa meilleur(e) ami(e). Une discussion ouverte, sans jugement et dans un esprit de soutien, sera la première étape. Il est important de trouver du temps avec votre partenaire pour l'écouter et lui donner l'occasion d'exprimer ses sentiments. L'empathie est très utile.

 

Comment l'anxiété se manifeste-t-elle ?

L'anxiété est une inquiétude excessive. Elle affecte la prise de décision et les performances quotidiennes. Vous pouvez éprouver des difficultés à vous détendre, une respiration rapide et superficielle, une accélération du rythme cardiaque, des mains moites, des sueurs, une gêne dans la poitrine et l'estomac, une incapacité à vous concentrer, des problèmes de sommeil, une modification de l'appétit et de la libido. L'anxiété peut aggraver des maladies chroniques comme l'asthme, l'eczéma ou la pression artérielle.

 

Comment savoir quand chercher un soutien pour l'anxiété ?

J'entends régulièrement mes patients me dire qu'ils n’arrivent pas à déconnecter. Une forte anxiété peut avoir un impact négatif sur vos activités quotidiennes, vos performances professionnelles, vos relations, vous faire douter de vous et affecter votre estime de soi. Vous pouvez vous trouver dans l'incapacité de vous détendre malgré vos tentatives d'exercice physique et de méditation. Les activités qui vous aideraient normalement à vous détendre ne fonctionnent plus.

 

Mon partenaire semble boire plus d'alcool que d'habitude. Comment puis-je savoir si cela est devenu un problème ?

À Singapour, la recommandation pour les hommes adultes est un maximum de deux boissons standard par jour avec deux jours d'abstinence. Pour les femmes adultes, la recommandation est d'un maximum d'une boisson standard par jour avec deux jours d'abstinence.  Une boisson alcoolisée standard est définie comme étant 330 ml de bière, 100 ml de vin et 30 ml de spiritueux.

La consommation chronique d'alcool affecte la clarté mentale, ce qui se traduit par une augmentation de l'anxiété, de la dépression, de l'insomnie et de la fatigue. Elle affaiblit le système immunitaire, ce qui vous rend plus susceptible de contracter des infections et de mettre plus de temps à vous rétablir.  La consommation chronique d'alcool a un impact sur de nombreux organes comme le foie, le pancréas, le cœur et la pression artérielle, les brûlures d'estomac et les ulcères d'estomac, les engourdissements, la faiblesse, les crampes musculaires, les os fragiles, la mauvaise coordination, l'anémie et la malnutrition.  Si vous pensez que la consommation d'alcool a augmenté et qu'elle affecte votre santé et votre bien-être général, s’il vous plaît, sollicitez une aide extérieure.

 

Que puis-je faire pour protéger ma santé mentale (et celle de ma famille) ?

Maintenez un mode de vie sain avec un bon sommeil, des exercices réguliers, un équilibre nutritionnel, la modération dans la consommation d'alcool et de tabac. Limitez le temps passé à lire les actualités et l'exposition aux informations négatives dans la presse.

Soyez disponible pour votre famille et prévoyez des moments réguliers pour prendre des nouvelles des uns et des autres !

 

Si je demande l'aide d'un médecin, quelle est la marche à suivre ? Comment un médecin généraliste peut-il m'aider ?

De nombreuses personnes ont récemment exprimé un stress permanent accompagné d'un sentiment de désespoir et d'impuissance.  Appelez-nous. Nous sommes là pour vous aider et vous soutenir dans cette période exceptionnelle.

 

Le Dr Valérie Druon est un médecin de famille australien francophone basé à Osler Health Star Vista. Tél. : 6339 2727 / www.osler-health.com

Osler Health donne une conférence virtuelle sur le bilan de santé mentale le vendredi 19 mars à 10 heures, en association avec Expat Living. Cliquez ici pour réserver.

 

Si vous pensez qu'une personne de votre entourage est en danger de suicide ou envisage de se suicider, envoyez un SOS en écrivant à l'adresse suivante pat@sos.org.sg, ou en appelant notre hotline 24h/24 au 1800-221 4444

https://www.sos.org.sg/get-help/helping-someone-in-crisis

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir