Vendredi 19 octobre 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Mid-autumn festival, entre traditions et dégustations de Mooncakes

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 18/09/2018 à 14:30 | Mis à jour le 18/09/2018 à 14:30
Photo : Festival des Lanternes (c) Garden by the Bay
Mid-autmun Mooncakes Singapour

Le mid-autumn festival est l’une des deux fêtes phares du calendrier chinois, après le nouvel an. Il est célébré dans de nombreux pays asiatiques le 15èmesoir du huitième mois lunaire, une date où la lune est particulièrement pleine, ronde et lumineuse. D’une année sur l’autre, l’événement varie entre fin septembre et début octobre. Cette année, il tombe le lundi 24 septembre. Depuis début septembre, les magasins ont été envahis des célèbres mooncakes. A déguster avec modération !

 

Sur les étals des pâtisseries, les halls de grands hôtels, les grands magasins, les mooncakes prennent leur quartier festivalier, pendant une période extensive de septembre à octobre. Le mooncake, gâteau lune rond et doré, qui pendant le festival partage la vedette avec les lanternes multicolore est partout. Ici comme ailleurs, la fête a souvent été récupérée commercialement et le mooncake traditionnel est désormais arrangé à la manière des plus célèbres pâtissiers et chocolatiers. Les petits gâteaux ronds rivalisent de créativité : au champagne, à la truffe, au durian et sont présentés dans de jolies boîtes.

Le festival de mi-automne a plusieurs petits noms qui sont autant de référence à la lune, aux moissons ou encore aux lanternes qui lui sont associées. Les légendes abondent comme celle de Chang'e, déesse lunaire de l'immortalité qui entretiennent la magie et font de la fête un grand moment de partage où l'on retrouve parents ou amis, remercie - hier pour les moissons, aujourd'hui pour les enfants-, ou invoque la lune pour favoriser la fertilité.

 

Fête de la lune et gâteaux de lune – les Mooncakes

Egalement appelé Fête de la lune, le mid-autumn festival célèbre la famille. La tradition, vieille de plusieurs millénaires, veut que les familles chinoises se réunissent autour d’un même dîner. Au cours de ce repas, de nombreux mets sont servis dont du canard, accompagné de crêpes bo bing, dont la forme rappelle celle de la lune. Une fois le repas terminé, les familles sortent pour admirer la lune. Tous portent des lanternes de papier colorées et brillantes et dégustent des yue bing– les fameux moon cakes. Ces derniers sont devenus le symbole du festival. Des boutiques spécialisées aux centres commerciaux, ils sont aujourd’hui vendus partout. Ils sont décrits par le poète chinois Su Dong Po, « comme si on gouttait à la lune : l’intérieur est à la fois croustillant et doux ». Leur surface est décorée de motifs en relief représentant des sinogrammes de bonne augure ou des légendes lunaires. Les garnitures traditionnelles associent pâte de lotus (ou de haricots rouges) et jaune d’œuf. Au fil du temps des saveurs modernes, telles que chocolat, champagne, truffe ou durian, ont fait leur apparition sur le marché.

mooncakes, dégustés traditionnellement au festival de la mi-automne

Les origines du festival 

L'origine historique remonte à l'époque de l'Empire Tang à la fin du premier millénaire. L'Empire vient de remporter la guerre contre la minorité des Tujue et de rétablir la paix. Alors que la fête bat son plein, un marchand offre à l’Empereur des gâteaux fourrés aux haricots rouges, de forme ronde et coloré. L’Empereur les distribue à ses ministres en les invitant à honorer la lune. D’un point de vue mythologique, les chinois considèrent ce festival comme un hommage à la déesse Chang'e. Enfin, aux gâteaux de lune est liée une anecdote historique : au 14èmesiècle, au temps des révoltes contre l'envahisseur mongol (Yuan), les rebelles chinois (Hans) auraient caché les messages de soulèvement dans ces pâtisseries, entraînant ainsi la chute de la dynastie mongole en Chine.

 

La légende de Chang'e avec la lune.

Chang'e était l'épouse de Hou Yi, fameux archer sous le règne de l'Empereur Yao. Une année, 10 soleils coexistaient dans l'univers dardant leurs rayons brûlants sur la terre. Utilisant son arc, Hou Yi réussit à abattre 9 des 10 soleils. Il gagna ainsi l'estime et le respect des gens et surtout de Wang Mu, reine de l'Ouest, qui pour le remercier lui offrit un élixir d'immortalité. Hou Yi qui ne voulait pas d'une immortalité qui l'éloignerait de son épouse confia à celle-ci l'élixir. Celle-ci le cacha mais, menacée par un disciple Peng Meng qui voulait se l'approprier, elle dût se résoudre à l'absorber. Tout de suite, elle s'envola vers le ciel. Comme elle voulait rester près de son mari, elle se rapprocha de la lune, où elle se changea en crapaud et devint la déesse de la lune. Quand Hou Yi apprît ce qui s'était passé il fut envahi d'une énorme colère contre Peng Meng, mais finit par se contenir. Comme il appelait sa Bien aimée, il regardait la lune et vit que sur celle-ci, plus brillante que jamais, se détachait une silhouette.

Célébré en famille ou dans la rue, le festival l'est aussi dans l'entreprise. C'est l'occasion de faire venir les enfants sur le lieu de travail et d'organiser des jeux qui font dialoguer la communauté chinoise avec les autres communautés. On fait des concours de vitesse dans l'art de peler les pamplemousses. On s'essaye au Karaoké en chinois au milieu des fous rires et on termine la soirée faisant le tour du pâté de bureaux, en procession, sa lanterne à la main.

Fête des romances, elle donne aux jeunes sous de multiples subterfuges- mouchoir lancé ou invitation à danser- l'occasion de se rencontrer. Ravissante manière à Singapour de relancer, peut-être, la natalité ?

 

 

Que faire pendant le Festival à Singapour ?

- Déguster des Mooncakes à l’heure du thé dans les salons des grands hôtels

- Se laisser transporter par les processions de lanternes de Chinatown, et assister à un spectacle d’art populaire proposé par le Moonfest festival

-A la nuit tombée, se rendre jusqu’au 24 septembre à Garden by the bay, qui a revêtu ses habits de lumière, un tantinet kitchissimes mais agréables tant les point de vue sur la ville et ses jardins sont mis en valeur.

>> Toutes les infos sur notre agenda expat-guide

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir