Mercredi 16 octobre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Skema Trash Hero : Mobilisation environnementale

Par SKEMA Alumni | Publié le 27/02/2019 à 14:30 | Mis à jour le 27/02/2019 à 14:30
SKEMA Alumni Singapour

854.5 kg de déchets récoltés en une heure et demi ( !) sous le soleil tropical par 14 courageux SKEMA Alumni Singapour, ainsi qu’une quinzaine d’autres volontaires de l’association Trash Hero Singapore : cette collecte du samedi 26 janvier 2019 au Yishun Dam, record selon l’association, souligne malheureusement l’ampleur du problème environnemental auquel il faut faire face, la Cité-Etat étant paradoxalement réputée pour sa propreté et la discipline de ses citoyens.

SKEMA

Les nombreuses campagnes gouvernementales et privées prônant les fameux « Trois R » - réduire, réutiliser et recycler – n’ont à ce jour eu qu’un effet limité dans les habitudes des résidents singapouriens. Comme l’a déjà remarqué Jesse, promo SKEMA 2016 et arrivé à Singapour il y a juste un an : « La gestion des déchets n’est clairement pas au niveau du reste à Singapour. La consommation du plastique est omniprésente ici (pailles, sacs plastiques « à volonté » au supermarché, etc.) ; cela est vraiment dommage d’autant plus que je ne suis pas convaincu que le tri sélectif qui commence à se déployer petit à petit ici soit une affaire vraiment utile : les poubelles triées sont toutes mises dans le même camion à la collecte ! » Son constat fait écho à celui de Jean-Philippe, promo SKEMA 2007 et vivant à Singapour avec sa famille depuis trois an et demi : « Singapour est un pays extrêmement moderne, à la pointe de la technologie et de l’innovation où l’on trouve malheureusement des sachets en libre-service dans les supermarchés, où les plats des food courts sont servis dans des boites à usage unique en polystyrène et où le tri à la maison n’est ni obligatoire ni systématique. »

 

Résultat : près de deux milliards d’objets en plastique sont utilisés dans le pays chaque année selon une étude de l’agence nationale de l’environnement, la SEC, et moins de 20% sont recyclés (The Straits Times, 31 juillet 2018). Un constat alarmant.

 

L’équipe d’ambassadeurs SKEMA Alumni Singapour – Rosana, Marianne, Tristan et Christophe – qui animent le réseau de l’école depuis plusieurs années -, ont d’un commun accord choisi la cause environnementale pour son premier rassemblement de l’année calendaire, en alternative aux rendez-vous sociaux et professionnels habituels, sous la forme d’un concept citoyen. Leur choix s’est porté sur Trash Hero, dont les initiatives se répandent dans la région et dans le monde, alors que le mouvement singapourien en est à ses prémices. Le faire connaître via le réseau SKEMA est un premier pas important dans l’objectif de contribuer à l’amélioration de l’environnement de Singapour, pays d’accueil qui offre tant.

 

Les témoignages de Soukaina, promo SKEMA 2017, « Merci aux SKEMA Alumni et à l’association Trash Hero pour ce jour de sensibilisation à la santé de la planète. J’aimerais faire de nouveaux événements de ce genre, ainsi que d’autres activités sportives et professionnelles car je pense que notre groupe a encore beaucoup de potentiel. » et de Clémentine, promo SKEMA 2010, « Etant souvent en déplacement je n’ai participé qu’à deux événements SKEMA depuis mon arrivée à Singapour, mais je les trouve variés et toujours très plaisants. Y aouter du sens comme avec ce dernier événement est un petit plus à ne pas négliger pour ceux à venir. Continuez comme ça ! » sont encourageants.

 

Comme l’a souligné Robbin, jeune volontaire singapourien représentant l’association Trash Hero en conclusion de cette matinée citoyenne, l’objectif est de faire prendre conscience de l’ampleur du drame environnemental auquel nous contribuons tous un peu plus chaque jour, afin de nous faire prendre les actions nécessaires pour ralentir, et espérons un jour renverser ce phénomène. L’une des premières actions est de se souvenir du quatrième « R » qui peut faire une différence dans nos habitudes de consommation : Refuser. Refuser les sacs en plastique au supermarché (prendre un cabas), refuser les pailles et couverts en plastique, refuser les prospectus publicitaires, etc. Jean-Philippe : « Je m’engage à ne plus prendre de pailles au fast food et à ne plus utiliser de gobelets à usage unique au travail et à la maison. » Jesse : «  (…) l’utilisation de sac cabas pour les courses me paraît utile maintenant. En ce qui concerne mes habitudes de consommation, on va essayer de prendre moins à emporter maintenant. »

 

Quant à l’un des ambassadeurs de SKEMA, Tristan, il s’est engagé à mettre en place et faire appliquer une politique de « zéro paille » dans son entreprise, une belle initiative qui contribuera à l’effet papillon positif de la matinée SKEMA Trash Hero 2018.

 

 

Nous vous recommandons

skema alumni

SKEMA Alumni

Le réseau SKEMA Alumni constitue une communauté de 45 000 diplômés présents sur les cinq continents dans plus de 145 pays.
0 Commentaire (s)Réagir