Jeudi 9 juillet 2020
Singapour
Singapour

Nouvelle exposition à aller voir sans plus attendre !

Par Article Partenaire | Publié le 25/09/2019 à 17:00 | Mis à jour le 30/09/2019 à 11:17
MOREL STREF EXPOSITION

Lepetitjournal.com vous propose une nouvelle exposition de  Frédérique Stref et Kieu Hanh Morel :

Réception d'ouverture, le vendredi 4 octobre 2019 de 18h à 21h30 !

Exposition : du 3 au 7 octobre 2019 

Horaires d'ouvertures : la semaine de 12h à 20h et le week-end de 13h à 18h. 

Adresse : SELEGIE ART CENTER au 30 Selegieroad, Singapore, 188351

 

Serendipity II

Née de la rencontre fortuite de Frédérique Stref et Kieu Hanh Morel à Singapour, l’exposition Serendipity II présente des oeuvres abstraites et figuratives issues de la mémoire des artistes. Toutes deux ont grandi dans des milieu créatifs: Morel a appris à dessiner dès son plus jeune âge grâce à son père architecte. Sa maîtrise du dessin joue aujourd’hui un rôle prépondérant dans sa démarche artistique, qui consiste à créer des peintures à partir d’images photographiques. Stref a passé son enfance dans l’atelier de verrerie de son père, où la transparence de la pâte de verre captivait ses sens, au point de la pousser plus tard à se tourner vers la sensualité de la peinture à l’encaustique.

 

Les oeuvres de Stref et de Morel se nourrissent de souvenirs issus de leurs nombreuses années d’expatriation. Les peintures à l’encaustique de Stref capturent les impressions recueillies par l’artiste lors de ses voyages, produisant ainsi des images à la fois tangibles et abstraites. Les peintures à l’huile et à l’acrylique de Morel, représentations idéalisées d’un monde rural et de ses habitants dans le style figuratif traditionnel du Vietnam, reflètent sa nostalgie de ce pays.

 

Serendipity II rassemble des oeuvres inspirées de cultures, de sensibilités et de techniques différentes, qui mettent le spectateur face à des visions du monde très personnelles.

 

Kieu Hanh Morel, peintre de la nostalgie

Kieu Hanh Morel est une artiste vietnamienne dont la famille a été contrainte de s’exiler à cause de la guerre. Après avoir quitté Saigon en 2003, Kieu Hanh Morel a vécu dans plusieurs capitales du monde. Confrontée à un sentiment de perte, elle s’est immergée dans la peinture pour exprimer sa nostalgie du temps passé. Morel traduit son amour pour son pays natal par des représentations idéalisées de la vie rurale au Vietnam. Dans ses compositions, elle représente des paysans et des pêcheurs attelés à leur travail quotidien tandis que des femmes âgées se consacrent à des travaux manuels et à la pratique de rituels ancestraux.

 

Morel s’inspire de photographies qu’elle déconstruit au gré de son imagination pour atteindre un équilibre harmonieux dans la composition. Après avoir apprêté la toile, elle dessine les objets à main levée, appliquant ensuite des materiaux naturels tels que le sable et le gesso, de façon à apporter de la chaleur au regard détaché de la photographie. Des fragments de tissu, de papier de soie ou de papier journal insérés entre les couches de peinture accrochent le regard du spectateur et le guident à l’intérieur du monde poétique de l’artiste. 

 

La représentation d’icônes vietnamiennes emblématiques est pour Kieu Hanh Morel le moyen creatif d’apaiser sa nostalgie viscérale pour son pays natal.

 

Le monde sensuel de Frédérique Stref

Frédérique Stref est une artiste française qui a vécu dans plusieurs pays différents depuis 1996, et qui a été fortement influencée par la passion de son père pour la verrerie. Ses premiers souvenirs d’enfance sont liés à l’émerveillement qu’elle éprouvait dans l’atelier où son père fabriquait des sculptures en verre, suivant une technique connue sous le nom de pâte de verre.La transparence et les variations de couleur produites par la fusion du cristal l’ont profondément marquée.  La remarquable architecture Art Nouveau de Nancy, sa ville natale, ainsi que la technique laborieuse de la pâte de verre ont posé les bases de la future pratique artistique de Stref.

 

Créatrice de protocoles de soins esthétiques habituée à manipuler des baumes luxuriants, Stref traduit sa fascination pour la fragrance et la tactilité de l’encaustique dans des compositions qui reproduisent les modulations chromatiques et les variations texturales qu’elle observe lors de ses voyages autour du monde. Les gradations de Blue Attractionrappellent les reflets bleus de la mer des Maldives, les tons jaunes et pourpre de La Plaine évoquent les champs de fleurs provençaux, et les accents rouge profond de Temple recréent l’entréed’un ancient temple chinois. La richesse des tonalités formelles et émotionnelles offerte par l’encaustique permet à Stref de restituer ses impressions sensorielles avec précision. En étalant la cire chaude avec ses doigts, l’artiste joue avec des effets de transparence qui suggèrent l’éclat de l’épiderme, et exercent une attraction magnétique sur le spectateur.

 

Frédérique Stref, qui depuis de nombreuses années fait appel au toucher pour concevoir des soins de beauté, a trouvé son accomplissement dans la puissance gestuelle de sa pratique artistique.

 

Fiorenza De Monti, critique d’art

 

Pour tout complément d'information, vous pouvez contacter Kieu Hanh Morel et Frédérique Stref.

Exposition Morel Stref

 

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s)Réagir