Lundi 6 juillet 2020
Singapour
Singapour

Les problèmes de santé mentale les plus courants  

Par International Medical Clinic | Publié le 29/09/2019 à 19:50 | Mis à jour le 29/09/2019 à 19:50
Photo : @shutterstock
journée mondiale de la sante mentale

A l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale le 10 octobre prochain, IMC répond à toutes vos questions relatives aux problèmes de santé mentale les plus courants.

 

Que signifie réellement « santé mentale » ?

La santé mentale comprend le bien-être émotionnel, psychologique et social d'une personne.  Elle détermine notre capacité à faire face au stress de la vie, à travailler de manière productive et à nouer des relations avec les autres membres de la société. Ce n’est pas simplement l'absence d’émotions négatives, mais un état d’esprit positif qui se reflète dans nos pensées, nos émotions et notre comportement.

Les problèmes de santé mentale sont insuffisamment reconnus dans la société et il est important que nous sachions à quel point ils peuvent influer sur la santé physique d'une personne. Les problèmes de santé physique qui peuvent être quantifiés par des analyses de sang et divers examens sont souvent la priorité des professionnels de la santé, tandis que la santé mentale, qui peut être tout aussi pénible pour la personne que pour sa famille, est facilement oubliée. Les conséquences sur le travail, la vie personnelle et les relations sociales peuvent être débilitantes. En outre, la stigmatisation liée à de nombreux problèmes de santé mentale (en particulier dans certaines cultures et chez les hommes plus que chez les femmes) empêche les personnes de demander de l'aide rapidement.

 

Quels sont les problèmes de santé mentale les plus courants observés à la clinique ?

Quelques commentaires que j'entends souvent à la clinique :

  • « Je déteste me lever le matin et penser à la journée qui commence »
  • « J'ai l'impression d'être dans un trou noir et de ne pas pouvoir en sortir »
  • « Je ne ressens aucune joie dans ce que j’aimais ; je me sens comme engourdi »
  • « Je n’ai aucun intérêt pour le sexe »
  • « Certains jours, j'aimerais ne plus être là »
  • « Je me suis réveillé en sueur et avec cœur battant rapidement ; je pensais que j'allais avoir une crise cardiaque ! »
  • « Je crains que quelque chose n'arrive à mes enfants lorsqu'ils ne sont pas avec moi ; je ne peux pas me débarrasser de cette pensée »
  • « En ce moment, je m'emporte contre tout et n'importe quoi »
  • « Je n'ai plus envie de sortir avec des amis et fréquenter les gens est un effort pour moi »
  • « J’avais l'habitude de pouvoir arrêter de boire les jours où je ne voulais pas, mais maintenant c'est le seul moyen de me détendre »
  • « J’ai fréquemment des maux de tête et d’autres maux et douleurs, pourtant mes tests sont normaux »

 

Comment les problèmes de santé mentale se manifestent-ils ?

  • L'humeur maussade consécutive à des événements pénibles de la vie, par exemple un deuil, est peut-être le scénario le plus courant que nous connaissons tous. La plupart des gens se sentiront progressivement mieux avec le temps.
  • La dépression est diagnostiquée lorsque l’on observe une humeur maussade persistante pendant des semaines ou des mois, suffisamment grave pour affecter le fonctionnement quotidien de la personne. Ces personnes peuvent souffrir d'une mauvaise concentration, d'un manque de sommeil ou d'un manque d'appétit.  Des idées d'automutilation ou de suicide peuvent survenir et nécessiter une intervention urgente. La dépression est la maladie mentale la plus répandue dans le monde. L’OMS estime à 300 millions (environ 4,4% de la population mondiale) le nombre de personnes qui en souffrent. L'étude sur la santé mentale menée à Singapour en 2016 a révélé une prévalence de 6,3 % d'un trouble dépressif majeur.
  • L'anxiété déclenchée par le stress de la vie n'est pas rare, mais lorsqu'elle devient permanente, sans lien avec des déclencheurs spécifiques, et interfère avec le fonctionnement quotidien, on parle d'anxiété généralisée (GAD - Generalized anxiety disorder). Le sommeil, la mémoire et la concentration peuvent être affectés. L'anxiété et la dépression peuvent coexister et l'anxiété permanente peut entraîner une humeur maussade. À Singapour, la prévalence de l'anxiété généralisée au cours de la vie est d'environ 1,6 %
  • Le trouble panique et des phobies spécifiques sont d’autres manifestations. 20 % des adultes peuvent avoir une crise de panique au moins une fois dans leur vie. Ces épisodes ne sont souvent pas provoqués et la victime ressent une peur soudaine associée à des symptômes physiques tels que douleur à la poitrine, essoufflement, suffocation et transpiration.
  • Le trouble obsessionnel compulsif (TOC) est caractérisé par l'apparition répétée de pensées intrusives ou obsessions, par exemple la crainte des germes. Les obsessions déclenchent un comportement compulsif pour surmonter l'anxiété créée par l'obsession. Selon une étude de 2016, sa prévalence au cours de la vie était d'environ 3,6 %. L’anxiété ou une humeur maussade sont souvent associées du fait qu'elles interfèrent avec la capacité d’une personne à poursuivre une routine et des relations normales.
  • L’abus d’alcool et la toxicomanie ont augmenté à Singapour (prévalence de 4,1 %). En plus d'une myriade de maladies physiques, ils conduisent à l'anxiété et à la dépression car ils font des ravages sur les neurotransmetteurs dans le cerveau.Les symptômes psychotiques et la maladie bipolaire sont des formes plus graves de mauvaise santé mentale. Les premiers sont caractérisés par une pensée désordonnée dans laquelle la personne n'est pas en contact avec la réalité. La pensée délirante et les hallucinations devraient inciter un médecin à évaluer rapidement ces patients.
  • La maladie bipolaire est un trouble de l’humeur et de l’activité caractérisé par une humeur exaltée (manie), une hyperactivité ou une dépression entraînant une grave perturbation de la routine normale.
  • L'insomnie est considérée comme un symptôme des conditions ci-dessus ou peut être de nature primaire. La privation chronique de sommeil peut entraîner une détérioration de la santé mentale. 10 à 15 % des adultes souffrent d'insomnie.
  • Les personnes souffrant de troubles de la personnalité, présentant un comportement et une pensée dysfonctionnels, constituent un autre groupe de patients. Ces personnes ont du mal à faire face au sein de la famille et dans la société.
  • Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) se manifeste à la suite d'une expérience vécue comme traumatisante, telle qu'une guerre ou une catastrophe naturelle.
  • Les symptômes physiques comme manifestation d'un déséquilibre de la santé mentale, tels que maux de tête, courbatures et douleurs, sont fréquents et il faut un généraliste intéressé pour aller plus loin !

 

Quel est le « traitement » pour les problèmes de santé mentale ?

Cela dépend de la cause, mais certains principes sous-jacents de base aideront au rétablissement :

Style de vie :  Dans les troubles de l’humeur tels que la dépression et l’anxiété, l’optimisation du mode de vie peut faire toute la différence ; cela suppose une alimentation saine et des exercices réguliers. L’exercice facilite la libération de substances chimiques bienfaisantes, les endorphines, qui améliorent l’humeur et soulagent l’anxiété.  Des habitudes de sommeil saines ne peuvent être sous-estimées. Il est conseillé d'éviter l'alcool, car il a un effet déprimant sur l'humeur et aggrave l'anxiété.

Aide et apport psychologiques :  Une psychothérapie et des techniques telles que la thérapie cognitivo-comportementale peuvent fonctionner aussi bien que les médicaments dans les cas légers à modérés. Les méthodes permettant de gérer le stress de manière saine s'apprennent auprès de professionnels qualifiés.

Médicaments :  Peuvent être nécessaires en particulier dans les cas graves et fonctionne en conjonction avec une psychothérapie. Les personnes souffrant de dépression majeure, de psychose et de maladie bipolaire peuvent en avoir besoin de toute urgence pour gérer leurs symptômes.

Techniques de relaxation : les exercices de respiration et la relaxation musculaire progressive sont bénéfiques.

La famille, les amis et les groupes de soutien solidaires peuvent faire une grande différence pour permettre le rétablissement.

Les cas graves de dépression et le risque suicidaire important peuvent nécessiter une électroconvulsivothérapie (ECT - traitement par électrochocs) : il s’agit d’un traitement spécialisé proposé à l’hôpital.

 

Existe-t-il un ou des groupe(s) de population plus susceptible(s) de souffrir de problèmes de santé mentale ?    

Il existe différentes théories sur la causalité :

  • Facteurs génétiques et expériences traumatiques dans l’enfance.
  • Événements changeant la vie pouvant créer une pression prolongée sur la santé mentale et pouvant être des déclencheurs, par exemple chômage, deuil et grossesse, ou la période postnatale.
  • Les maladies chroniques de longue date telles que les troubles cardiaques, le diabète, les maux de dos chroniques ou le cancer sont liées à la dépression.
  • L'abus de substances psychoactives est étroitement lié aux troubles de la santé mentale et peut être un déclencheur de la psychose.

 

Si quelqu'un lisant ceci est préoccupé au sujet d'un partenaire, d'un adolescent ou d'un enfant, quand devra-t-il faire appel à un soutien externe ? Et à qui devra-t-ils s'adresser ?

Le médecin de famille est bien placé pour coordonner le cas.  Une discussion sur les symptômes, les déclencheurs possibles et la gravité du trouble peut avoir lieu de manière confidentielle. Une décision sur le traitement, les médicaments et l’apport psychologique est prise après la collaboration avec le patient.

Les enfants d'âge scolaire peuvent se confier à un conseiller scolaire qui peut proposer une psychothérapie et orienter l'enfant vers un psychologue ou un médecin en fonction de la gravité de la maladie.

Les conseillers de la communauté sont également facilement accessibles. Les psychiatres qui sont des spécialistes de la santé mentale sont consultés sur recommandation du médecin de famille.

À Singapour, les contacts suivants peuvent offrir des conseils et un soutien :

  • SOS (Samaritans of Singapore) – 1800 221 4444 – assistance téléphonique 24h/24
  • Ligne d'assistance d'urgence (IMH) – 6389 2222 – assistance téléphonique 24h/24

 

Dernières remarques

Les problèmes de santé mentale sont fréquents dans la communauté.  La crainte de ne pas être compris et la stigmatisation sociale liée à la santé mentale constituent des obstacles à la recherche d'aide.  Malheureusement, certaines personnes atteintes d'un grave trouble de l'humeur finissent par s'automutiler ou se suicider.

Aborder ces patients avec empathie, sensibilité et sans porter de jugement peut aider nombre d'entre eux à demander de l'aide rapidement, à obtenir le bon traitement, à éviter les années perdues et à prévenir les suicides.

 

Dr. Charu Narayanan
IMC Katong
Pour prendre rendez-vous, veuillez appeler le 6342 4440

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Copenhague Appercu
VOYAGES

Norvège : destination nature par la route du nord

Avec ses 387.000 km², ses 25.000 km (!) de côtes, fjords inclus, et ses quelques 5 millions d’habitants, voilà une destination qui ravira les amoureux de nature à l’état brut !