Lundi 18 novembre 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le haze est de retour à Singapour : 10 questions sur le sujet

Par Catherine Zaccaria | Publié le 15/09/2019 à 14:15 | Mis à jour le 18/09/2019 à 10:40
Photo : @Catherine Zaccaria
haze singapour pollution

La qualité de l’air à Singapour a atteint des niveaux préoccupants pour la première fois ce samedi 14 septembre, avec de nombreuses parties de l’île enveloppées par la brume. Samedi, une vingtaine de vols ont été annulés ou retardés à Singapour à cause du haze.

Des incendies importants ont été détectés au cours de ces deux dernières semaines à Sumatra et à Kalimantan en Indonésie, ce qui affecte Singapour et toute la région. Le haze est provoqué par les cultures sur brûlis utilisées notamment pour la production d’huile de palme. 
Il existe plusieurs applications ou sites internet pour vous renseigner sur la qualité de l’air à Singapour mais comment comprendre ces informations ?

Voici 10 choses à savoir :
 

1. Qu’est-ce que le PSI ?


PSI, qui signifie Pollutant Standards Index, est  une moyenne sur 24 heures des niveaux de concentration de PM (Particulate Matters), entre autres polluants. Les PM2.5 par exemple sont des particules en suspension de dimension inférieure à 2,5 microns, le principal polluant lors des épisodes de brume.
L'air ambiant à Singapour est surveillé par un réseau de stations de surveillance de l'air situées dans différentes parties de l'île.
Les stations de surveillance mesurent les niveaux de concentration de particules (PM10), de particules fines (PM2,5), de dioxyde de soufre, de dioxyde d'azote, d'ozone et de monoxyde de carbone. Ces six paramètres de polluants déterminent le PSI.

Entre 0 et 50, l’indice est faible, la qualité de l’air est bonne.

Entre 51 et 100, la pollution est modérée.

Entre 101 et 300, comme ce samedi la qualité de l’air est mauvaise. Vous devez limiter les activités physiques extérieures voire les éviter si vous êtes une femme enceinte, une personne âgée ou souffrez de problèmes respiratoires.

Au-delà de 300, l’indice est très élevé et l’air présente un danger pour votre santé. Eviter au maximum toute activité extérieure.


2. Quelle est la différence entre un PSI 24 heures et la concentration d’une heure PM2,5 ?


L'avis de santé à Singapour est basé sur le PSI 24 heures qui correspond aux lectures effectuées au cours des dernières 24 heures. Les mesures sur 24 heures correspondent à la grande majorité des études sur les effets sur la santé d’une exposition à court terme aux particules.
Les lectures de concentration de PM2,5 sur une heure sont indicatives de la qualité actuelle de l’air. Il existe actuellement peu d'études sur les effets sur la santé d'une exposition à court terme aux concentrations de particules.
Il y a quatre bandes sur l’échelle de concentration des PM2.5 : 0 à 55 pour la normale, 56 à 150 pour une concentration élevée, 151 à 250 pour une concentration élevée et très élevée pour toute lecture supérieure.



3. A quel indice dois-je me référer si je veux décider des activités à faire ou à éviter ?

 

Un PSI 24 heures entre 51 et 100 se situe dans la plage modérée, pour laquelle le public peut poursuivre ses activités normales.

Si le PSI 24 heures se situe de 101 à 200, la NEA conseille au public de réduire les activités de plein air prolongées ou pénibles.

La NEA ajoute que les lectures de la concentration de PM2,5 sont un meilleur indicateur de la qualité actuelle de l’air, et que la population devraient les utiliser pour décider s’il convient de participer ou non à des activités extérieures immédiates, telles que la course à pied.
Les concentrations de PM2,5 peuvent être volatiles et avoir tendance à fluctuer au cours de la journée, en particulier pendant les périodes de brume transfrontière. Les fluctuations à court terme sont grandement influencées par les conditions météorologiques.


4. Comment et où le PSI est-il mesuré dans les différentes régions de Singapour ?

Le PSI est mesuré dans cinq régions de Singapour : Nord, Sud, Est, Ouest et Centre. Les régions sont basées sur les centres villes / zones suivantes :

Nord : Admiralty, Kranji, Woodlands, Sembawang, Yishun, Yio Chu Kang, Seletar, Sengkang

Sud : Holland, Queenstown, Bukit Merah, Telok Blangah, Pasir Panjang, Sentosa, Bukit Timah, Newton, Orchard, City, Marina South

Est : Serangoon, Punggol, Hougang, Tampines, Pasir Ris, Loyang, Simeï, Kallang, Katong, East coast, Macpherson, Bedok, Pulau Ubin, Pulau Tekong

Ouest : Lim Chu Kang, Choa Chu Kang, Bukit Panjang, Tuas, Jurong Est, Jurong Ouest, Domaine industriel de Jurong, Bukit Batok, Hillview, West Coast, Clementi

Au centre: Thomson, Marymount, Sin Ming, Ang Mo Kio, Bishan, Serangoon Gardens, MacRitchie, Toa Payoh
 

haze singapour pollution
@Catherine Zaccaria


5. Il y avait un indice de PSI 3 heures qui n’existe plus, pourquoi ?

 

La lecture au PSI de 3 heures a été supprimée en 2016, après que la NEA eut facilité l'utilisation des lectures de la concentration de PM2,5 en introduisant des bandes et des descripteurs.

La NEA a déclaré que les lectures de la concentration de PM2,5 sur une heure donnaient une meilleure indication en temps quasi réel que le PSI actuel pour la qualité de l'air, basé sur les lectures effectuées au cours des trois dernières heures.

La lecture PSI de 3 heures avait  été introduite en 1997 pour fournir des informations supplémentaires sur le terrain.


6. Quels sont les effets du haze sur la santé ?

 

Les particules brumeuses peuvent affecter le cœur et les poumons. Les personnes souffrant de maladies telles que l'asthme, les maladies pulmonaires obstructives chroniques ou l'insuffisance cardiaque sont priées de minimiser leurs activités à l’extérieur.

Ces effets sur la santé et ces symptômes peuvent apparaître jusqu'à trois jours après l'exposition au brouillard.

Pour les individus en bonne santé, une exposition de courte durée à des niveaux de particules élevés peut provoquer une irritation des yeux, du nez et de la gorge. Ces symptômes disparaissent généralement d'eux-mêmes.


7. Le masque N95 est-il une protection adéquate ?

Le haze peut contenir des particules fines de 2,5 microns ou moins (PM2,5), et des études ont montré que les masques N95 offraient une bonne protection contre les polluants particulaires, leur efficacité étant d'au moins 95% contre des particules fines d'environ 0,1 à 0,3 microns.

Toutefois, les masques N95 ne fonctionnent que s’ils s’adaptent bien avec le visage du porteur.

Les masques N95 peuvent être réutilisés, mais ne doivent pas être partagés. Ils devraient être changés quand ils sont sales ou déformés.


8. Qu’en est-il des masques chirurgicaux ?

Les masques chirurgicaux normaux peuvent protéger le nez et la bouche du porteur des irritants présents dans l'air, mais ne filtrent pas efficacement les particules fines.



9. Que puis-je faire pour réduire l’exposition aux particules du haze ?

 Voici quelques conseils pratiques :

- Lorsque la qualité de l'air extérieur se détériore, fermez les portes et les fenêtres.
- Restez à l'intérieur et réduisez les activités physiques.
- Préférez les méthodes de nettoyage humide (par exemple serpillère) qui ne produisent généralement pas de poussière (contrairement à l'aspiration ou au dépoussiérage à sec)

- Des ventilateurs ou des climatiseurs peuvent être utilisés pour la circulation de l'air et le refroidissement. Les purificateurs d'air portables peuvent aider à réduire davantage le niveau de particules à l'intérieur


10. Comment choisir un purificateur d’air approprié ?

Certains purificateurs d'air sont étiquetés CADR (Clean Air Delivery Rate), (taux de débit d'air propre) qui comporte trois numéros - un pour la fumée, un pour la poussière et le troisième pour le pollen. Le CADR pour la fumée est le plus approprié pour les polluants du haze.

Un purificateur d'air approprié doit avoir un nombre de CADR de fumée qui est au moins trois fois le volume de la pièce en mètre cube. Un plus grand nombre de CADR signifie un nettoyage plus rapide dans une pièce fermée.
Il existe de nombreux purificateurs d'air efficaces sans évaluation CADR sur le marché. Les utilisateurs doivent obtenir des informations sur l'efficacité de l'élimination des particules fines.

Pour éliminer les particules fines, des filtres très efficaces, tels que les filtres HEPA (High Efficiency Particulate Air), sont conseillés.

Pour être informés des taux de pollution à Singapour, plusieurs applications sont à votre disposition telles que SG Air, Air Matters ou sur internet, www.aqicn.org

Nous vous recommandons

cfa8e6ee-7c8d-492d-b42e-9fd83446f1ef

Catherine Zaccaria

Après une longue relation amicale avec le Petit Journal, Catherine a rejoint l’équipe comme relectrice, correctrice, puis contributrice, avant de reprendre le poste de Rédactrice en chef.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Emmanuel jeu 19/09/2019 - 12:45

Article très instructif, merci. Cette pollution a-t-elle lieu seulement en automne/été à Singapour ou en toute saison ?

Répondre
Commentaire avatar

Thierry lun 16/09/2019 - 19:30

Chers amis, si vous avez des enfants en bas-âge et notamment des nouveaux-nés, fuyez Singapour de suite. Le Haze peut produire des séquelles irréversibles sur les capacités neuro-psychologiques de vos très jeunes enfants. Je vous invite à faire des recherches très sérieuses sur ce sujet, Un ancien expatrié de 1997 - terrible année pour le Haze et les feux de forêts d'Indonésie.

Répondre

Vivre à Singapour

Épopée des naturalistes français à Singapour au XIXeme siècle

A Singapour, le 8 novembre 2019, a été lancé le livre « Voyageurs, Explorateurs et Scientifiques, The French and Natural History in Singapore ». Ce recueil d’histoire fournit une description détaillée

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles