Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Quel mode de scolarisation choisir pour votre enfant expatrié ?

École locale, établissement français, enseignement à distance… Vous vous interrogez sur le mode de scolarisation à privilégier pour votre enfant en expatriation ? Pour vous aider à y voir plus clair, voici un tour d’horizon des différentes solutions qui s’offrent à vous.

Quel mode de scolarisation choisir pour votre enfant expatrié ? _0Quel mode de scolarisation choisir pour votre enfant expatrié ? _0
Écrit par Cned
Publié le 5 avril 2024, mis à jour le 18 avril 2024

   
1. L’école française 


On estime que 38 % des expatriés* font le choix de scolariser leurs enfants dans une école française. En effet, avec cette option, l’enfant garde une totale continuité avec le système scolaire français. Il bénéficie aussi d’une éducation de grande qualité, à la hauteur des standards de l’Hexagone et ce, quel que soit le pays de résidence. L’élève entretient également son niveau de français, à l’écrit et à l’oral, tout au long de sa scolarité à l’étranger, ce qui simplifie considérablement le retour en France.

   
2. L’école internationale


L’école internationale, choisie par 10 % des familles expatriées*, permet à l’enfant de suivre un enseignement anglophone, au sein d’un environnement multiculturel. Cette forme de scolarisation a l’avantage d’offrir des opportunités de poursuite d’études dans de nombreux pays. Toutefois, l’apprentissage du français est souvent relégué au second plan, ce qui peut grandement compliquer le retour dans l’Hexagone.

   
3. L’école locale 


L’école locale est une option privilégiée par 3 familles expatriées sur 10*, notamment en raison de l’absence d’établissement français dans la ville de résidence. Cette forme de scolarisation a l’avantage de permettre à l’enfant de s’immerger pleinement dans la culture et dans la langue de son pays d’adoption. Cependant, elle implique aussi une rupture avec le système scolaire français, ce qui peut, là encore, fortement compliquer le retour en France.

   
4. La scolarisation à l’étranger + la SCI du Cned


Pour pallier les difficultés liées au retour en France après une scolarisation à l’étranger, le Cned (Centre national d’enseignement à distance), propose une offre toute trouvée, dédiée aux enfants d’expatriés : la SCI (Scolarité complémentaire internationale).

Cette formation à distance, construite autour des programmes officiels de l’Éducation nationale, porte sur 3 matières fondamentales, qui diffèrent selon le niveau.

La SCI s’adresse tout spécialement aux enfants francophones scolarisés hors du système scolaire français durant leur expatriation (dans une école locale notamment). Il s’agit d’une formation adaptée, moins contraignante qu’une double scolarisation. Elle ne nécessite que quelques heures de travail par semaine.

Le principe est simple : après sa journée de cours à l’école locale, votre enfant suit la formation à son rythme, à domicile. Les cours sont accessibles en version numérique pour le collège et le lycée et en version numérique et papier pour le primaire et le collège.

Pour mettre en application ses acquis théoriques, l'élève doit régulièrement réaliser des devoirs, qui font l’objet d’une correction personnalisée par des professeurs qualifiés de l’Éducation nationale. Ces derniers guident l’élève tout au long de l’année et le conseillent dans son apprentissage.

Puis, à la fin de l’année scolaire, l'élève reçoit un relevé de notes avec une appréciation (sous réserve d’avoir rendu au moins 75 % des devoirs dans chaque matière). Le niveau atteint pourra alors faire l’objet d’une certification par le conseiller culturel de l’ambassade de France, permettant ainsi de réintégrer facilement le système scolaire français.

La scolarité internationale complémentaire du Cned est proposée de la grande section de maternelle à la terminale.

Pour en savoir plus sur la SCI, rendez-vous sur le site du Cned.

   
5. La scolarisation à distance avec le Cned


Outre la SCI, le Cned propose plusieurs solutions de scolarisation à distance de la petite section de maternelle à la terminale, avec différentes formules au choix :
 

  • Les cours en classe complète, à inscription réglementée ou libre
     

Votre enfant peut tout d’abord suivre l'ensemble de ses cours avec le Cned, en classe complète, de la petite section de maternelle à la terminale.

Vous avez le choix entre deux statuts d’inscription :

  • l’inscription réglementée, qui nécessite une autorisation préalable du conseiller culturel de l’ambassade de votre pays de résidence, permet de passer les examens officiels (brevet des collèges et bac français) en tant que candidat scolaire ;
  • l’inscription libre, qui ne nécessite pas d’autorisation préalable et n’impose aucune condition d’accès. Dans ce cas, l’élève devra passer les examens officiels (brevet et bac) en candidat libre.
     
  • Les cours à la carte, à inscription réglementée ou libre


Votre enfant peut également suivre des cours à distance avec le Cned à la carte pour une ou plusieurs matières au choix (français, histoire-géo, anglais, espagnol, mathématiques…).

Là aussi, cette formule est disponible :

  • en inscription réglementée, pour les élèves inscrits dans une école française homologuée, souhaitant suivre une matière non dispensée par l’école ou dont l'horaire n’est pas compatible avec son emploi du temps. Une autorisation préalable du chef d’établissement est alors nécessaire. Ces cours sont disponibles de la 6ème à la terminale.
  • en inscription libre, les cours à la carte sont proposés de la grande section de maternelle à la terminale. Aucune autorisation préalable n’est nécessaire. Cette formule s’adresse à ceux qui souhaitent approfondir leurs acquis ou développer de nouvelles connaissances à titre personnel, dans une ou plusieurs matières.

→ Pour les cours en classe complète et les cours à la carte, les prix, les dates d’inscription et le contenu de la formation varient selon le niveau scolaire.


Pour plus d’informations, consultez les offres :


*Source : Baromètre d’Expat Communication

cned
Publié le 5 avril 2024, mis à jour le 18 avril 2024

Flash infos