Vendredi 19 avril 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SMART CITY- «Singapour est en train de vivre sa seconde révolution depuis son indépendance », Vivian BALAKRISHNAN

Par Clémentine de Beaupuy | Publié le 06/06/2017 à 11:52 | Mis à jour le 12/10/2018 à 09:53
innovation; smart city

Singapour, référence mondiale de ville intelligente, a été vendredi 2 juin le théâtre de riches échanges entre des chercheurs, des urbanistes, des responsables d'entreprises et du secteur public réunis autour du thème «SMART CITIES : which visions and models for the 21st century ?»Organisée par le journal Le Monde, soutenue par l'Ambassade de France et Business France, cette conférence ambitieuse a été l'occasion de réflexions sur la ville et son évolution en abordant des problématiques telles que: habitat, citoyenneté, inclusion sociale ou encore sécurité urbaine.

Tour d'horizon des enjeux abordés et des réponses apportées à travers notamment les Innovation Award

 /Singapour/innovation

 

Le lieu choisi pour cette première conférence n'est pas anodin. Comme l'a souligné en préambule l'Ambassadeur de France à Singapour, M. Marc Abensour, Singapour depuis plusieurs années a lancé l'initiative Smart Nation afin de développer une cité intelligente, durable et inclusive. Il a souligné le dynamisme de la collaboration franco-singapourienne dans ces domaines et la passion partagée par la France et Singapour pour l'innovation en annonçant 2018, année de l'innovation France-Singapour

Le doyen de la Lee Kuan Yew School of Public Policy, Kishore Mahbubani, ouvrait la journée en rappelant la tendance d'urbanisation mondiale très marquée, avec la moitié de la population vivant dans les villes aujourd'hui, et les projections à 70% en 2030. 

Par conséquent, aborder la ville et ses enjeux sociaux, économiques, politiques et environnementaux revient à nous interroger sur nos sociétés en général. Après les inévitables recherches de définition - qu'est qu'une ville « intelligente » ? Y aurait-il alors des villes stupides ? - les différents enjeux des villes ont été abordés 

Dans tous les domaines, deux dénominateurs communs apparaissent: la technologie qui devient prédominante et la multiplication des données collectées. Améliorer la vie des administrés par des applis, renforcer leur citoyenneté participative, assurer leur sécurité grâce à l'Intelligence Artificielle, favoriser les transports autonomes, améliorer l'habitat en construisant avec de nouveaux matériaux sont des domaines d'innovation en pleine expansion dans les villes comme Singapour qui investissent et favorisent la recherche. Les experts, publics ou privés, soulignent également que la technologie utilisée et les différentes innovations ont tendance à  abolir les frontières entre ces 2 secteurs tant des entreprises privées peuvent fournir un service public aux administrés des villes. Dans ce contexte, la gouvernance et la participation des citoyens au sein de la cité sont en train d'évoluer. Cependant, innovations technologiques et ville intelligente ne sont pas forcément synonymes.

Sassia Saskens, professeur de sociologie à l'Université de Columbia, New-York, soulignait qu'au milieu de ces réalités et promesses futures de services améliorés, que les villes sont faites pour durer et que les nouvelles technologies, rapidement obsolètes et trop orientées vers les citoyens les plus riches pourraient à terme les affaiblir au lieu de les renforcer.

L'autre facteur indispensable aux villes de demain évoqué au cours des différentes tables rondes a été l'indispensable inclusion sociale. En effet, les innovations technologiques et la prévalence du digital peuvent amener une partie de la population à se sentir exclue de ces avancées. 

Il est apparu au cours des débats que l'innovation, ou du moins les enjeux à court et moyen terme des villes actuelles, pouvaient se résumer en 3 grandes tendances : 

-la mobilité et l'autonomie des véhicules qui allaient avoir des conséquences sur nos villes à court terme. Comme le soulignait John Rossant, créateur de NewCities, New-York et Paris : « cette autonomie des véhicules est à nos portes et aura un impact très fort sur nos villes d'ici moins de 10 ans ». 

-le bien-être des citadins qui prévaut de plus en plus sur l'efficacité technologique. Toujours selon John Rossant, « l'avenir appartient sans doute aux villes moyennes qui, sur un territoire moins étendue que les grandes villes et mégapoles peuvent garantir efficacité des services et bien-être des habitants »

-Et, enfin, l'enjeu de l'Intelligence Artificielle qui passera du statut « d'outil à acteur de nos villes ». 

Les mots de conclusion revenaient au Ministre des affaires étrangères, également en charge du projet «Singapore Smart Nation», M. Vivian BALAKRISHAN, qui a indiqué que «Singapour est en train de vivre sa seconde révolution depuis son indépendance » et que la raison première pour laquelle la cité-Etat s'est engagée sur cette voie il y a déjà plus de 10 ans se résume en : « Jobs, Jobs, Jobs ». En effet, pour Singapour et son gouvernement, le vivier d'emplois que représente ces innovations constitue aujourd'hui une réalité et en tous cas, de plus en plus l'avenir. Et que la préservation d'un environnement au sein de la cité-Etat est indispensable pour que la ville, avec ses habitants, puisse se développer : la gestion de l'eau, celle des déchets, la qualité de l'air sont des problématiques parmi tant d'autres auxquelles les villes modernes doivent s'attaquer. Cette vision singapourienne exprimée si clairement, liant préservation de l'emploi et environnement, ne manque pas d'ironie le jour où Trump renonçait aux accords de Paris ! 

 

Rédaction, www.lepetitjournal.com/singapour, le mercredi 8 juin 2017

INNOVATION_awards

7 prix mondiaux de l'innovation urbaine « smart cities » délivrés pour la première fois en Asie,  par un jury international de 17 personnes-  urbanistes, sociologues, journalistes, spécialistes de l'innovation et de la ville – a récompensé les meilleurs projets parmi plus de 200 candidatures venues des 5 continents : 

le Grand Prix International a été décerné au projet nigérian WeCyclers. Sur simple réception d'un sms, cette startup de Lagos collecte les ordures ménagères préalablement triées. 

Les autres projets primés :
-Prix Mobilité : Surtrac Intelligent traffic (Pittsburg, USA)
-Prix Energie : Sylfen (Grenoble, France)
-Prix Innovation urbaine : Jugnoo (Chandigarh, Inde)
-Prix Participation citoyenne : Le projet pédestre (Curridabat, Costa Rica) – A noter, le 1er accessit du Prix Participation citoyenne a été décerné au projet singapourien « myResponder », une application mobile permettant de signaler à un centre hospitalier une victime d'un malaise cardiaque et la localisation du défibrillateur le plus proche. 
-Prix Habitat : Réciprocité (Lyon, France)
-Prix Action culturelle : Salon 1861 (Montréal, Canada) 

 
  

 

 

 

clémentine de beaupuy

Clémentine de Beaupuy

Diplômée de Sciences-Po, entrepreneuse et hyperconnectée, Clémentine est spécialiste de tout ce qui touche à la culture, la société, la religion et l'innovation urbaine.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

La contemporanéité au service des civilisations asiatiques

Depuis septembre 2016, le talentueux et fringant Kennie Ting est à la tête de l’Asian Civilisations Museum. Écrivain, historien, photographe et bloggeur, parlant cinq langues dont l’arabe, le français

Sur le même sujet