TEST: 2288

PARCOURS D’ENTREPRENEUR – Lancer sa ligne de soins cosmétiques, c’est possible

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 08/05/2012 à 00:00 | Mis à jour le 05/01/2018 à 08:30

 

Installée depuis quelques années à Singapour, Pétronille est une jeune femme pleine de ressources qui a élaboré et vient de lancer sa propre ligne de soins cosmétiques. Avec naturel, elle nous parle de son projet

Après des études de pharmacie avec une spécialisation dermopharmacie et un master de cosmétologie, Pétronille a été embauchée au sein du département Recherche et Développement (R&D) d'une entreprise singapourienne qui façonne des cosmétiques. Après plusieurs mois de réflexion, l'idée de développer sa propre gamme de cosmétiques a germé et s'est précisée. "Je ressentais le besoin d'évoluer dans mon travail et de pouvoir enfin créer une ligne qui me ressemblait. En 2010, après avoir travaillé à mi-temps quelques mois, j'ai quitté mon poste pour me consacrer entièrement à mon projet", explique-t-elle. Elle nous fait partager son expérience en tant qu'entrepreneuse.

LePetitJournal.com ? Concrètement comment se lance-t-on dans cette aventure ?

Pétronille Houdart - Tout d'abord, j'ai travaillé sur l'aspect R&D de mon projet à partir de l'été 2010 en m'appuyant sur mes compétences techniques. Mon précédent employeur m'a autorisé à utiliser ses installations afin que je puisse pleinement travailler sur mon projet. Je me suis rapidement penchée sur les aspects marketing et commerciaux de mon projet. Pour cela, j'ai fait appel à un investisseur local et me  suis aussi associée à deux autres personnes dont la formation en école de commerce et les compétences en business développement et marketing de luxe sont complémentaires aux miennes. J'ai participé à des salons professionnels dans le secteur de la cosmétique en Asie, comme Cosmoprof à Hong Kong en novembre dernier, ainsi qu'à des événements locaux. La ligne de soins Petronille Dermo-Cosmetic a été officiellement lancée en novembre dernier; il m'a donc fallu un an et demi pour élaborer cette gamme de soins. Cette période m'a été nécessaire car je souhaitais que la gamme soit de qualité, et que l'implantation et la communication de la marque soient faites de manière progressive, juste et adaptée au marché.

Quelles difficultés avez-vous rencontrées dans ce projet ?
Il a fallu tout d'abord comprendre le marché singapourien et de façon plus large, asiatique. Les attentes de résultats des produits ne sont pas les mêmes : un consommateur asiatique va chercher à avoir une peau plus blanche tandis qu'un caucasien va plutôt aimer avoir un teint halé.
Les circuits de distribution ne sont également pas les mêmes qu'en France.

Votre expérience semble être un réel atout dans ce projet. Pouvez-vous nous en dire plus ?
J'ai travaillé avec différentes marques et formulé des produits selon les demandes de nos clients. J'ai ainsi pu identifier plusieurs difficultés techniques entre la volonté d'avoir un produit hautement concentré en molécules actives, et stable dans le temps. L'originalité de ma gamme est d'être innovante en associant un composé actif juste avant l'application à une crème de soin d'une part mais aussi d'être "made in Singapore" d'autre part, ce qui est peu commun en matière de cosmétiques professionnels.

Pourquoi avoir choisi Singapour pour lancer votre ligne de soins ?
Mon objectif premier est de commercialiser mes produits sur la région Asie-Pacifique, d'abord à Singapour puis dans d'autres pays en Asie. L'exportation vers les pays émergents (Vietnam, Indonésie...) est aussi une distribution que j'envisagerai très prochainement. J'ai développé la gamme en conformité avec les normes et la législation locales, qui sont valables pour l'ensemble de la zone ASEAN. Singapour est un état particulièrement intéressant pour le développement commercial d'un tel produit car la population y est multiculturelle, exigeante et à la recherche de produits adaptés à leurs besoins bien spécifiques.  

Un mot pour conclure
Faites-vous confiance et lancez-vous ! Développer son activité à Singapour, avec persévérance et dynamisme, c'est possible !

Propos recueillis par Christelle Gervasoni (www.lepetitjournal.com-Singapour) mardi 8 mai 2012


0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale