Comprendre les 20 mesures d’ajustement de la politique « zéro Covid » en Chine

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 01/12/2022 à 17:32 | Mis à jour le 02/12/2022 à 08:35
covid en chine

Un avis longtemps attendu qui affirme à la fois vouloir ajuster et même « optimiser » les mesures sanitaires pesant sur l’économie et le moral de la population, tout en conservant la stratégie de blocage du virus, dite « zéro Covid ».

 

Ces 20 mesures ont rendu le sourire aux réseaux sociaux et nourri les conversations chez les amis ce week-end, d’abord parce que les voyages vers la Chine seront plus faciles.

 

Facilitation des voyages vers la Chine

La quarantaine à l’entrée sur le territoire passe de 10 à 8 jours - 5 jours à l’hôtel et 3 jours à la maison-, un seul PCR de moins de 48 heures sera désormais exigé à l’embarquement sur les vols à destinations des aéroports chinois. Les hommes d’affaires et les athlètes de haut niveau bénéficieront de mesures d’exceptions leur permettant d’échapper à l’isolement dans le cas de parcours sous bulle sanitaire à l’arrivée,souligne le South China Morning Post.

Du côté des compagnies aériennes, la bonne nouvelle, c’est la suppression de la politique dite des « courts-circuits » qui permettait aux autorités chinoises de suspendre des liaisons, quand des cas Covid étaient rapportés au débarquement des passagers. Il y a ensuite une série de mesures destinées à soulager la pression à l’intérieur du pays, avec la fin notamment des mises à l’isolement pour les « cas contacts de cas contacts » et la limitation des zones à risques Covid à deux catégories : élevés et faibles.

Enfin, la capitale chinoise, Pékin, est une bulle sanitaire dans la bulle sanitaire. Elle devrait rapidement mettre en place un numéro spécial pour régler le cas de ceux qui sont bloqués en raison des restrictions sanitaires.

 

Relance de la vaccination

Tout cela peut paraitre très peu vu de l’extérieur, mais pour la Chine, c’est déjà un petit pas, sachant que ces annonces interviennent à l’approche de l’hiver et au plus fort des infections. L’autre élément intéressant, c’est la mise en place d’un plan pour augmenter la vaccination par la commission nationale de la santé, sans pour autant promettre l’achat de vaccins ARN messagers étrangers comme évoqué lors de la visite du chancelier allemand Olaf Scholz à Pékin récemment.

Pour le reste, si le communiqué du Conseil d’État condamne une nouvelle fois les confinements « arbitraires », il ne dit pas ce qui est entendu par arbitraire, relève le blog Pekingnology. Et le concept de « taille unique », c'est-à-dire le fait de régler les choses d’un seul trait de hachoir, de manière collective et non au cas par cas, au nom de « l’efficacité », est désormais proscrit.

Ce petit pas pour le Conseil d’État chinois est un grand pas pour les analystes qui veulent croire à la fin prochaine du « zéro Covid ». Un espoir qui risque d’être vite douché quand on relit le document officiel. À aucun moment, en effet, il est question dans ce communiqué d’abandonner la stratégie sanitaire chinoise contre l’épidémie. Et on attend toujours une feuille de route ou un calendrier pour un retour à la vie normale, ce que les autorités se sont bien gardées de présenter pour l’instant.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Shanghai.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale