Vendredi 24 septembre 2021
TEST: 2287

ZappTax, ou comment une startup française de détaxe survit au COVID-19

Par Zapptax | Publié le 26/11/2020 à 14:36 | Mis à jour le 26/11/2020 à 17:11
zapptax-startup-france-detaxe

Leader du marché de la détaxe dématérialisée en Europe, ZappTax offre un service innovant basé sur une appli smartphone gratuite pour tous les expatriés qui souhaitent récupérer la TVA sur leurs achats réalisés en France. Jean-Marie Wodon, co-fondateur de ZappTax et expatrié en Chine, nous explique comment ZappTax réussit malgré tout à tirer son épingle du jeu pendant la crise du COVID-19.

 

zapptax-detaxe-france-chine-startup

 

Le Petit Journal (LPJ) : On vous a déjà vu sur LE PETIT JOURNAL mais rappelez-nous SVP, ZappTax, en 2 mots, ça marche comment ?

Jean-Marie Wodon (JMW) : Le fonctionnement est très simple, en 3 étapes. Le voyageur télécharge l’appli et remplit son profil. Il prend des photos des factures d’achat qu’il a obtenues en boutique (ou en ligne). Et enfin, le jour de son départ, il fait valider par les douanes de l’aéroport le bordereau de détaxe que nous lui avons envoyé la veille.

 

LPJ : Et les avantages ?

JMW : Tout d’abord la simplicité : tout est centralisé sur une appli. Ensuite, le fait que ça fonctionne dans tous les commerces, sans exception, y compris en ligne et sans montant minimum par achat. On fournit un service client quasi 24/7 par chat/téléphone (très apprécié). Le remboursement est très rapide (24h … un peu plus lent pour l’instant avec le COVID-19) … et à des taux supérieurs au marché (en moyenne 85% de la TVA). 

zapptax-detaxe-france-chine-startup

LPJ : Cela fait trois ans que vous vous êtes lancés, vous en êtes où ?

JMW : "So far so good". Le départ a été laborieux. C’est un projet complexe à mettre en place. D’un point de vue réglementaire, opérationnel et marketing.

Aujourd’hui je pense qu’on est bien lancé. On connait une belle croissance : plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs qui semblent satisfaits (4,7/5 sur l’Apple Store 😊), 20 collaborateurs répartis sur deux sites (Chongqing et Bruxelles), l’appli en 3 langues et une V2 qui sort bientôt, une « web app » (c’est-à-dire la possibilité d’utiliser ZappTax depuis son ordinateur) qui vient de sortir, etc.

 

LPJ : Ca a été quoi le déclencheur ?

JMW : Clairement, le marketing. Et tout a commencé ici, à Shanghai. Au début décembre 2017, on venait de commencer, on avait 0 utilisateur. On a eu alors l’idée de placer un article dans l’édition de Shanghai du Petit Journal. Et ça a été la déferlante. On était lancé. Et depuis lors on n’a eu de cesse de creuser le même sillon : les 2 millions de Français expatriés résidant hors de l’UE (sans oublier les 200.000 Belges). 

Shanghai, et tous les expatriés qui y résident et qui nous ont fait confiance à l’époque, gardent une place spéciale dans l’histoire de ZappTax.

 

zapptax-detaxe-france-chine-startup

 

LPJ : Vous évoquiez le COVID-19 tout à l’heure. La fête s’est arrêtée net au mois de mars, non ?

JMW : Effectivement, notre activité dépend de deux paramètres : les voyages longue distance et les ventes au détail en Europe. Difficile d’imaginer être plus mal positionné ! C’est bien simple, le 15 mars notre activité détaxe "voyageur" est tombée à zéro du jour au lendemain. Plus rien. Zip (oserais-je "Zapp"), zilch, nada.

 

LPJ : Mais vous êtes toujours là. Etes-vous en train de puiser dans les fonds récoltés auprès de vos investisseurs pour passer le cap ?

JMW : Eh bien non. Vous savez à quel facteur principal Warren Buffet attribue son succès ? La Chance (pour lui, c'est la chance d’être né aux USA). Quand on est entrepreneur, il faut une bonne dose de chance. 

Dix-huit mois avant le COVID-19, nous avons eu la chance (ou l’opportunité !) de lancer une offre de détaxe e-commerce en mode B2B2C destinée aux utilisateurs d’une société logistique chinoise spécialisée dans l’envoi de colis de France vers la Chine. Cette société offre un service permettant à des internautes chinois de commander des articles sur des sites e-commerce en France, de les faire livrer dans un entrepôt à Paris et de les faire ensuite « acheminer » par colis vers la Chine. Nous nous insérons dans cette chaine en offrant la possibilité à ces internautes de récupérer la TVA payée en France. 

Et cette activité représentait déjà un peu plus de 50% de notre chiffre d’affaire au moment où le COVID-19 a frappé. C’est ce qui nous a sauvé. Et en plus ces volumes e-commerce se sont mis à augmenter dès le début des restrictions de déplacement liés au COVID-19.

 

zapptax-detaxe-france-chine-startup

 

LPJ : Comment avez-vous eu cette idée pour l’e-commerce ?

JMW : En fait c’est quelque chose que nous avions dans les cartons dès le lancement de ZappTax. Nous avions déjà identifié la possibilité d’appliquer notre modèle aux flux e-commerces sortant de l’UE. C’était même un chapitre du mémorandum d’investissement que nous avons rédigé pour lever des fonds lors de notre lancement.

J’en profite d’ailleurs pour annoncer le lancement d’un service similaire pour nos propres utilisateurs ZappTax. Ils pourront bientôt bénéficier de la détaxe sans devoir se déplacer en France, en faisant acheminer leurs achats vers leur lieu de résidence. Ce nouveau service s’appelle ZappBox (voir teaser et explications sur www.zappbox.io).

 

LPJ : Quelle a été l’évolution de la détaxe "voyageur" avec les expatriés ces derniers mois ? Une montagne russe, au gré des confinements/déconfinements dans les diverses régions du monde ?

JMW : Alors qu’on ne s’y attendait pas du tout, on a eu un été très très chargé. Dès que le ciel a commencé à se déboucher fin mai-début juin, les Français expatriés se sont remis massivement en mouvement. Soit qu’ils aient été bloqués en Europe et étaient alors impatients de rentrer dans leur pays de résidence, soit qu’ils aient souhaité rentrer en France pour raison familiale, professionnelle ou administrative après avoir été bloqués de nombreux mois dans leur pays de résidence.

Nos confrères opérateurs de détaxe "historiques" (Global Blue, Planet…), dont l’activité repose principalement sur les Chinois, les Américains… ne peuvent malheureusement pas en dire autant. On n’a en effet pas vu beaucoup de Chinois ni d’Américains sur les Champs Elysées cet été !

A nouveau, la chance…

 

Plus d’informations :

Site internet https://www.zapptax.com/ et https://zappbox.io/

Téléphone : +33 1 78 90 04 42

E-mail : support@zapptax.com

Foire aux questions : https://www.zapptax.com/faq

 

Téléchargez l'application Zapptax ici

zapptax détaxer depuis l'étranger

 

Le modèle ZappTax a été approuvé par les autorités fiscales et douanières des pays dans lesquels la société opère.

 

zapptax

Zapptax

L'application pour détaxer tous ses achats depuis son mobile
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022.