Mardi 14 juillet 2020

LA FEMME FRANCAISE VUE PAR LES CHINOIS – Clichés oniriques et réalités inattendues !

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 06/05/2015 à 19:20 | Mis à jour le 14/10/2015 à 08:29

Par Lydie Helmy

Comment définir la Française ? Quelles sont ses particularités ? Pour des compatriotes, la question n'est pas facile. Sans doute que des Chinois pourront répondre plus aisément, en utilisant la comparaison avec les femmes de leur pays? Pour comprendre comment est perçue la Française dans l'Empire du Milieu, lepetitjournal.com/Shanghai a rencontré trois Chinois vivant à Shanghai, dont deux hommes, Li Song et Alva, et une femme, Kelly, et ayant tous un lien plus ou moins fort avec des Français.

La Française idéalisée : une image de publicité de luxe

Li Song, Alva et Kelly ont donné l'image qu'ils avaient de la Française avant d'en rencontrer une pour la première fois. Si une description fait bien l'unanimité, c'est celle d'une femme classe aux cheveux longs, insouciante, tenant du bout des doigts une cigarette ! Pour Li Song les cheveux sont blonds, tandis que pour Kelly, les cheveux sont bruns et bouclés... Cette femme dégage en plus de la grâce et une forte personnalité. Pour Li Song, 32 ans, traducteur-interprète en français, cette "perception provient des images de publicité des marques françaises de luxe, comme Lancôme et Louis Vuitton. Sophie Marceau incarne d'ailleurs parfaitement cette image idéalisée". Li Song précise toutefois que, même s'il est apprécié par les Chinois, ce genre de femme ne pourrait pas être une épouse en Chine, mais plutôt une amante !

La Française réelle : une image de style, d'indépendance et de séduction

Li Song vit avec une Française depuis trois ans, tout comme Alva, 26 ans, responsable dans l'édition pour des projets de mode. Tous les deux fréquentent les amies françaises de leurs compagnes. Kelly, 37 ans, manager pour la Chine dans une société d'ameublement, a aussi de bonnes raisons d'avoir une opinion : ses meilleures amies sont normandes !  
VeroniqueLPJ
Alva et Li Song soulignent très rapidement que la Française fume beaucoup. Lors de son premier séjour en France, Li Song a remarqué qu'elles "fumaient plus que les hommes !". Si elle sent fort la cigarette, le bon goût vestimentaire de la Française est confirmé par les trois interviewés. Kelly précise que "les détails ne sont pas nombreux, contrairement au style chinois, et que les vêtements sont toujours bien agencés. On sent une confiance dans leur assortiment". Cette confiance fait aujourd'hui défaut aux Chinois qui privilégient les vêtements à prix élevés. Alva ajoute que "on ne verra jamais une Française en tongs dans la rue !".

D'un point de vue physique, Li Song insiste sur le fait qu'il n'existe pas un type de femme, mais une multitude ! Les cheveux peuvent être blonds, bruns ou roux, lisses ou bouclés, court, mi-longs ou longs... Les couleurs de peaux ne sont pas non plus uniformes : blanches, roses, mates ou même noires, ce qui est inconcevable en Chine !

La facette insouciante évoquée au début a finalement volé en éclats pour nos trois interviewés dès les premiers contacts avec des Françaises, qui ont attesté la présence d'une forte personnalité. Alva et Li Song soufflent en disant que "la Française a toujours un avis sur tout, elle veut toujours argumenter !". Alva arrondit les angles et précise qu' "en disant ce qu'elle pense, elle est honnête". C'est une qualité ! Pour Kelly, la Française n'attendra pas l'avis de son mari pour prendre des décisions pour la famille et sortir avec ses copines ! Elle fait preuve d'une véritable indépendance ! Si elle a une personnalité affirmée, la Française s'occupe aussi de sa famille en cuisinant de bons petits plats. "Le vin est l'élément le plus important du repas" selon Kelly.
FabienneLPJ
La séduction de la Française demeure un point qui revient souvent. Kelly admire la manière dont les Françaises se tiennent : "les gestes sont lents et élégants, et cela en toutes situations !". Li Song ajoute que dans un couple, elle continue de séduire son conjoint, ce qui n'est pas le cas de la Chinoise. Il dit même que la séduction entre les deux partenaires doit être quotidienne, sinon le couple ne tient pas longtemps... ! Tout cela fait prononcer à Li Song cette phrase pour le moins réaliste : "un mariage avec une Chinoise s'apparente à un investissement dans l'immobilier, qui nécessite uniquement une somme d'argent importante au début, tandis qu'un mariage avec une Française ressemble à l'achat d'une action : il n'est pas nécessaire de disposer d'une somme d'argent importante au départ, mais il faut la regarder tous les jours !". On pourrait dire une fleur plutôt, non ?... L'image de la Française est plutôt positive même si elle s'écarte des clichés des publicités. C'est une bonne nouvelle !

Lydie Helmy lepetitjournal.com/shanghai Jeudi 7 Mai 2015

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet