Mardi 21 septembre 2021

ELECTIONS CONSULAIRES– Gwenola Coupé - ASFE

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 19/05/2021 à 21:30 | Mis à jour le 20/05/2021 à 01:42
Photo groupe ASFE

Les élections des conseillers des Français de l'étranger se tiendront le 30 mai 2021. Chaque jour de la semaine, Le Petit Journal Shanghai vous propose une interview des candidats des quatre listes inscrites. 

 

Liste "Alliance Solidaire des Français de Shanghai, Anhui, Jiangsu et Zhejiang-Agir pour servir" :

1. Mme Gwenola COUPÉ

2. M. Côme DOLEAC

3. Mme Céline POZZOBON

4. M. Franck, Jean, Pierre DUBARRY

5. Mme Pauline RAMET

6. M. Sébastien AUBREY

 

LPJ : Pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Gwenola Coupé : Nous sommes une équipe à la fois profondément ancrée dans les réalités locales mais qui a aussi l’avantage de s’appuyer sur une structure plus vaste, avec des représentations dans de nombreuses circonscriptions et l’appui d’une sénatrice des Français de l’étranger.

 

Comment avez-vous constitué votre liste ?

 Dès le départ, nous souhaitions constituer une liste qui reflète la pluralité des communautés françaises. Avoir un représentant résidant hors de Shanghai et bien ancré dans sa ville, comme Hangzhou, était donc essentiel. La pluralité nous l’avons aussi du fait de nos âges : trentenaires, quadragénaires et quinquagénaires avec des enfants scolarisés de la maternelle au lycée, en école chinoise ou en école française ; des familles non mixtes ou franco-chinoises. Mieux comprendre les problématiques de nos concitoyens passe aussi par des durées variées de séjour : moins de 5 ans, plus de 5 ans, et plus de 15 à Shanghai ou par des emplois avec contrats locaux/expatriés, entrepreneuriat/salarié, société chinoise/étrangère...  

Chacun d’entre nous représente un relai de sa communauté ; même si notre équipe est plurielle, elle est unie par une même vision : un engagement concret au service de notre circonscription !

 

Quel est selon vous le plus grand défi auquel font face les Français et Françaises de Chine ?

 Avant la crise sanitaire liée au Covid-19, nous aurions très certainement évoqué des questions d’employabilité ou la manière d’optimiser notre valeur ajoutée sur un marché en perpétuel mouvement. Aujourd’hui, la crise, omniprésente dans les esprits, pousse chacun à envisager son expatriation avec bien des incertitudes. Tout le monde est impacté avec des familles séparées, des imprévus d’ordre financiers, des difficultés à se projeter, entreprises en attente de leurs experts internationaux… 

 

Quelle est votre vision du rôle des Conseillers des Français de l'Étranger ?

Les Conseillers des Français de l’étranger sont avant tout des élus de proximité. Ils représentent les Français établis hors de France auprès des ambassades et des consulats. Ils peuvent être consultés sur toute question concernant l’accompagnement des Français résidant en Chine: enseignement, aides sociales, emploi, formation professionnelle, etc.

Afin d’être efficace pour ces consultations formelles, nous souhaitons les préparer en nous engageant avec des groupes de travail à propos des thématiques qui concernent toute la communauté française : éducation, fiscalité, régime matrimonial, santé, employabilité, entreprises, etc… Nous avons déjà entrepris ce travail et nous sommes prêts à le poursuivre.

Être l’interface avec le consulat de Shanghai mais aussi pouvoir faire remonter les problématiques au niveau national via une sénatrice des Français de l’étranger est important pour nous. Les Conseillers des Français de l’étranger ne participent-ils pas à l’élection des sénateurs des Français de l’étranger ? Ce sont des retours détaillés sur nos réalités qui peuvent contribuer à faire bouger les lignes dans l’action parlementaire.

 

Pouvez-vous nous détailler vos idées et vos propositions ?

- Renforcer nos liens :

Notre communauté française gagnerait à être plus solidaire, à s’entraider davantage. Nous veillerons, par le biais d’une meilleure communication à créer plus de liens entre nous, à connecter davantage de Français de tous âges et de tous horizons, comme l’est notre équipe. Nous souhaitons que ces liens et la mutualisation des ressources touchent les Français établis dans l’Anhui, au Jiangsu et au Zhejiang.

 

- Défendre l’accès à l’éducation française :

Nous ferons en sorte de faciliter la communication entre les familles qui souhaitent scolariser leur enfant français au Lycée français de Shanghai ou tout autre établissement AEFE de la circonscription.

Nous organiserons des rencontres entre les acteurs "éducation" pour présenter des dispositifs spécifiques de scolarisation. Une famille informée choisit en connaissance de cause. Nous veillerons à ce que l’enveloppe des bourses scolaires continue à être utilisée dans sa totalité.

 

- Garantir la clarté et la disponibilité de l’information :

Les questions de certificats de vie, de fiscalité, de santé, d’accès aux bourses scolaires sont souvent complexes et il est difficile d’accéder à des informations fiables et de qualité. Nous nous engageons à les fournir, ainsi que toutes les réponses aux questions, grâce aux équipes techniques de l’ASFE.

 

- Etablir avec vous un réseau de relais actifs ASFE :

Un réseau en Chine, en Asie-Pacifique, dans le monde et à Paris est essentiel pour être entendus et écoutés. Nous souhaitons que l’Assemblée des Français de l’Etranger, la Caisse des Français de l’Etranger, le Sénat et l’Assemblée Nationale soient constamment au fait de nos préoccupations et difficultés.

 

Rester disponibles et rendre des comptes :

Nous serons à disposition pour toutes questions, via une permanence physique mensuelle, au téléphone ou par email. Nous nous engageons à écrire après chaque conseil consulaire pour vous tenir informés de notre action en totale transparence et que chacun puisse réagir.

 

INFOS PRATIQUES ELECTIONS :

Pour voter lors des élections consulaires, vous devez être Français, résider à l’étranger et être inscrit sur une liste électorale consulaire.

Pour cette élection, les électeurs et électrices disposent de trois modalités de vote : 

- à l'urne, au Consulat de France à Shanghai.

par procuration

- par internet. Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du vendredi 21 mai à 12 heures (heure de Paris) au mercredi 26 mai à 12 heures (heure de Paris).

Les conseils des Français de l'étranger participent à la mise en place des politiques conduites pour les Français de l’étranger (enseignement, aides sociales, emploi, formation professionnelle, etc.). Le rôle des conseillers des Français de l'étranger est de défendre les intérêts des Français de l’étranger auprès des pouvoirs publics mais aussi dans leurs démarches administratives. De plus, ils élisent les 90 conseillers de l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE). Avec les délégués consulaires, ils participent à l’élection des sénateurs des Français de l’étranger. Le mandat des conseillers des Français de l'étranger est de 6 ans.

 

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Lu ven 21/05/2021 - 22:17

Je soutiens Gwenola Coupé 👍

Répondre