Dimanche 20 juin 2021
Shanghai
Shanghai

VARIANTS DU COVID - Le Péril du Delta

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 09/06/2021 à 21:30 | Mis à jour le 10/06/2021 à 11:09
variant-covid

Afin d’éviter toute stigmatisation d’une nation, on va devoir maintenant parler du variant Indien en variant B.617.1 ou 2 et en chiffres grecs, Delta justement pour celui qui sévit dans la région du Delta de la rivière des Perles dans le Guangdong. Les variants qui apparaissent toujours plus différenciés et plus tenaces sont-ils un péril pour la sortie du tunnel ?

 

Virus, Variants, Vaccin : une équation à 3 inconnues

En dehors de Chine on a tout essayé pour freiner l’épidémie : masques, confinements, restrictions, fermeture de frontières, seule la vaccination de masse a permis de réduire significativement l’incidence et envisager un vrai retour à la normale, à l’intérieur des frontières nationales... certains pays très préservés jusqu’à présent voient l’incidence exploser (Taiwan, Thaïlande, Vietnam). Avec l’apparition des variants, l’efficacité des vaccins chinois, ARN et autres contre les variants est un sujet récurrent. 

 

covid-variant-schema-graff
Comparaison UE vs 4 pays qui ont vacciné plus de 50% de la population avec quasi exclusivement des vaccins non-chinois. Seul le UK voit un léger rebond lié au variant indien.

 

Pour les pays fortement vaccinés ARN ou adénovirus, on redoute la progression du variant Delta au UK. En effet la moitié des vaccinés n’ont reçu qu’une dose de vaccin AstraZeneca du fait du long délai entre les 2 injections. Des personnes de retour du sous-continent Indien et ayant fui un confinement puis l’autre seraient à l’origine de ces contaminations, qui restent limitées car les arrivants sont soumis à la quarantaine (à l’Européenne, pas à la chinoise). 

On peut se rassurer que les nouveaux cas soient partiellement ou non vaccinés. On a eu des cas « Delta » de pensionnaires vaccinés d’une maison de retraite en Israël fin mars, tous asymptomatiques, puis plus rien.

Pour les pays fortement vaccinés avec vaccin chinois et exposés à des variants féroces, on voit l’incidence remonter et on ne constate pas de forte baisse des décès. En Chine on parle de lancer des études sur la 3ème dose (réponse immunitaire multipliée par 10 selon Sinovac), sur la vaccination des enfants à partir de 2 ans (Sinovac aurait obtenu l’autorisation d’urgence en Chine, pas de date).

 

covid-variant-schema-graff
Données au 7/6. Dans ces pays qui ont majoritairement et fortement vacciné chinois et soumis à des variants tenaces, l’épidémie connaît des rebonds, les décès n’ont chuté que dans les Emirats. Analyse disponible pour 220 territoires sur CovidFlow.

 

 

La prudence chinoise face aux variants

Récemment, un responsable du CDC chinois expliquait que la Chine ne pourrait pas "réouvrir" sans courir le risque de foyers majeurs même une fois atteint les 60 à 80% de vaccination. A mots couverts, la Chine est confiante de l’efficacité de ses vaccins à virus inactivé contre les formes graves et les décès : pour preuve les données récentes du Chili et Uruguay à 97% d’efficacité contre les décès, 95% contre la réanimation et l’homologation OMS à 3 semaines d’intervalle des vaccins Sinopharm puis Sinovac le 31 mai. 

D’un autre côté, l’efficacité contre l’infection n’est pas le critère principal d’évaluation (57% pour Sinovac en Uruguay sur plus de 700 000 vaccinés) et on a donc des courbes d’incidence qui sont très différentes d’un groupe à l’autre (voir ci-dessus, mais c’est plutôt en phase descendante au Mexique, Serbie, Maroc, Turquie qui ont bien vacciné avec vaccins chinois parmi d’autres mais ne sont pas soumis aux variants récents).

Or si nous voulons allez voyager en Europe vacciné chinois et revenir sans PU letter (mais quand même en refaisant son visa…), gare au risque d’infection même asymptomatique ! Non seulement, il faudra attendre que le PCR soit bien négatif et également fournir scanner des poumons, 2 tests PCR, obtenir l’approbation de l’ambassade de Chine, puis faire une quarantaine de 14 jours avant de faire le test PCR pré-vol…  A l’arrivée, c’est parfois l’hôpital qui attend le voyageur, afin de s’assurer que le PCR est encore bien négatif, car il lui arrive de zigzaguer…

La Chine déploie un arsenal de précautions comparé à la France qui nous refait le coup des pays verts / orange / rouge. On avait laissé le 1er juillet 2020 entrer sans PCR des voyageurs d’une liste de pays « verts » hors UE (Canada, Maroc, Uruguay…), qui sont vite devenus écarlates et on connaît la suite… cette année, pas de PCR pour les vaccinés des pays verts et leurs enfants… 

Bien sûr la vaccination change la donne, mais on va rester loin de l’objectif 0 Covid si cher à la Chine pour pouvoir envisager une levée des contraintes pour les déplacements Europe – Chine et risquer de voir encore de nouvelles mutations. En Chine, vacciné ou pas, tous les voyageurs internationaux ou cas contacts de foyers locaux font la même quarantaine 

 

 

Le variant Delta à la loupe des micro-foyers

On dit ce variant très contagieux (+40% que le variant alpha / UK selon plusieurs sources y compris chinoises). A Solidarité Covid – Français de Chine, on se spécialise dans les zones faiblement épidémiques où l’on arrive parfois à avoir les profils des patients, examinons les micro-foyers récents ou en cours de ce variant à Singapour, Melbourne et le Guangdong.

 

covid-variant-schema-graff
Retrouvez l’analyse « anatomie des clusters de Chine post Wuhan » pour chaque foyer avec comparaison des foyers précédents dans le point Grande Chine quotidien de Solidarité Covid – Français de Chine.

 

Et là pas de panique, c’est vrai que la contamination chez les vaccinés est significative mais la protection de tous les vaccins contre les formes graves joue, et tant qu’on reste sur des petits volumes de contamination du fait des mesures choc mises en place, ça se passe pareil que les précédents foyers.

Sur les foyers récents de Singapour répertoriés ci-dessous, le premier estampillé variant Indien est celui du terminal 3 de l’aéroport, il compte une forte proportion de vaccinés (car profession exposée pour le personnel de l’aéroport). On a vu la réanimation brièvement monter jusqu’à 5 lits (incluant les cas importés), c’est tout. 

 

covid-variant-schema-graff
Source : saisie quotidienne des case détails du MOH de Singapour, une analyse exclusive de Solidarité Covid – Français de Chine.

 

A Guangzhou, on se rue sur les vaccins, car on a 29 cas de personnes âgées de 60 ans et + (au 5 juin) sur les 112 cas et 9% de cas sévères, des personnes âgées pour lesquelles la vaccination a été ouverte tardivement et qui ne tiennent pas de profession exposée. C’est sûr que la profession de cosmonaute en Hazmut avec ses quarts de 2 semaines en isolement dans les lieux d’arrivées internationales/quarantaine suivies de quarantaine de 14 jours avant de retrouver son foyer, c’est un peu rude !

 

Un éclairage de Carole Gabay

Carole Gabay est en expatriation familiale à Shanghai depuis 2013. Diplômée de l’ESSEC, avec une longue carrière dans les études de marché et data management, elle se retrouve impliquée dès le début de l’épidémie en Chine dans le tracking des données Covid avec le projet de l’équipe bénévole Solidarité Covid – Français de Chine. Elle est aidée pour cet article par Carmen Castells Rusinol.

Site Internet : https://deeperin19coviddata.wordpress.com/

Les précédents articles en français (LepetitJournal et LinkedIn) : https://deeperin19coviddata.wordpress.com/articles-et-posts-en-francais/

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s)Réagir