Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 1
  • 0

La faillite immobiliere chinoise, une menace économique et sociale?

L'éclatement d'Evergrande et la crise immobilière chinoise exposent une réalité économique alarmante, mettant en péril l'équilibre politique et social de la Chine. Alors que le secteur immobilier, autrefois moteur de la croissance, s'effondre, les répercussions nationales et internationales suscitent des inquiétudes quant à l'avenir de la première économie mondiale.

immobilier en chineimmobilier en chine
Écrit par Le Petit Journal Shanghai
Publié le 28 novembre 2023, mis à jour le 29 novembre 2023

Lundi 28 août dernier, Evergrande, l'ancien géant immobilier chinois, a effectué son retour en bourse dans un effondrement financier retentissant. Après 17 mois de suspension en raison de la non-publication de ses résultats financiers, l'action du promoteur chinois ultra-endetté a chuté de 87 %, sa valeur de marché atteignant environ 590 millions de dollars à la mi-journée.

Evergrande, autrefois qualifié de "Grand pour toujours" en chinois, a été créé en 1997 et a connu une ascension fulgurante grâce à la croissance rapide de la Chine dans les années 2000. Cependant, encouragé par un environnement financier laxiste, le groupe s'est diversifié dans le tourisme, les véhicules électriques et les panneaux solaires. Cette expansion rapide s'est soldée par une dette colossale et des chantiers abandonnés, conduisant à des litiges et des manifestations de la part de futurs propriétaires lésés.

La chute d'Evergrande n'est cependant pas un cas isolé, mais plutôt le reflet d'une crise immobilière chinoise plus vaste. Autrefois représentant plus de 30 % de l'économie chinoise, le secteur immobilier est confronté à une crise due à l'impact de la pandémie de Covid-19, à une récession mondiale et à des mesures restrictives imposées par les autorités chinoises.

Les racines de cette crise remontent à la libéralisation du secteur immobilier chinois en 1998. Dans un pays où la propriété est un symbole de réussite sociale, de nombreuses entreprises ont prospéré grâce à des prêts facilement accessibles. Cependant, face à une dette croissante et à une multiplication des entreprises immobilières, les autorités ont imposé des restrictions, compliquant l'accès au crédit pour les constructeurs.


Un défis majeur pour le Parti communiste chinois

Le ralentissement économique résultant de la crise immobilière représente un défi majeur pour le Parti communiste chinois (PCC). Au-delà de l'effondrement du secteur immobilier, c'est la confiance entre le PCC et la population qui est mise à l'épreuve. Pendant des décennies, la prospérité économique a été le socle du consentement social en Chine. Cependant, le ralentissement économique actuel pourrait révéler des failles dans la planification économique du gouvernement, mettant en danger l'équilibre politique et social du pays.

En outre, cette crise pourrait inciter le PCC à adopter des mesures nationalistes pour maintenir sa légitimité, avec des conséquences potentielles sur les relations internationales, notamment sur la question de Taïwan. Alors que les rumeurs d'une invasion chinoise en 2025 circulent, la détérioration de la situation économique pourrait influencer les décisions politiques de la Chine, soulevant des questions sur l'évolution future de ses politiques nationales et étrangères.

Le Petit Journal Shanghai
Publié le 28 novembre 2023, mis à jour le 29 novembre 2023

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024