Chine : comment la sécheresse affecte l'économie chinoise

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 24/08/2022 à 21:30 | Mis à jour le 25/08/2022 à 11:12
secheresse chine

Les températures record et une grave sécheresse dans le centre-ouest de la Chine ont paralysé la production hydroélectrique et provoqué la fermeture de nombreuses usines, dernier coup porté à une économie chinoise qui a déjà des dépenses de consommation stagnantes et un marché immobilier profondément troublé.

 

La province du Sichuan, dans le centre-ouest de la Chine, l’une des plus peuplées de Chine et une base industrielle en croissance rapide ces dernières années, produit normalement plus des trois quarts de son électricité à partir d’énormes barrages. La saison des pluies estivale apporte généralement tellement d’eau que le Sichuan envoie une grande partie de son hydroélectricité dans des villes et des provinces aussi éloignées que Shanghai.

Mais une sécheresse sans précèdent, couplé à des températures extrêmes, ont laissé les rivières et les réservoirs à sec. Les nombreux barrages de la grande province ne peuvent pas produire suffisamment d’électricité, même pour les propres besoins du Sichuan, ce qui oblige les usines à fermer momentanément.

Alors que les problèmes s’accumulent dans l’économie chinoise, la banque centrale du pays a annoncé lundi qu’elle réduisait son taux d’intérêt à cinq ans de 0,15 point de pourcentage, à 4,3%, ce qui pourrait apporter un peu de soulagement à l’énorme secteur de la construction et de l’immobilier du pays. Le taux quinquennal influence fortement le taux d’intérêt de nombreux prêts hypothécaires.

La banque centrale chinoise a également déclaré qu’elle réduisait le taux d’intérêt à un an de 0,05 point de pourcentage, à 3,65%

Les pénuries d’électricité dans le Sichuan ont non seulement forcé la fermeture d’usines là-bas, mais ont également déclenché des pannes de courant dans certains quartiers commerciaux et résidentiels. Étant donné que les trois principaux fleuves de la province alimentent le fleuve Yangtsé, les réductions d’hydroélectricité ont également commencé à affecter les zones en aval le long du Yangtsé, comme la ville de Chongqing et la province adjacente du Hubei.

Des entreprises chinoises en exode

De nombreuses entreprises, notamment dans les secteurs de l’automobile et de l’électronique, ont déplacé leur production des provinces côtières vers le Sichuan ces dernières années, tirées par les salaires plus bas de la province.

Ces entreprises sont maintenant confrontées à des interruptions potentielles de leurs chaînes d’approvisionnement. Le gouvernement municipal de Shanghai, près de l’embouchure du fleuve Yangtsé, a envoyé une demande officielle au Sichuan la semaine dernière demandant que la province intérieure accorde la priorité aux livraisons d’électricité aux fabricants de pièces automobiles là-bas, afin que les constructeurs automobiles de Shanghai ne soient pas à court de composants clés.

Shanghai économise son électricité : le Bund dans le noir

Shanghai économise l’électricité en éteignant temporairement de nombreuses lumières scintillantes le long du Bund historique et des zones voisines.

David Fishman, directeur principal à Shanghai du groupe Lantau, une société de conseil en énergie et en électricité basée à Hong Kong, a déclaré pour Reuters que les pénuries d’électricité dans le centre de la Chine n’étaient pas encore aussi graves que celles qui se sont produites en septembre dernier, ce qui a provoqué des coupures de courant industrielles et des pannes d’électricité résidentielles le long de la côte chinoise.

Éteindre les lumières le long du Bund est plus un acte symbolique de solidarité avec les provinces intérieures qu’un signe de pénurie de courant à Shanghai même, a-t-il déclaré. Les lumières ont également été éteintes lors des pénuries d’électricité côtières il y a un an.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Shanghai.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale