TEST: 2287

SPORT - L'athlète Quan Hongchan, chouchoute du public chinois

Par Le Vent de la Chine | Publié le 31/08/2021 à 21:00 | Mis à jour le 01/09/2021 à 11:07
quanhongchan-plongeon

Elle aime les jeux vidéo et les « lajiao » (辣条), snacks épicés. Du haut de ses 14 ans (plus jeune athlète chinoise des JO), Quan Hongchan (全红婵) a décroché l’or en réalisant trois parfaits plongeons lors de l’épreuve de haut vol à 10m aux JO de Tokyo – une performance remarquable pour sa toute première compétition internationale.

Quan a débuté le plongeon à l’âge de sept ans et a dû réaliser environ 400 plongeons par jour à l’école sportive d’élite de Zhanjiang (Guangdong) pour arriver à un tel niveau.

Surnommée affectueusement « petite sœur de la nation », sa franchise rafraichissante, confiant n’être jamais allée dans un parc d’attractions ou son rêve d’ouvrir un supermarché, a conquis les spectateurs chinois, plus habitués à des réponses « toutes faites » de la part des athlètes.

« Ma mère est malade, je ne pourrais pas dire de quelle maladie elle souffre puisque je ne sais pas prononcer ce caractère. Je veux seulement gagner de l’argent pour payer son traitement et la soigner », a-t-elle déclaré.

Lorsque le public a appris que la jeune championne était issue d’une famille pauvre, les dons se sont mis à affluer : des paquets de « lajiao », 200 000 yuans et même une maison ! Des offres que le père, producteur d’oranges, a poliment déclinées, appelant simplement les curieux à cesser de venir troubler la quiétude de son petit village du Guangdong… Depuis les JO, plus de 80 marques ont été déposées (illégalement) au nom de sa fille, victime de sa popularité éclair.

Si les fans de Quan Hongchan attendent déjà avec impatience sa participation aux JO de Paris en 2024, ils rêvent aussi d’un doublé avec sa petite soeur de 12 ans, Quan Hongtao, qui fréquente la même « fabrique à champions », l’école de Zhanjiang. Son frère cadet de 10 ans est également inscrit là-bas… Comme quoi, le plongeon chez les Quan, c’est une affaire de famille !

Sur le même sujet
Le Vent de la Chine

Le Vent de la Chine

Le Vent de la Chine est une newsletter hebdomadaire d'analyse de l'actualité économique et politique, et sociétale - réputée pour son sérieux et son analyse de qualité auprès des professionnels depuis 1996.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Shanghai !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'éditon Shanghai.

À lire sur votre édition locale