Dimanche 22 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

J’AI TESTE POUR VOUS - La retraite taoïste

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 18/05/2017 à 19:30 | Mis à jour le 18/05/2017 à 14:59

  

Il y a quelques temps, j'ai pris la décision de me retirer du monde. Le temps d'un week-end, dans un temple entouré de bambous, j'ai découvert les principes du taoïsme. Une religion, une philosophie, une façon de vivre. Voici ce que j'en ai retenu.

Vivre en dehors du monde

Le taoïsme est l'un des trois courants de pensée qui ont le plus marqué la Chine ancienne, avec le confucianisme et le bouddhisme. Parfois assimilé à une religion (après tout, il y a des temples et des moines taoïstes) c'est surtout une philosophie qui a grandement influencée la culture chinoise. 

Mais que savons-nous,nous Occidentaux, du taoïsme ? J'ai voulu connaître un peu mieux cette école philosophique, et voir comment dans l'ère moderne, il était possible de mettre en pratique ses enseignements. J'ai eu beaucoup de chance de trouver YejoTravel, une agence de voyage qui proposait un court séjour Taoïsme et Taiji. Premier indice donc : le taiji fait partie de la pratique du taoïsme ! Sans plus attendre, je me suis inscrite et me voilà partie avec un groupe de dix personnes en dehors de Shanghai pour suivre ma formation.


En arrivant, nous expérimentons tout de suite l'un des principes fondamentaux de la philosophie taoïste, qui est de
« vivre en dehors du monde » : à deux heures et demie de Shanghai, sur une colline de bambous, nous voici accueillis par les prêtres dans un temple isolé. Perdus au milieu de la nature, nous ressentons déjà les bienfaits de cette escapade : calme, sérénité, bien-être. À l'image de cette philosophie qui vise un idéal d'insouciance, de quiétude, et de refus des rigueurs de la vie sociale. Retourner à la nature pour retrouver l'harmonie, et atteindre la sagesse... De quoi en convertir plus d'un !

Cependant, le confort de notre logement a de quoi en refroidir certains : chambre commune avec six lits - ou plutôt des paillasses sur des planches de bois, électricité sommaire, douches à l'eau froide. C'est qu'en plus de se retirer du monde, les taoïstes vivent de manière austère. Dans un tel lieu de quiétude, lors du séjour, nous devrons nous abstenir de crier et d'utiliser notre téléphone pendant les repas, afin de respecter la tranquillité des lieux. Soit. De toute façon, on ne capte pas la 4G !

À l'heure du dîner, nous découvrons une cuisine végétarienne préparée par les prêtres, tout à fait succulente. Nos bols lavés, il est temps d'aller se coucher, car demain, nous nous levons à l'aube !

Les pratiques qui mènent à la sagesse

Tout commence par une initiation à la méditation dès 5h30 pour les plus courageux. En fonds sonores, les chants des prêtres se mêlent à une nature qui s'éveille. Le vide en nous se créé, nous sommes plus à même de suivre la Voie ou Dao ?.

Mais la méditation ne s'arrête pas à la position assise. Comme nous l'apprennent les prêtres, au moyen d'un traducteur, la religion, ou philosophie du Dao, s'exprime dans le non-agir, ou Wuwei ??. Ici il ne s'agit pas de ne rien faire, mais de cesser de vouloir tout régir. Laisser aller la volonté, et se concentrer sur l'accomplissement de la tâche. Comme un artisan qui maîtrise son art et l'exécute sans réfléchir, en oubliant les règles, conduit par le Dao. Les gestes et le corps opèrent seuls, sans intention consciente de volonté. Toute la journée, durant nos moindres actions, nous tenterons d'approcher cet état de non-agir.

Y compris dans la pratique du Taiji?? qui nous est enseigné par un maître renommé. Le Taiji est un art martial, fortement lié au Taoïsme. Exécuté correctement, le mouvement génère du yang ?, qui devient tranquille lorsque le corps atteint sa limite. Cette tranquillité génère du yin ?, qui, lorsqu'elle atteint également sa limite engendre à nouveau une gestuelle. Mouvement et tranquillité s'engendrent ainsi l'un l'autre, en alternance, créant l'harmonie dans le corps et l'esprit. Or l'harmonie est une quête perpétuelle de la philosophie du Dao.

Voilà pourquoi nous apprenons les rudiments du Taiji, dans la cour du temple, en plein air. Une manière idéale de découvrir cet art martial millénaire. À cela s'ajoute la pratique d'exercices de respiration. On ne respire pas comme on veut lors du Taiji ! Et c'est également un autre exercice de la philosophie du Dao. Le qi ?, énergie ou respiration, est considéré comme la substance vitale du corps et de l'esprit. Aussi il est important de le contenir, et de le maîtriser. De cette manière, l'adepte régénère sa matière, et accompagne mentalement la sensation de l'air dans son anatomie, pour un effet maximum.

Après deux jours de ce programme entre apprentissage des gestes et discussions philosophiques, il est déjà temps de rentrer à Shanghai. Les chants sacrés, le silence de la montagne, la vue des bambous oscillants sous le vent, continueront cependant de me hanter pendant longtemps.

Infos pratiques :

YejoTravel: Daoism Taiji and Meditation Temple Retreat

Gaëlle Déchelette lepetitjournal.com/shanghai Vendredi 19 mai 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

AGRICULTURE

AGRICULTURE - L’état d’urgence porcin

Sur les marchés du pays, la grogne gagne : le prix de la viande préférée des Chinois, avec 55kg annuels consommés par personne, a presque doublé (+46,7%) sous l’effet de l’épidémie de fièvre porcine.

Sur le même sujet