Mardi 17 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Zoom sur: l'éducation coréenne

Par La Rédaction Séoul | Publié le 04/04/2018 à 06:03 | Mis à jour le 04/04/2018 à 06:03
Photo : Bureau de l'éducation de Séoul
éducation corée du sud bureau inspection hygiène santé

Il y a quelques mois nous vous proposions de mieux connaitre l’enseignement primaire sud-coréen. Curieux d’en savoir plus sur leur politique de santé et de sécurité à l’école, nous nous sommes rendus au bureau de l’éducation de Séoul pour y rencontrer Hong Min-Soon, inspectrice de l’hygiène et de la sécurité. Elle nous a expliqué son rôle et ses missions.

 

 

éducation corée du sud séoul bureau
Madame Hong

Après avoir obtenu son diplôme en Hygiène et Sécurité, Madame Hong a enseigné ce domaine dans les écoles pendant 25 ans. Promue inspectrice au bureau de l’éducation de Séoul, elle a voulu saisir cette opportunité pour améliorer les conditions de travail des enseignants en santé et sécurité.

Pour décrire sa profession, elle explique : « Les inspecteurs des écoles, quel que soit leur domaine doivent assumer la fonction de superviseur et de défenseur des professeurs. »

 

Avec plus de 2.200 écoles (de la crèche au lycée) à leur charge, le bureau de l’éducation veille à la bonne santé et au bien-être des élèves. Il met au point des brochures et ouvrages sur la prévention de maladies qui sont étudiées en classe.

 

L’inspectrice nous a avoué que l’orientation de leurs missions a été bouleversée par le naufrage tragique du ferry Sewol en 2014 :

Depuis l’incident du Sewol, les autorités éducatives ont perdu une partie de leur pouvoir et de leur crédibilité. Les parents d’élèves et les élèves ont pris une place plus importante dans la gestion des écoles. Une nouvelle importance a été donné à l’équilibre psychologique et la sécurité dans l’éducation.

 

Connus pour leur assiduité et leur sérieux, les élèves sud-coréens semblent avoir une attitude différente des élèves occidentaux en ce qui concernent leurs études. C’est pourquoi nous avons interrogé notre interlocutrice : « La Corée est souvent placée en tant du classement des meilleurs élèves de l’OCDE. Comment expliqueriez-vous leur réussite ? »

Amusée par notre question, elle nous a répondu : « Les élèves coréens ont l’esprit très vif et sont plutôt ingénieux. Leurs parents font en sorte d'assurer un bon environnement de travail pour les pousser à étudier sérieusement. Mais comme les élèves passent tout leur temps à étudier, ils consacrent moins de temps à socialiser. C'est pourquoi de nos jours, les écoles coréennes essaient de privilégier l'aspect social en faisant travailler les élèves en groupe. »

 

Lorsque nous lui avons demandé quels étaient ses objectifs, Madame Hong a insisté sur le fait qu’elle souhaitait faire changer la perception coréenne des enseignements sur la santé et la sécurité.

Ayant passé les examens américains pour devenir infirmière, elle a été surprise de voir que leurs méthodes d’apprentissage n’étaient pas uniquement théoriques mais aussi largement basées sur la pratique :

« En Corée, la plupart des enseignements du domaine de l’hygiène et de la sécurité sont très théoriques. Mon but est de donner plus d’importance à l’expérience et au savoir-faire, surtout dans ce domaine. »

 

Son but en tant que professeur est aussi d'apprendre aux élèves à prendre soin d'eux, à réduire leur stress avant de grands examens comme le suneung (équiv. baccalauréat) afin qu'ils puissent s'épanouir normalement.

Elle a enfin ajouté : « Ma devise est une citation de Yi Yulgok (érudit de la période de Joseon) qui dit ‘Même dans l’obscurité vous pouvez sentir le regard des autres’. Cela signifie que quoi qu’il en soit il faut toujours être préparé, toujours faire de son mieux. »

Nous vous recommandons

logo seoul

La Rédaction Séoul

L'édition de Séoul de lepetitjournal.com, le média de référence des Français, francophones et francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir