Samedi 6 mars 2021

L'art contemporain célèbre la nouvelle LEA anglais-coréen de Bordeaux

Par La Rédaction Séoul | Publié le 21/03/2018 à 02:08 | Mis à jour le 06/04/2018 à 02:42
Université Bordeaux Montaigne_LEA anglais-coréen

L’université Bordeaux Montaigne renforce son aspect polyglotte. Dès la rentrée prochaine, l’établissement proposera une formation de Langues étrangères appliquées (LEA) anglais-coréen, qui viendra compléter un enseignement fort de 23 langues. Soit une belle démonstration du soft power sud-coréen qui étend l’apprentissage de sa langue, notamment à travers des moyens culturels tels que le manhwa.

Pour célébrer l’ouverture de cette LEA anglais-coréen, Pierre Antoine Irasque, étudiant à l'Université Bordeaux Montaigne — il effectue un double Master 2 - Recherche, Arts Plastiques / Études sur le genre, et en DU3 coréen — organise un programme pré-doctoral intitulé : FLUiDiTé, faire circuler la case vide. Un projet soutenu par l'Université Bordeaux Montaigne, le Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE) ainsi que la Maison de la Recherche. Et pour promouvoir le programme pré-doctoral animé par Pierre Antoine Irasque, une conférence, intitulée « L’art contemporain coréen, entre pensées et créativités », se tiendra le jeudi 26 avril de 14h à 18h à l’Université Bordeaux Montaigne (Maison de la Recherche), en présence de Stéphane Couralet, responsable des études coréennes de l’établissement.

Pierre Antoine Irasque n’en est pas à ses débuts dans le domaine de l’art sud-coréen. Et pour cause, il est co-directeur de l’Espace29, un projet de l’association A5BIS, fondée en 1995 dans le but de soutenir et promouvoir la création artistique. L’organisateur du programme pré-doctoral, qui a passé un an en Corée du Sud pour notamment y étudier la langue du pays du Matin calme, précise d’ailleurs dans un communiqué qu’en mars 2016, « dans le cadre de l'Année Croisée France-Corée 2015-2016 et labellisé par l’Institut Français, l'Espace29 a reçu Art Hall Gong, une délégation coréenne pour l’exposition : MOVE ! MOVE ! MOVE !, afin d'échanger sur le drame du ferry Sewol. 
Le 26 avril, d’autres invités seront présents pour aborder le sujet de l’art contemporain coréen :

 

Éric Dereumaux (Modérateur)

Fondateur de la Galerie RX, Paris (16 rue des Quatre Fils – 75003) et Ivry-sur-Seine. Lors de l’Année de la Corée en France, il a collaboré avec un grand nombre d’institutions tels que : le Musée Guimet, Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne, le Musée Cernuschi, le Château de Chambord, le Domaine de Chaumont, Les Jardins du Palais-Royal ou encore le Centre d’Art de Kerguehennec. La Galerie RX représente notamment les artistes coréens, Bae Bien-U et Lee Bae.
 

Maël Bellec

Après trois ans passés à la tête du Musée de Cambrai, Maël Bellec est depuis 2013 le conservateur en charge des collections Chine-Corée au Musée Cernuschi – Musée des Arts de l’Asie de la Ville de Paris. Il a assuré notamment le commissariat ou le co-commissariat de plusieurs expositions dédiées à la peinture moderne et contemporaine : « L’école de Lingnan », « Séoul-Paris-Séoul », « Walasse Ting » et « Lee Ungno, l’homme des foules », du 9 juin au 19 novembre 2017.


Okyang Chae-Duporge

Docteure en histoire de l’art (Université Paris IV-Sorbonne), Okyang Chae-Duporge enseigne l’histoire de l’art coréen à l'Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales, Paris) et à l’Université Paris-Diderot. Elle est notamment coauteure du livre : Trésors de Corée - Bulguksa et Seokguram (2016) et auteure de : Lee Ufan espaces non-agis, publiés aux Éditions Cercle d'Art, 2017. Ses recherches portent actuellement sur Dansaekhwa, peinture coréenne contemporaine.

Jean-Louis Poitevin 

Écrivain et critique d’art. Docteur en philosophie, il est l’auteur de nombreux livres et articles sur l’art contemporain, sur la littérature, mais aussi de fictions. Aujourd’hui, Cofondateur et rédacteur en chef de TK-21 LaRevue, il fait des conférences et organise des expositions en France, à l’étranger et notamment en Corée pour des résidences d’écrivain (Fondation TOJI, CheongJu art center). En 2016, il est l’auteur de : Seoul, Playstation Mélancolique, aux Éditions L’Atelier des Cahiers, 2016.

Bernard Hasquenoph

Journaliste indépendant, auteur et créateur du blog sur la vie des musées LOUVRE POUR TOUS, il s’intéresse particulièrement à l’accessibilité des musées, à la place du visiteur, à la question du mécénat et aux politiques culturelles. Bernard Hasquenoph tient des chroniques dans différents médias (Regards, Carenews) et publie des articles et tribunes (Le Crieur, Libération, Le Monde…). Il est l'auteur de l'ouvrage : Ahae, mécène gangster, aux Éditions Max Milo, 2015, qui relate l’enquête sur le drame du ferry Sewol.

L'art contemporain coréen, entre pensées et créativités

Université Bordeaux Montaigne/Maison de la Recherche (salle des thèses)

Jeudi 26 avril 2018/14h - 18h

Pour contacter les organisateurs ou participer à l'évènement Facebook, voici le lien.

 

Nous vous recommandons

logo seoul

La Rédaction Séoul

L'édition de Séoul de lepetitjournal.com, le média de référence des Français, francophones et francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir