Samedi 20 octobre 2018
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRATIQUE – Un "moucheron" qui peut transformer vos vacances en cauchemar

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 14/01/2008 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:20

En été, sur une partie du littoral brésilien, difficile d'échapper aux borrachudos. Lepetitjournal a cherché pour vous la solution miracle, mais malheureusement, il semble qu'il n'en existe pas? Il y a néanmoins quelques petits "trucs"à savoir

Borrachudo - agrandissement

Le borrachudo, aussi appelé pium, pinhum ou promotor, est un petit moustique de 3 millimètres qui ressemble fortement à un simple moucheron. Ne vous y laissez pas prendre : sa piqûre, indolore sur le moment, laisse une petite marque rouge et démange ensuite terriblement pendant plusieurs semaines. Elle peut par ailleurs, dans les pires des cas, causer des réactions allergiques pouvant nécessiter une hospitalisation ou transmettre l'oncocerose et la mansonelose.
Les borrachudos appartienent à la famille des Simuliidae. Ils vivent et se reproduisent à proximité des eaux vives, rivières ou cascades et on en trouve sur tout le littoral du Sud jusqu'à Bahia. Les adultes vivent environs 4 semaines et peuvent parcourir jusqu'à 40 kilomètres. La femelle ponds environ 300 ?ufs tous les 5 à 6 jours et les larves deviennent adultes au bout de 15 jours. C'est la femelle qui pique et se nourrit de sang, pour fournir à son organisme les éléments nécessaire à la production des ?ufs.

Pas de remède miracle
Malgré les mesures mises en place par les autorités brésiliennes, les borrachudos continuent de proliférer et leur recrudescence pose un véritable problème sanitaire.
Ainsi, pour profiter pleinement de ses vacances à la plage, il est nécessaire de prendre quelques précautions, bien qu'il n'existe aucune solution totalement satisfaisante, ni pour prévenir, ni pour guérir. La seule protection convenable reste l'anti-moustique (repelente) appliqué généreusement, régulièrement et uniformément sur l'ensemble des parties exposées. Des différents tests réalisés, deux marques semblent sortir du lot : Autan Classic et Exposis Extrême, utilisé par l'armée française. Contrairement aux indications, les tests montrent qu'il est nécessaire d'en remettre au moins toutes les 3 heures. Certains recommandent aussi l'ingestion de vitamines B12? Bien qu'actifs toute la journée, les borrachudos redoublent d'appétit au lever du jour et à la tombée de la nuit.
Pour soulager les douleurs et démangeaisons après piqûre, peu de solutions aussi. Certains conseillent l'Arnica, le Nebacetin, ou encore un mélange maison de vinaigre et de maizena (nous n'avons pas testé). Dans les cas extrêmes, un anti-staminique peut aider, mais le mieux reste de consulter un médecin si la situation est préoccupante. Vous constaterez rapidement que plus on gratte, plus ça démange. Sur ce point, le conseil exclusif du Petitjournal, c'est d'appliquer un glaçon (où à défaut, une bouteille qui sort du frigo) sur la piqûre : ça soulage la démangeaison et l'effet est relativement durable. En vous évitant de gratter, ça vous aidera à guérir plus vite.
Laurent GUERINAUD. (www.lepetitjournal.com - São Paulo) lundi 14 janvier 2008

Plus d'informations sur l'utilisation des anti-moustiques sur
le site d'Exposis (en portugais)
{mxc}

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

#MAVIEDEXPAT

S’installer à l'étranger : 8 bons réflexes

Vous débutez une nouvelle aventure à l’étranger ? Où en êtes-vous dans vos démarches ? Pas de panique, nous avons listé les 8 incontournables à traiter dans les meilleurs délais.

Que faire à Sao Paulo ?

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet