Mercredi 26 septembre 2018
São Paulo
São Paulo
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

FERIADO - Le 25 janvier, la naissance de São Paulo

Par Lepetitjournal Sao Paulo | Publié le 24/01/2017 à 23:05 | Mis à jour le 09/01/2018 à 12:15

Sur le plateau de Piratininga, le 25 janvier 1554, des missionnaires dirent la messe avant la construction d'un collège. Ils ne se doutaient pas qu'ils annonçaient la naissance de la plus grande métropole de l'hémisphère sud, São Paulo.  Retour sur ces événements à l'occasion de l'anniversaire de la ville qui est célébré ce mercredi.

Les jésuites José de Anchieta et Manuel da Nóbrega fondèrent la mission de São Paulo de Piratininga en 1554. Ils choisirent une position géographique idéale. Non loin de la mer, les rivières Tietê et Pinheiros se jettent l'une dans l'autre et permettent d'atteindre Rio de Janeiro (alors assiégée par les Français) par la rivière Paraíba.

Les jésuites baptisèrent leur mission en l'honneur de l'apôtre Paul, converti un 25 janvier. Sur la colline qu'ils avaient choisie pour la vue qu'elle offrait, ils entamèrent alors la construction du Patio do Colegio, avec la main d'?uvre des Indigènes. Au bout d'un an, la construction fut achevée : il s'agissait de quelques pièces qui servaient de salle de classe pour le catéchisme, un réfectoire, un dortoir, une cuisine, sous un toit de paille. Le patio fut attaqué par les Indigènes à plusieurs reprises dans les décennies qui suivirent, se rebellant contre l'esclavagisme. Le roi avait interdit l'esclavagisme des Amérindiens, sauf dans le cadre d'une guerre juste. Comme protection, des murs furent érigés autour du patio et des maisonnettes voisines. São Paulo comptait alors quelques dizaines d'habitants.

A la fin du 16e siècle, les Indigènes ont finalement été convertis ou se sont enfuis. Plusieurs fois reconstruit, le collège est le principal centre de la bourgade, mais perd petit à petit de son influence avec la montée des Républicains. Les jésuites sont expulsés en 1759, et le collège est alors utilisé en tant que siège du gouvernement.

30.000 habitants en 1870
Tout comme pour la ville entière, il est difficile de s'imaginer à quoi ressemblait le collège il y a quelques siècles. A São Paulo, les vestiges du passé sont aussi rares que les minutes de silence dans le ciel aérien. Aujourd'hui, il ne reste qu'un mur de la construction des jésuites.

Les 300 premières années de São Paulo ne présageaient en rien d'une destinée au rayonnement international. C'est à la fin du règne de la canne à sucre dans le Nordeste, puis de l'or dans le Minas Geiras, que São Paulo a joué un rôle de premier plan dans l'histoire du Brésil. Le salut économique du pays était assuré grâce à l'exploitation du café. Un chemin de fer fut construit pour aller jusqu'au port de Santos, et apporter le café au monde entier.

Dans le sens inverse, la main d'?uvre, d'origine européenne, affluait du port jusqu'à la ville. Les habitants des régions agricoles de l'intérieur du pays quittaient leur fazenda pour arriver en masse dans la ville. Alors qu'elle comptait 30.000 habitants seulement jusqu'en 1870, la population a atteint 11 millions en l'an 2010 et plus de 20 millions pour la métropole.

Et Saint Paul annonça la bonne nouvelle : le Brésil est devenu une puissance mondiale incontournable.


LB (www.lepetitjournal.com - Brésil) Rediffusion

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Sao Paulo

#MAVIEDEXPAT

S’installer à l'étranger : 8 bons réflexes

Vous débutez une nouvelle aventure à l’étranger ? Où en êtes-vous dans vos démarches ? Pas de panique, nous avons listé les 8 incontournables à traiter dans les meilleurs délais.

Que faire à Sao Paulo ?

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet