Mardi 19 octobre 2021
TEST: 2285

Randonnée, ciné ou marché, voici quelques idées d’activités à Santiago

Par Édouard Maury | Publié le 20/05/2021 à 10:45 | Mis à jour le 21/05/2021 à 01:47
Photo : Shutterstock | Source : Duckduckgo image
La ville de santiago bordée par les Andes

Alors qu'en France les bars et restaurants viennent tout juste de rouvrir, plusieurs communes de Santiago sont toujours en phase 1 ou en phase 2. Si vous n’avez pas trop d’idées de ce qu’il est possible de faire en ce moment dans la capitale chilienne, lepetitjournal.com Santiago vous donne ses coups de cœur du mois de mai.

Bars ou restaurants ? Ville ou nature ? La phase 2 du plan Paso a Paso a lâché du leste dans certaines communes de la capitale, pour nous permettre de sortir. Il est désormais possible de se restaurer à l’extérieur de chez soi, et de se déplacer dans d’autres communes également en phase 2, mais tout cela uniquement en semaine. Voici nos quatre idées d'activités à réaliser à Santiago et ses alentours.

Le Barrio Italia

Situé dans la commune de Providencia, le Barrio Italia concentre tous les commerces qui vous plairont. Le long de l’Avenue d’Italie et aux alentours, vous trouverez des bars et des restaurants à foisons ainsi que des magasins tous plus excentriques les uns que les autres. De quoi faire des emplettes et se restaurer pendant un après-midi, ou deux.

Habité au XIXe siècle par des immigrants italiens, le quartier est aujourd’hui un lieu artistique, doté d’une architecture peu commune au reste de Santiago. Il y règne un certain style bohémien. Et vous pourrez y redécorer votre intérieur. La mode étant le réemploi, de nombreux marchands d’antiquaires peuplent le quartier, et même si la pandémie les empêche de s’étendre jusque dans la rue, leur travail de rénovation vaut le coup d’œil. Enfin, l’immanquable du quartier est la Estación Italia. Une grande galerie commerciale située dans un vieil immeuble du sud du "barrio" où il est possible de dénicher la perle rare si l’on cherche à s’habiller, à se procurer un livre, ou tout simplement à manger.

Le Cerro Pochoco

Pour le Cerro Pochoco, prévoyez une bonne paire de chaussures et beaucoup d’eau. Situé dans la commune de Lo Barnechea, il culmine à 1 804 mètres d’altitude ! Quelques cactus et un sol sableux peuvent vous donner des impressions de Far West, mais ne vous trompez pas vous êtes toujours à Santiago.

Comptez 2 heures pour effectuer la montée, et le paysage vous le rendra. Au sommet, vous aurez une vue imprenable sur le reste de la précordillère des Andes. Et si vous avez de la chance, vous pourrez même apercevoir des condors qui se sont installés tout là-haut. Vous devrez sûrement emprunter trois types de transport pour y aller : le métro, le bus, puis un taxi. Mais il ne devrait pas vous en coûter plus de 4 000 pesos.
 

Vue de Santiago depuis le Cerro Pococho
Alejandro Inostroza | Vue de Santiago depuis le Cerro Pochoco | Flick.com


Le Mercado Central

Au sein d’un bâtiment à l’architecture néoclassique et aux motifs en fer forgés, parcourez les allées de commerces en tous genres. Poissonneries, boucheries, herberies ou marchands de fromage, vous trouverez à coup sûr votre plaisir. Puisqu’au-delà de disposer de nombreuses bonnes adresses, c’est la structure en elle-même qui impressionne. Inaugurée en 1872 par le président Federico Errázuriz Zañartu, le marché central accueille les touristes du monde entier en quête de saveurs locales. Il n’existe pas meilleur lieu pour découvrir la gastronomie chilienne. Arrêtez vous à la station de métro Puente Cal y Canto et profitez pendant quelques heures d’un marché unique en son genre.
 

Les commerces à l'intérieur du Mercado Central
Eve Andersson | L'intérieur du Mercado Central 


La plateforme Ondamedia

Pour les jours froids et pluvieux de l’hiver qui arrivent Lepetitjournal.com Santiago vous propose une alternative : restez sous la couette tout en découvrant la culture et les paysages chiliens. Rendez-vous sur la plateforme en ligne Ondamedia, créée par le Conseil National de la Culture et des Arts. Le site offre des centaines de productions, toutes chiliennes. Vous pouvez y retrouver des documentaires ainsi que des films court ou long-métrage à la manière d’un Netflix ou Disney +. L’accès est gratuit et vous permet de découvrir le cinéma andin sous toutes ses formes. Coup de cœur pour El agente Topo, le succès de Maite Alberdi nommé aux oscars dans la catégorie "meilleur film international" cette année.

Édouard Maury

Étudiant à Sciences Po Aix, j'effectue un stage au sein de la rédaction de lepetitjournal.com Santiago. Passionné de sport, et de nature, je découvre le Chili pour la première fois.
0 Commentaire (s) Réagir