Mercredi 19 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRATIQUE - Vivre à Rio de Janeiro, mode d’emploi

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 17/02/2015 à 23:04 | Mis à jour le 11/05/2016 à 18:06

Vous êtes sur le point d'arriver à Rio, mais voilà, vous n'avez aucune idée où vivre, où inscrire vos enfants à l'école ou encore comment se passe la vie ici concernant le paiement des factures, les démarches administratives, les transports, etc. Pas de panique, Lepetitjournal.com a pensé à tout !

Où s'installer à Rio ?
L'offre à Rio est très importante, dans tous les quartiers, à tous les prix et dans tous les genres. Mais sachez que pour obtenir un appartement rénové, l'attente est parfois longue et les prix sont souvent élevés. A titre indicatif, les loyers varient entre 2.800 et 15.000 réais par mois et les contrats de location portent généralement sur une durée de 30 mois. Pour vous aider dans votre recherche d'appartement, vous pouvez consulter l'édition du dimanche du Globo qui propose pas mal de petites annonces, les sites zap.com.br, ou encore Bom Negocio et OLX. Si vous ne parlez pas du tout portugais, il vaut mieux faire confiance à une agence française offrant des services de qualité et sur mesure pour les étrangers. Voici notre sélection des principaux quartiers de Rio avec, à la clé, leurs points positifs et négatifs :

Barra da Tijuca : Situé à l'ouest de Rio, c'est le ?petit bout? d'Amérique de Rio avec ses grands immeubles modernes, ses centres commerciaux démesurés et ses boulevards à faire pâlir Miami !

- points positifs : grand choix de commerces / toutes les marques européennes.

- points négatifs : on ne s'y déplace qu'en voiture / comptez 1h-1h30 pour rejoindre le Centro / pas très dépaysant.

Botafogo : Résidentiel et commercial, c'est le quartier idéal pour ceux qui cherchent de la mixité sociale.

- points positifs : proximité avec le Centro et les plages / très commercial.

- points négatifs : beaucoup d'embouteillages / plage pas apte à la baignade et mal fréquentée.

Copacabana : A la fois résidentiel et commercial, ce quartier offre l'une des plus belles vues de Rio.

- points positifs : possible de tout trouver à toute heure / l'une des plus belle plages de Rio.

- points négatifs : bruyant (sauf à Leme, son extension bien plus calme) / certains endroits à éviter le soir.

Flamengo : Quartier essentiellement résidentiel, mais avec un certain charme.

- points positifs : proximité avec le Centro et les plages / vue sur le Pain de Sucre.

- points négatifs : quelques problèmes de sécurité / plage pas conseillée pour la baignade.

Ipanema : Réputé pour ses boutiques de luxe et sa plage, c'est le petit Saint-Tropez de Rio.

- points positifs : vie nocturne intense / restaurants sympathiques.

- points négatifs : coût de la vie élevé / plage bondée le week-end.

Lagoa/Jardim Botânico/Gavea : Entoure la lagune et vue sur le Corcovado, ce quartier en dépayse plus d'un.

- points positifs : beaucoup d'activités sportives / proximité avec le Centro et les plages.

- points négatifs : circulation difficile / besoin d'une voiture / peu de commerces.

Leblon : C'est le quartier bourgeois de Rio.

- points positifs : nombreux restaurants / belle plage / très branché.

- points négatifs : coût de la vie élevé / loin du Centro.

Santa Teresa : Quartier bohème aux petites rues et aux innombrables ateliers d'artistes, le ?Montmartre? de Rio.

- points positifs : calme / vue surplombant Rio / dépaysant.

- points négatifs : problèmes de sécurité / éloigné des plages / difficile d'accès par temps de pluie.

Urca : Situé au pied du Pain de Sucre, ce quartier est idéal pour ceux qui recherchent le calme

- points positifs : charme / tranquillité / vie de quartier / bars sympathiques.

- points négatifs : isolé / peu de commerces.

La vie au jour le jour
Loin de la France et de votre routine, l'expérience brésilienne peut très vite devenir un casse-tête. Quelles démarches administratives effectuer en arrivant, comment se déplacer ou comment apprendre le portugais? Voici notre sélection des infos utiles, en sachant qu'on vous recommande chaudement de vous inscrire à Rio Accueil, l'association des Français et francophones de Rio, très utile pour votre intégration en douceur à Rio. 

Les démarches administratives : Dès votre arrivée à Rio, il vous est recommandé de vous inscrire au registre des Français établis hors de France, au consulat. Ceci n'est pas obligatoire, mais elle est essentielle pour assurer votre protection consulaire. Mais les formalités ne s'arrêtent pas là ! En vous installant dans la ?Ville merveilleuse?, vous devez obtenir un visa temporaire ou permanent. Il est obligatoire pour obtenir votre carte d'identité d'étranger (RNE) et votre carte de travail. Par ailleurs, il est aussi nécessaire d'obtenir le CPF. Ce numéro est primordial dans la vie de tous les jours : pour ouvrir un compte en banque, prendre une carte de transport ou acheter un abonnement téléphonique.

Se déplacer : Emprunter les transports en commun à Rio est une expérience exotique, très différente de ce que vous pouvez connaître en Europe. Sûr et rapide, le métro n'a que deux lignes et, de fait, ne permet pas d'accéder à l'ensemble de l'agglomération. Ainsi, pour vous rendre dans les zones non desservies par le métro, il vous reste le bus. Mais avant d'en prendre un, il est préférable d'étudier son itinéraire. En effet, vous ne trouverez aucun plan des lignes et du réseau dans les arrêts et dans les bus. Attention, il n'existe pas d'abonnement au mois ou à l'année. Vous devez donc acheter, à chaque trajet, un ticket. Mais, il est possible de prendre une carte de transport rechargeable, le "Bilhete Unico" ou "RioCard". Vous n'êtes pas un adepte des transports en commun et préférez utiliser la voiture ? Pour circuler, vous devez toujours avoir avec vous les papiers du véhicule et votre permis national et international. Néanmoins, après six mois de résidence, vous devez obtenir le permis brésilien en apportant des documents et passant quelques tests (médical et psychotechnique) au Detran. Sachez aussi que le permis à point fonctionne différemment que dans l'hexagone : à chaque infraction, des points sont rajoutés pour une durée d'un an et si vous arrivez à 21 points, votre permis est suspendu pour une durée variable et vous serez dans l'obligation de reprendre des cours de conduite.

Sécurité : Ne sombrez pas dans la paranoïa, mais restez quand même sur vos gardes. La ville connaît, en effet, l'un des plus haut taux de criminalité au monde. Faites toujours preuve de vigilance et de discrétion. N'exhibez donc pas de signes de richesse extérieure et, pourquoi pas, utilisez un leurre en utilisant un deuxième portefeuille ou un deuxième téléphone portable. Par ailleurs, évitez au petit matin ou dès la tombée de la nuit de longer les plages les moins fréquentées (Flamengo, Botafogo). Le bord de mer est particulièrement exposé : 50% des vols à la tire ou à main armée s'y produisent. En cas d'agression : n'essayez pas de discuter, soyez conscient que l'agresseur peut être très nerveux et prévenez immédiatement la police et le consulat général.

Apprendre le portugais : Pour vous intégrer le mieux possible à la ville, vous devez maîtriser le portugais. Rio propose un grand nombre de solutions. La plus simple pour les francophones est de se rendre dans les Alliances françaises qui offrent aussi des cours de portugais pour les étrangers. Aller à l'université est aussi une solution. La faculté des lettres de la PUC propose des cours pour débutant et de perfectionnement avec diplôme à l'appui. Enfin, il existe des centres privés, donnant des cours individuels et collectifs, dont Aprenda2 et Idiomas Rio.

Payer ses factures : Contrairement à la France, les factures, telles que l'électricité, le téléphone ou l'assurance, se paient à votre banque, soit avec la carte bancaire au distributeur, soit au guichet. Elles peuvent aussi être payées dans les ?loterias?, à travers le site Internet de votre banque ou par téléphone.

Trouver une école pour vos enfants
Scolarité française, suisse, américaine ou brésilienne, Rio offre de larges possibilités. Le lycée français, le lycée Molière, accueille les enfants francophones et brésiliens, de la maternelle au baccalauréat. Tous les examens français (brevet des collèges, baccalauréat) y sont préparés, ainsi que le ?vestibular? ? le concours d'entrée aux universités brésiliennes -. Notez que l'accès n'est pas gratuit comme en France. Même si l'Agence pour l'enseignement du français à l'étranger (AEFE) finance une partie de la scolarité, les parents doivent payer des mensualités. Mais il est possible d'obtenir une bourse en s'adressant au consulat. L'apprentissage du portugais, ainsi que de l'histoire et de la géographie du Brésil sont obligatoires. L'école américaine de Rio ? située à Gavea et Barra ? est un établissement fonctionnant sur le même rythme que l'hémisphère nord, d'août à juin. La formation se fait entièrement en anglais et prépare aux diplômes américains, brésiliens et au baccalauréat international. L'école britannique, répartie sur trois sites ? Botafogo, Urca et Barra ? fonctionne avec une formation uniquement en anglais et prépare les élèves au baccalauréat international et au ?vestibular?. L'école internationale de Rio est un établissement fonctionnant sur le même rythme que l'hémisphère nord, d'août à juin. Elle offre une éducation aux valeurs chrétiennes, en anglais, et est basée sur le curriculum américain. L'école suisse-brésilienne poursuit un curriculum brésilien avec le choix d'une deuxième langue, le français ou l'allemand. Elle prépare à la fois au ?vestibular? et aux cours préparatoires de l'université de Fribourg, pour rentrer dans les universités suisses.

Thomas SCHOTT (www.lepetitjournal.com - Brésil) mercredi 18 février 2015

*Photo : Rodrigo Soldon / Flickr

- Retrouvez plus d'informations pratiques sur le site de Rio Accueil

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin