Lundi 19 novembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PRATIQUE – Comment utiliser les vélos en libre-service à Rio de Janeiro ?

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 08/06/2015 à 22:04 | Mis à jour le 06/01/2018 à 15:15

 

Vous les voyez chaque jour, mais n'y prêtez sans doute plus attention. Les vélib' de Rio, sponsorisés par la banque Itaù, se reconnaissent à leur couleur orange. Moins cher que le bus et le métro, et pratique pour les trajets de courte ou moyenne distance, le système est accessible à tous. Lepetitjournal.com l'a testé pour vous.

Première étape pour pouvoir utiliser le vélo en libre-service à Rio : acheter un ?pass?, soit pour la journée ($R5), soit pour le mois ($R10). La deuxième formule semble la plus intéressante, surtout si vous comptez multiplier les déplacements de la sorte. Pour acheter le ?pass?, deux solutions s'offrent à vous pour rentrer les données de votre carte bancaire. Vous pouvez vous connecter sur le site internet du service ou télécharger l'application ?Bike On? qui vous servira grandement par la suite.

L'application ?Bike on? facilite l'utilisation

C'est ensuite le moment de trouver une station de vélos où vous pourrez commencer votre trajet. Pour la trouver, vous pouvez consulter la carte des stations sur le web ou sur l'application, qui vous indiquent leur position et si les bicyclettes sont libres. Attention, certaines stations sont parfois hors-service ou sans vélo disponible, auquel cas vous en êtes informé. Une fois devant la station, tout se fait grâce à l'application. Vous sélectionnez votre ?pass? précédemment acheté, indiquez le numéro de la station et choisissez le vélo que vous souhaitez débloquer. Quelques secondes d'attente et vous pourrez le décrocher de son emplacement. L'autre méthode, moins pratique, est d'appeler (uniquement pour le ?pass? journalier) un numéro de téléphone inscrit à chaque station et de passer commande.

Des dégradations et des routes parfois dangereuses

Rapide et efficace, le système des vélos en libre-service connaît néanmoins les problèmes habituels de ce genre d'opérations. Certains vélos sont inutilisables, car ils ont déraillé, n'ont plus de chaîne ou ont un pneu dégonflé. La plupart n'ont plus le rétroviseur, arraché. Parfois, l'attente peut être Vélos Itau 2longue avant de pouvoir prendre un vélo, lorsque beaucoup attendent leur tour. Enfin, il peut se révéler dangereux de se balader à vélo sur les grands axes de Rio, sans piste cyclable. Par exemple, pour traverser Copacabana ou Ipanema, nous vous conseillons fortement d'emprunter le bord de plage, via la portion prévue à cet effet.

Plusieurs centaines de stations sont installées dans de nombreux quartiers. De Gavea au Centro (Leblon, Ipanema, Copacabana, Botafogo, Flamengo), tous les quartiers sont équipés. Le service s'étend même plus à l'ouest, jusqu'à Vila Isabel. Plus au sud, les vélos orange apparaissent à Barra de Tijuca, dans les quartiers reliés par l'Avendia das Americas.

Attention à certaines contraintes. Les trajets, illimités sur la période de validité de votre pass, s'ils dépassent une heure, entraîneront un surcoût de 5 reais par heure supplémentaire. Il faut attendre quinze minutes avant de pouvoir reprendre un vélo. Enfin, le système ne fonctionne pas la nuit, mais uniquement de 6h à minuit.

Florent ZULIAN (www.lepetitjournal.com - Brésil) mardi 9 juin 2015

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin

Sur le même sujet