Mercredi 26 septembre 2018
Rio de Janeiro
Rio de Janeiro
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BABY TRAVEL RIO - Deux jeunes Françaises équipent les parents et leurs enfants

Par Lepetitjournal Rio de Janeiro | Publié le 20/07/2016 à 22:04 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

Anaïs Delourme et Mathilde Nicand, deux jeunes Françaises installées récemment à Rio, ont lancé cette année leur entreprise de location de matériel pour enfant. Avec "Baby Travel Rio", les parents en vacances dans la Cidade Maravilhosa ou ailleurs au Brésil vont pouvoir s’éviter un sacré casse-tête avec leurs enfants en bas âge.

A peine installées à Rio il y a près d’un an et demi avec leurs conjoints expatriés respectifs, Anaïs Delourme, 29 ans, et Mathilde Nicand, 28 ans, n’ont pas voulu tourner en rond. C’est donc vers les associations francophones qu’elles se sont tournées (Rio Accueil, Solidariedade França-Brasil) avant qu’une idée d’entreprise commune les unisse.

Cette idée, "Baby Travel Rio", est venue fortuitement, les deux associées n’ayant pas encore d’enfant – le premier d’Anaïs est cependant prévu pour très bientôt – et sans expérience entrepreneuriale précédente – Anaïs est issue du marketing et Mathilde est avocate. "On voulait créer quelque chose rapidement, sans trop d’investissement financier et sans infrastructure lourde", explique la seconde au Petitjournal.com.

"Un business facile à créer"
C’est la location de matériel pour enfant qui s’est imposée après que des proches de Mathilde sont venus lui rendre visite l’an dernier avec leurs enfants. "Je n’étais pas équipée et j’ai dû louer du matériel à une dame qui faisait cela près de Paris. Elle m’a dit que c’était un business assez facile à créer, avec de la demande et peu de risques financiers", raconte la jeune femme.

"Sur le groupe Facebook Aussitôt Rio, il y a beaucoup de demandes de matériel pour bébé, parce qu’on ne peut pas emmener beaucoup de choses de France", a constaté Anaïs. "Les gens se retrouvent obligés d’utiliser une poussette comme transat, etc." ajoute-t-elle.

Un choix varié
La brèche était ainsi ouverte, l’offre de loueurs de matériel pour enfant étant extrêmement mince à Rio avec un choix de produits limité et seulement en portugais. "Ils ne s’adressent pas du tout aux étrangers", observe Anaïs. Leur business plan le confirme : trouver du matériel pour enfant à Rio quand on est seulement de passage coûte cher, il y a peu de choix et la qualité n’est pas au rendez-vous. C’est d’ailleurs pour cela que les deux entrepreneures se fournissent plutôt en France : "On rapporte tout nous-mêmes ou par nos proches qui viennent nous voir".

Le choix de "Baby Travel Rio" est donc des plus variés : on trouve tout ce qu’il faut pour dormir (lits, etc.), manger (chaises hautes, etc.), se balader (poussettes, sièges auto, rehausseurs…), se laver (baignoire, table à langer…) et se relaxer/jouer (parc à jeux, transat, jeux…). "Tout est pliable et facile à transporter pour faire face aux espaces restreints", précise Anaïs.

Des prix abordables
D’abord via leur page Facebook puis depuis peu via leur site, en français et en anglais, les premières locations ont débuté en février dernier et devraient redoubler ce mois-ci avec les arrivées de nouvelles familles à Rio ainsi qu’avec l’approche des jeux Olympiques et les touristes de passage. Mais les Cariocas, français et étrangers, utilisent tout autant les services des jeunes femmes lorsqu’ils partent en vacances, ne trouvant pas tout sur place, comme le porte-bébé de randonnée par exemple.

Côté prix, "c’est moins cher de louer que d’acheter et ils sont assez faibles par rapport à la France", indique Mathilde. "Même pour une location de trois mois, ce sera toujours moins cher qu’un achat neuf, surtout pour des produits qu’on n’utilise pas tous les jours", renchérit-elle. De plus, "notre matériel est neuf et propre, ce qui est un avantage par rapport à un prêt entre amis où l’on peut avoir des surprises", ajoute Anaïs, qui stocke tous les produits chez elle.

Mais "Baby Travel Rio" ne propose pas que de louer du matériel puisque son site dispose également de nombreux conseils de voyage et d’installation à Rio avec des enfants en bas âge car les parents posent à Anaïs et Mathilde beaucoup de questions sur ces aspects pratiques. Complète, la petite entreprise est ainsi devenue rapidement "une structure conviviale et de confiance", indique fièrement Anaïs.  

Corentin CHAUVEL (www.lepetitjournal.com - Brésil) jeudi 21 juillet 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rio ?

São Paulo Appercu

VARILUX - 20 films français dans 60 villes du Brésil en juin

Au-revoir là haut, L'échange de Princesses, Le Brio ou encore Tout le monde debout seront à l'affiche très bientôt au Brésil. Le Festival Varilux de Cinéma Français au Brésil revient du 7 au 20 juin