Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 2
  • 0

Produire des roses à Brazzaville, une bonne idée pour le Congo

Depuis quelques semaines, à Brazzaville et à Pointe Noire, il est possible de trouver des roses produites localement. C’est nouveau, et cette idée semble être bonne, pour diminuer les émissions de carbone liées au transport et à la conservation de fleurs importées, et pour créer des emplois en République du Congo.

Fleurs produites par Rose de Coeur, en République du CongoFleurs produites par Rose de Coeur, en République du Congo
Écrit par Philippe Petit
Publié le 29 novembre 2023, mis à jour le 8 février 2024

Le Congo a le climat  idéal pour produire des fleurs naturelles

L’entreprise Rose de Cœur, dirigée par Patricia Mutié, s’est lancée en avril 2023 dans la production locale de fleurs naturelles et notamment de roses, vendues à Brazzaville, Pointe Noire et aussi à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Actuellement 9 couleurs de roses sont proposées, ainsi que des gypsophiles, ces fleurs vaporeuses qui complètent les bouquets.

L’entreprise vend 10 000 roses par semaine, issues des 20 000 rosiers actuellement en production dans les serres de Kintélé.

 

« La République du Congo a le climat idéal pour produire des fleurs. Elles sont vendues rapidement après être cueillies et ont l’avantage d’être très fraiches  et parfumées » Victoire Belelo, commerciale de Rose de Cœur.

Les stands de vente à l’entrée des supermarchés Géant Casino sont idéalement placés pour attirer les acheteurs romantiques ou les amateurs de fleurs. On peut donc facilement acheter une simple tige ou tout un bouquet de roses, cueillies le jour même, pour offrir à un être cher, ou simplement pour se faire plaisir.

Cela change aussi des systématiques « oiseaux de paradis » ou des fleurs importées, chères et un peu fatiguées à l’arrivée.

 

Une bonne idée pour la planète et pour l’emploi

En plus de mener une activité qui limite les émissions de carbone dues aux transports internationaux et à la conservation en chambres froides, l’entreprise Rose de Cœur crée des emplois : la production et la commercialisation des fleurs occupent déjà 18 personnes.

 

Rose de Coeur: formation de futur(e)s fleuristes en République du Congo

 

Pour aller plus loin, et pour contribuer à renforcer les atouts et les connaissances de jeunes à la recherche d’un emploi en République du Congo, Rose de Cœur a mis en place une première journée de formation gratuite pour de futur(e)s fleuristes en leur dispensant les secrets de la  confection de bouquets, et en leur présentant des techniques de calibrage, d’assemblage, de ficelage et d’emballage des bouquets.

Des notions d’action commerciale et de gestion ont été expliquées à la quinzaine de participant(e)s, pour leur donner les bases de création de leur entreprise de fleuriste .

 

Formation au métier de fleuriste de jeunes passionnés par les fleurs, en République du Congo

Patricia Mutié explique comment couper parfaitement la tige d'une rose 

 

« Nous voulons apprendre aux jeunes passionnés par les fleurs à confectionner des bouquets et à créer leur entreprise de fleuriste. » Victoire Belelo

 

Dans un proche avenir, Rose de Cœur proposera d’autres espèces de fleurs pour élargir la gamme proposée  permettre ainsi de créer une plus grande variété de bouquets.

 

Pour nous suivre sur Facebook ? Par ici 

Pour nous contacter ?   republiqueducongo@lepetitjournal.com

Pour toute l'actualité, bons plans, reportage et évènements ? Par ici ! 

Flash infos