Perth - Adélaïde en voiture électrique

Par Isabelle de Casamajor | Publié le 10/05/2022 à 21:00 | Mis à jour le 10/05/2022 à 21:00
Photo : La plaine du Nullarbor
Nullarbor plain

Le voyage à travers la plaine du Nullarbor est déjà une aventure en soi, toutes proportions gardées car vous trouverez une « roadhouse » au maximum tous les 200km. Avec un véhicule électrique cela demande un peu plus de planification, surtout si vous voulez respecter des étapes précises en suivant un itinéraire fixe.

Dans l’absolu, vous pouvez recharger votre véhicule dans l’importe quel endroit qui possède une prise électrique en état de fonctionnement cela prend seulement du temps.

 

La voiture

Une Tesla modèle 3 « Long range », elle possède une batterie de 75kWh qui donne à pleine charge entre 500 et 550km d’autonomie théorique lorsqu'elle est complètement chargée.

Il faut cependant garder à l’esprit, que tout comme les véhicules thermiques de nombreux facteurs influent sur la consommation de carburant : la vitesse, le chargement, le vent, le style de conduite etc…

La voiture électrique vous donne en temps réel une projection de votre autonomie. Les estimations d'autonomie de Tesla semblent être basées sur une vitesse moyenne de 90km/h (voiture seule, tant que vous ne remorquez rien ou que vous n'avez pas d'objets encombrants sur une galerie de toit).

Cependant, vous pouvez voir, en temps réel (et quel que soit le matériel que vous transportez ou tractez), l'effet de votre vitesse sur votre autonomie.

Il est donc toujours possible de gérer sa consommation afin de s'assurer d'arriver à destination, soit en s'arrêtant pour recharger, soit en diminuant sa vitesse (ce qui est très efficace).

 

Le rechargement

Il existe 2 types de rechargement :

  • La recharge en AC (courant alternatif) : Il s’agit de la méthode de recharge la plus courante pour les véhicules électriques car elle utilise l’électricité fournie par le réseau. Lorsque vous branchez un véhicule électrique à une borne de recharge AC, le courant alternatif est converti à l’intérieur du véhicule en courant continu avant d’entrer dans la batterie. La vitesse de recharge dépend de la puissance de sortie de la borne, ainsi que de la puissance du chargeur du véhicule (on l’appelle le chargeur embarqué) pour convertir le courant en DC (courant continu). Avec ce type de chargeur, peu importe sa capacité vous serez limité par la capacité de votre convertisseur.

Pour une Tesla Model 3, cette capacité est limitée à 11kW.
En général, le courant requis pour les chargeurs à courant alternatif varie entre 16 A (3,7 kW en monophasé, 11kW en triphasé) et 32 A (7,4kW en monophasé, 22kW en triphasé).
La limite pour la charge monophasée est de 7,2 kW ou 10 heures pour 550 km.  La limite pour la charge triphasée est de 22kW, mais pour notre voiture, nous ne pouvons obtenir que 11kW, soit environ 7 heures pour 550km.  Donc, si vous parcourez 550 km le lendemain, vous devrez vous assurer que vous avez plus qu'une simple prise domestique pour une charge de nuit.

  • La recharge en DC (courant continu) : Le courant continu est ce qui charge votre batterie. Les chargeurs rapides pour véhicules électriques recourent à la charge en DC. Ils convertissent le courant avant qu’il n’entre dans le véhicule. Ainsi, le courant entre directement dans la batterie et la vitesse de charge n'est pas limitée par le chargeur embarqué du véhicule.
    En revanche, un chargeur DC nécessite une grande intensité en provenance du réseau électrique. En effet, on les appelle souvent les « super chargeurs » entre 50kW et 350kW. Leurs coûts (de production, d’installation et de fonctionnement) sont dès lors très élevés, ce qui engendre des tarifs de recharge supérieurs. Néanmoins, ils permettent de recharger un véhicule beaucoup plus rapidement (typiquement, disons une pause-café pour 300 km d'autonomie, une pause déjeuner pour les 550 km complets). Les chargeurs à courant continu sont les meilleurs chargeurs pour recharger rapidement un véhicule lors de trajets longue distance.
  •  
Rechargement de votre voiture électrique

Les chargeurs 

Les points de charge sont partout, à commencer par les prises électriques domestiques de n'importe quelle maison. Elles fournissent 2.4kwh/hr en courant alternatif ce qui n’est pas rapide. Cela vous donnera une charge de 24kwh pendant la nuit (10hr) ce qui représente 1/3 de notre batterie soit 150km de conduite.

  • Les campings qui fournissent de l’électricité pour les caravanes fournissent 3.6kwh/hr. Comme ils fournissent du 15A (au lieu de 10A pour une prise normale), vous pouvez atteindre plus de la moitié de charge de la batterie pendant la nuit.
  • Toutes les infrastructures équipées de courant triphasés peuvent fournir une capacité de chargement supérieure mais la vitesse peut être variable.
  • Les plus courants sont les chargeurs qui fournissent 22kwh/hr, pas ultra rapides mais plus rapide qu’à la maison. Vous les trouverez en version AC ou DC, la vitesse de chargement sera alors fonction de votre voiture et de son convertisseur pour la version AC.
  • Tesla “Destination chargers » : ces chargeurs ont été mis à disposition gratuitement par Tesla auprès des entreprises volontaires. Ils délivrent 22kwh/h AC trois phases avec une douille 3 points. Si votre convertisseur a une capacité de 11kWh, votre vitesse de chargement ne sera que de 11kwh/h.
  • Les fast chargers 50kwh/hr en courant continu. On ne les trouve pas partout car ils sont plus onéreux à installer. Certains ont été installés par donation.
  • Les Tesla « super chargers » ils délivrent 250kWh, ce qui fait une sacrée différence. Ils ne sont pas uniquement réservés aux propriétaires de Tesla mais il faut cependant avoir une prise compatible de type CCS.

 

Comment trouver les chargeurs ?

L'application "Plugshare", pour votre téléphone ou votre tablette, répertorie les chargeurs et les utilisateurs laissent des informations utiles sur leur disponibilité, les services adjacents, le coût et d'autres informations.

 

Les câbles et les prises pour le rechargement

Les câbles et les prises pour le rechargement

Si vous ne comptez que sur les chargeurs rapides, aucun câble n'est nécessaire.  Pour la recharge dans les hébergements de nuit vous aurez peut-être besoin d'une rallonge et d'un adaptateur (pour le chargeur) livré avec votre voiture. 

Pour une plus grande flexibilité, nous avons emporté avec nous un petit paquet de câbles de charge afin de pouvoir nous adapter à tous les types de chargeurs que nous avons croisés - mais les plus utilisés furent les rallonges ordinaires (une rallonge domestique de 10A et une de 15A pour la caravane).

 

Voyage Perth- Adélaïde

Le plan de voyage

  • Première étape : Perth – Esperance : 744km, par trois chargeurs rapides à Williams, Lake Grace et Ravensthorpe.
  • Deuxième étape : Esperance – Border village : 924km, en passant par trois chargeurs rapides à Balladonia, Caiguna et Madura Pass
  • Troisième étape : Border village – Ceduna : 480km. Pas de chargeurs rapides sur cette étape, mais un certain nombre de chargeurs plus lents sur le chemin pour faire le plein pendant la pause déjeuner.
  • Quatrième étape : Ceduna – Port Augusta : 466km, encore une fois pas de chargeurs rapides sur cette étape, mais un certain nombre de chargeurs plus lents sur le chemin.
  • Cinquième étape : Port Augusta – Adelaïde : 336km avec un arrêt prévu à Clare Vale.

Nous sommes également revenus à Perth par le même chemin.

 

Le voyage

Première étape : Perth - Esperance

Nous quittons la maison avec la batterie chargée à 100%. C’est à Lake Grace que nous faisons notre première pause, pour déjeuner.

Rechargement à Lake Grace

Nous y arrivons avec 30% restant dans la batterie. Le chargeur est un 50kW, ce qui relativement rapide, après avoir déjeuné nous quittons Lake Grace avec 77% de batterie.

 

Nous faisons ensuite un petit arrêt à Raventhorpe pour voir les silos peints par Amok Island et prendre un café. Nous profitons pour recharger avec le chargeur 22kw installé à côté de la station essence. Nous sommes arrivés avec un taux de charge de 33% et repartons avec 48%, suffisant pour atteindre Esperance.

Nous y arrivons avec 11%.

A Esperance nous logeons et rechargeons au Comfort Inn hôtel qui offre le rechargement avec un chargeur 11kW, ce qui n’est pas rapide mais suffisant pour remplir la batterie pendant la nuit.

Rechargement à Esperance

Le voyage jusqu’à Esperance nous aura coûté 20$.

 

Deuxième étape : Esperance – Border village

Une longue étape devant nous, nous partons avec 100% de charge et atteignons Balladonia roadhouse avec 19%.

Rechargement à Balladonia

Nous prenons un café et bavardons un bon moment avec la personne qui s’occupe de la maintenance pour la roadhouse. Le chargeur est un 22kW mais fournit directement du courant continu qui va directement dans la batterie sans passer par le transformateur.

Nous reprenons la route avec 48%, suffisamment pour atteindre Caiguna où nous ferons une pause plus longue pour déjeuner, un déjeuner tardif. La charge nous aura coûté 25$.

Rechargement à Caiguna

Nous arrivons à Caiguna avec un taux de charge de 7%, le chargeur est alimenté par un générateur « Biofuel » qui utilise les huiles de friture usagées et délivre 22kW. Nous avons téléphoné pour prévenir de notre arrivée mais rien n’était prêt, il a donc fallu une vingtaine de minutes pour préparer et démarrer le générateur et avoir le chargeur opérationnel. Là, lee coût de charge est forfaitaire : 50$.

Nous quittons Caiguna avec 95% de charge. Nous aurions aussi pu charger un peu plus à Balladonia et faire 65km de plus pour recharger à Cockle biddy qui possède un chargeur trois phases, légèrement plus rapide.

Sur la route, nous avons un fort vent de face et la consommation s’en ressent de façon significative, nous essayons donc différentes stratégies pour optimiser notre consommation et éviter de devoir nous arrêter de nouveau pour charger ; d’autant plus que les chargeurs disponibles sur la route sont lents.

Nous réduisons donc notre vitesse et nous nous collons derrière une grosse caravane puis un camion afin utiliser l’aspiration de leur véhicule, ce qui est vraiment efficace. Derrière la caravane à 105km/h nous consommons autant que lorsque nous roulons à 80km/h. Nous utilisons la courbe de simulation de consommation pour nous assurer que nous arriverons à bon port avec un peu de marge.

Nous arrivons au Border village avec 23% de taux de charge mais assez tard. Notre étape à Caiguna a été plus longue que prévue. D’une part du fait d’avoir sensiblement réduit notre vitesse et d’autre part car nous avions omis le changement d’heure. Nous avons fait un « bon » de 45mn après Caiguna. Ce fut une longue journée.

Rechargement au Border village

Au Border village, le chargeur est lent 5kw, nous ne repartirons pas de bonne heure afin de recharger au maximum.

Cette étape nous aura coûté 75$.

 

Troisième étape : Border village – Ceduna

L’étape de ce jour est moins longue mais les chargeurs moins rapides. Nous quittons Border village avec 85%, le maximum que nous avons pu charger pendant le temps où nous sommes restés là. Nous atteignons la Nullabor roadhouse pour déjeuner avec 45% de charge.

Rechargement à la Nullarbor roadhouse

Ce sera une longue pause déjeuner car nous devons recharger suffisamment pour atteindre Ceduna sans s’arrêter à nouveau. 3hr pour atteindre 74% de taux de charge pour un coût forfaitaire de 10$.

Le vent est encore plus fort aujourd’hui, il y a des bourrasques à 50km/h et notre consommation augmente encore et malheureusement nous ne pouvons pas nous coller à un autre véhicule car la route est sablonneuse et nous sommes criblés de sable si nous roulons trop prêts. La seule solution est donc de réduire notre vitesse, 90km/h reste raisonnable.

Aujourd’hui encore nous avons avancé la montre de 45mn et sommes maintenant à l’heure d’Adelaïde.

Nous arrivons à Ceduna avec 14% de taux de charge et rechargeons à d’hôtel East West motel pendant la nuit pour un forfait de 12.5$.

Rechargement à Ceduna

Cette étape nous aura couter 22.5$ mais un peu de temps.

 

Quatrième étape : Ceduna – Port Augusta

Après une nuit de charge à Ceduna nous reprenons la route avec 99%. Nous avons prévu de faire un détour par Whyalla pour aller voir la jetée récemment construite. Pour être sûr d’avoir suffisamment d’autonomie, nous faisons un arrêt à Poochera où l’hôtel-Pub / Bureau de Poste possède un chargeur trois phases et nous facture 10$.

Rechargement à Poochera

Nous avions 71% en arrivant.

La personne qui tient cet endroit n’est pas très occupée et plutôt bavarde, et après une longue discussion nous repartons avec 83%.

Nous profitons de notre petite balade sur la jetée de Whyalla pour recharger car il y a une borne sur le parking, pas rapide mais nous augmentons notre taux de charge de 22 à 25%, toutes occasions sont bonnes !

Nous arrivons à Stand Pipe motel à Port Augusta avec 11%, l’hôtel nous facture un forfait de 20$ pour la charge.

Rechargement à Port Augusta

La journée nous aura coûté 30$

 

Cinquième étape : Port Augusta – Adelaïde

Nous quittons l’hôtel avec 100% de charge et n’aurons pas besoin de recharger avant d’arriver à Adelaïde. Ce n’est pas pour autant que nous ne nous arrêtons pas. Nous faisons même un petit détour pour voir les silos peints et déjeuner à Wirrabarra puis pause-café à Clare. Nous gardons les dégustations de vins pour un autre jour.

 

En conclusion

Nous avions délibérément établi un programme serré. L’objectif était d’aller de Perth à Adelaïde en un minimum de temps et non pas de faire du tourisme en chemin.

Le voyage a été du coup un peu stressant, mais nous avons beaucoup appris sur les capacités et l’appétit de la voiture. Il faut dire qu’à Perth cela était le moindre de nos soucis.

Il est préférable de bien planifier son trajet, ses pauses de chargement pour tout se passe agréablement, ces pauses « forcées » sont bien sympathiques. C’est l’occasion de rencontrer et discuter avec des gens différents, de passer plus de temps dans les endroits où l’on s’arrête, marcher un peu et prendre l’air.

On devient bien plus conscient de la consommation de son véhicule et des facteurs qui peuvent altérer cette consommation, l’autonomie du véhicule est bien plus visible qu’avec un véhicule essence avec lequel on se pose beaucoup moins de questions.

Ce voyage nous aura coûter 147.5$ en énergie pour la voiture. Tout comme l’essence le rechargement est beaucoup plus cher au milieu de la Nullarbor et aussi plus le chargeur est rapide plus le coût de la charge est élevé.

Nous avons consommé en moyenne 150wh/km.

C’était aussi une nouvelle aventure, nous avons appris beaucoup sur la gestion de la batterie de notre voiture.

 

Que voir sur la route Perth – Adelaïde

L’objectif du voyage étant de se rendre à Adelaïde en un temps raisonnable, voici quelques attractions principales offrant des arrêts sympathiques et relativement courts tout au long de la route.

 

Les silos de Raventhorpe

Les silos à Raventhorpe

Une très belle réalisation de l’artiste Amok Island qui a aussi effectué de nombreuses peintures murales sur Perth et ses alentours.

 

Skylab à Balladonia

Le musée à Balladonia roadhouse

Adjacent à la roadhouse, vous pourrez y voir un reste du « Skylab » qui s’est écrasé non loin de là, en 1979, un peu d’histoire autour des chameliers et autres spécificités de la plaine de la Nullarbor.

 

Blowhole à Caiguna

Le blowhole à Caiguna

Peu avant d’arriver à Caiguna roadhouse, sur le bord de la route des rochers couvrent une cavité qui doit être reliée à une grotte en bord de falaise. De ces rochers s‘échappent un souffle assez puissant.

 

Bird observatory look out

Eyre bird observatory

Il s’agissait aussi d’une station télégraphique construite en 1897, ce site se trouve tout de même à 35km de piste depuis la route. En fonction des saisons on peut observer différentes espèces d’oiseaux.

 

Madura pass

Madura pass

Un point de vue pour admirer la plaine de Roe.

 

Eucla Telegraph station

Old telegraph station à Eucla

Les restes de la station télégraphique ouverte en 1877 qui reliait la côte Est à la côte Ouest. A noter que le langage télégraphique était différent entre l’Est et l’Ouest. Celui-ci était traduit à Eucla. Le premier message était « Hurrah » !

Eucla jetty

Il ne faut surtout pas hésiter à passer un peu de temps à explorer les magnifiques dunes de sables pour se dégourdir les jambes ainsi que l’ancienne jetée très photogénique.

 

Great Australian Bight

Les falaises Bunda et la Great Australian bight

La côte est impressionnante. Entre juin et octobre, avec un peu de chance on peut y apercevoir des baleines. De nombreuses aires de repos offrent des vues magnifiques depuis les falaises.

Nullarbor roadhouse tourist agency

La Nullabor road house propose des survols en avion. On imagine que ceux-ci doivent être spectaculaires ! Vous pourrez également faire une sortie en bateau pour observer les baleines.

 

Roey II au Border village

Rooey II au Border village

Statue d’un kangourou géant.

 

Les grottes Murrawijinie

Les grottes Murrawijinie à côté de la Nullabor roadhouse

Un chemin de terre, accessible avec une voiture normale (pas trop basse) si les conditions sont bonnes, mène à une grotte. Certainement pas la grotte la plus impressionnante mais cela donne un petit aperçu du sous-sol de la plaine du Nullabor. En effet, elles y sont nombreuses mais qui souvent ne sont pas  accessibles.

 

Windmills museum in Penong

Penong

Le premier village après la traversée de la plaine de la Nullabor. C’est le retour à la civilisation et vous pourrez visiter de petits musées : « Woolshed museum » et « Windmills museum » et même un atelier de fabrication de planches de surf. Les horaires d’ouverture sont aléatoires...

 

Golf course

Le Nullarbor Link : le parcours de golf le plus long du monde

Pour les golfeurs, il est possible de faire un parcours 18 trous en partant de Kalgoorlie pour arriver à Ceduna. Un trou par roadhouse, une bonne occasion de s’arrêter et se dégourdir les jambes.

 

Ceduna jetty

Ceduna

Première petite ville, vous pourrez faire quelques courses au supermarché.

 

Wudinna farmer

Wudinna : Australian farmer sculpture

Sculpture de granit qui symbolise les aléas de l’agriculture.

 

Silos à Kimba

Kimba

Tout comme l’Australie occidentale, l’Australie méridionale possède un grand nombre de silos peint, Kimba en possède un. Si vous êtes fan des « grandes statues » vous trouverez à Kimba un grand Galah, fraichement repeint.

Big Galah à Kimba

Il y a aussi un point d’observation pour avoir une vision plus élevée de la région.

 

John Eyre statues

Iron knob

Dans cette cité minière, vous pourrez voir de vieux équipements minier et monter jusqu’au point de vue.

 

Jardin botanique à Port Augusta

Jardin botanique de Port Augusta

Un très beau jardin où vous aurez l’occasion d’observer une concentration de plantes locales. N’hésitez pas à faire une pause au café et découvrir la boutique où ils proposent des produits à base de plantes utilisées par les aborigènes comme le Quandong. Vous trouverez même des glaces aux parfums de ces plantes.

 

Hancock's look out

Hancocks look out

Cela fait un petit détour (8km de piste depuis la route qui passe à l’intérieur des terres et le Horrocks pass) mais cela vaut vraiment la peine car il offre une vue splendide sur le golfe de Spencer.

 

Silos à Wirrabarra

Les silos de Wirrabarra

Superbe peinture murale par l’artiste Smug.

 

Clare Vale

Clare Vale

Cette route vous fera traverser la vallée de Clare et ses vignobles, les possibilités de dégustations sont multiples.

 

Ceci n’est qu’un bref échantillon, les détours et choses à découvrir sont nombreux, tout dépend de votre planning.

Attention aux animaux

 

Isabelle de Casamajor

Isabelle de Casamajor

A Perth depuis plus de 15 ans, depuis toujours passionnée de voyages, de photographie, d'art et de culture, l'Australie est pour moi un merveilleux terrain d'exploration. J'aime faire partager les endroits que j'aime et mes coups de coeur.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Perth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale