Vendredi 15 octobre 2021
TEST: 2280

Open d'Australie : pourquoi une telle zizanie?

Par Quitterie Puel | Publié le 21/01/2021 à 22:00 | Mis à jour le 22/01/2021 à 04:03
Australian

Le programme était pourtant clair. Les joueurs devaient arriver en Australie le 15 janvier, effectuer une quarantaine à Melbourne tout en bénéficiant de 5 heures pour s’entraîner librement.  Mais cette liberté était conditionnée par l’absence de test positif au Covid-19 à l’arrivée des joueurs sur le sol australien.  Et ce qui devait arriver arriva, des passagers de l’avion ont été testés positifs . Résultat des courses, 72 joueurs sont actuellement en quarantaine sans possibilité de s’entraîner. Depuis, les polémiques s'enchainent et la situation dégénère. Retour sur une semaine mouvementée dans le monde tennis. 

 

Les disfonctionnements au niveau de la communication :

Beaucoup de joueurs se sont plaints suite aux nouvelles mesures. Ils ont déclaré ne pas avoir été mis au courant de la possibilité de faire une quarantaine stricte. La Roumaine, Sorana Cirstea a déclaré « s’ils nous avaient avertis, je ne serais pas venue en Australie » tandis que la Française Alizé Cornet a publié (puis supprimé) le tweet suivant :

« Bientôt, la moitié des joueurs de l'AO devront effectivement s'isoler. Des semaines et des semaines de pratique et de travail acharnés vont être gaspillées pour une personne positive à Covid dans un avion 3/4 vide. Désolé mais c'est insensé".
Enfin l’Espagnol, Bautista Agut a confié dans une discussion (qui aurait dû rester privée) « c’est comme être en prison mais avec le wifi. Ces gens n’ont aucune idée de ce qu’est le tennis et l’entraînement. C’est un désastre complet. Ce n’est pas Tennis Australia qui contrôle tout, c’est le gouvernement ».

Ambiance tendue chez les tennismen qui dénoncent aussi des inégalités de traitement pour les joueurs.  

 

 Deux lieux de quarantaine, des conditions différentes:

Alors que la majorité des joueurs sont en quarantaine dans des hôtels à Melbourne, les « têtes d’affiche » du tournoi, à savoir : Djokovic, Nadal, Thiem, Osaka et les sœurs Williams sont isolés dans des hôtels à Adelaïde où ils ont accès à des courts privés. Ce « favoritisme » est très mal accepté par certains joueurs, contraints de s’entraîner contre un mur d’hôtel.

 

L'engagement controversé de Djokovic : 

Djokovic, conscient de la colère ambiante, a pris à bras le corps son rôle de porte-voix du circuit. Il a notamment envoyé une liste de suggestions à Craig Tiley pour adoucir les conditions des 72 malheureux en quarantaine à Melbourne. Il proposait notamment :

  • La mise à disposition de maisons ou courts individuels pour que les joueurs puissent s’entrainer
  • La diminution des jours de quarantaine
  • L'amélioration de la qualité des aliments servis.
Novak

Son initiative n’a pas reçu l’accueil escompté. Daniel Andrews, Premier ministre du Victoria a refusé net les propositions du joueur, arguant que toutes ces éventualités étaient connues par les joueurs. De leur côté, certains des adversaires de Djokovic ont pointé du doigt son hypocrisie. Le fantasque Kyrgios a notamment traité le Serbe d'abruti et en a aussi profité pour tacler la compagne de Bernard Tomic qui se plaignait de ne pas pouvoir se laver les cheveux comme elle le souhaitait dans son hôtel. 

Djokovic

 

Le 20 janvier, Djokovitch a publié un communiqué sur Instagram expliquant sa prise de position.

 

La réaction du public australien :

Dans toute cette cacophonie, les Australiens ont surtout fustigé l’attitude des joueurs qui se plaignent des conditions de quarantaine et de la politique menée par le Victoria. Rappelons quand même qu’en juillet dernier, les habitants du Victoria ont enduré quatre mois de quarantaine drastique pour juguler la deuxième vague de Covid-19. Depuis, le virus est presque éliminé dans l’Etat (et dans le pays) et tout est mis en œuvre par le gouvernement pour éviter une troisième vague.

Après la colère du début, les joueurs semblent prendre désormais du recul sur la situation. Alizé Cornet s’est d’ailleurs recemment excusée auprès des Australiens sur Twitter:

Alizée Cornet

 

et le joueur russe, Artem Sitak (qui fait partie des 72 confinés) a quant à lui publié une vidéo pleine de sagesse. Il y explique que les joueurs du Grand Chelem peuvent s’estimer chanceux de jouer un grand tournoi et de gagner beaucoup d’argent alors que de nombreux Australiens sont encore bloqués à l’étranger. 

 

A méditer.

Nous vous recommandons
quitteriez puel

Quitterie Puel

Après avoir effectué un master en management de projets culturels à Sciences Po, j’ai décidé de m’expatrier pour trois ans à Perth. J’aime écrire sur des sujets de société, dénicher des bonnes adresses et découvrir des lieux insolites.
0 Commentaire (s) Réagir

Communauté

TROPHÉES 2021

Une 9e cérémonie des Trophées marquée par la résilience et le talent des expatriés !

En ce 5 octobre 2021, sous les ors du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et en présence du Secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne, sept lauréats d’exception ont été mis en lumière.

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne