Interview de Marc Guyon candidat pour Reconquête

Par Isabelle de Casamajor | Publié le 19/05/2022 à 21:00 | Mis à jour le 24/05/2022 à 15:26
Photo : Marc Guyon est avec Eric Zemmour
marc guyon

Le 5 juin prochain vous allez pouvoir voter pour le premier tour des législatives, le petit journal a interrogé les candidats de la 11eme circonscription des français établis hors de France afin de vous aider à faire votre choix. Aujourd’hui Marc Guyon nous répond.

Marc Guyon

Pourquoi avez-vous souhaité vous présenter aux prochaines élections législatives ?

Si je me porte candidat, c’est que j’aime profondément la France et que je suis sincèrement inquiet pour son avenir.

Je ne me résous ni à laisser les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron avec une Assemblée à sa botte pour encore 5 ans ni à voir l’islamo-gauchisme de Jean-Luc Mélenchon devenir la première force d’opposition du pays.

Je suis de droite, de tradition libérale, gaulliste, et patriote. Aujourd’hui, la droite est exsangue, sans colonne vertébrale, éparpillée façon puzzle. Elle a besoin de se reconstruire, de se renouveler, de se rassembler ! C’est tout le sens de la démarche d’Éric Zemmour, dans laquelle je m’inscris pleinement.

 

Quel est votre rapport avec la 11ème circonscription des français établis hors de France ?

Je connais bien la 11ème circonscription puisque ma famille est d’origine vietnamienne. Marié à une hongkongaise, père de 2 enfants binationaux, je vis à Hong Kong depuis 10 ans. 

Ils n’en ont pas forcément conscience mais Les Français de la 11eme circonscription de l’Étranger vivent souvent dans leur pays d’accueil le programme proposé par Eric Zemmour et Reconquête appliqué au quotidien : libéralisme économique, excellence éducative, valorisation du travail et méritocratie, sécurité quasi absolue, sont autant de piliers de la plupart des pays de la zone.

Je me reconnais pleinement dans ces valeurs et je pense que la France gagnerait à s’inspirer un peu plus de ce qui se fait en Asie.

 

En quoi votre parcours est-il marqué par les préoccupations des Français de l'étranger ?

Ayant à cœur de servir mes concitoyens, je me suis investi dans la vie associative, notamment à la section de Hong Kong de l’UFE dont je suis devenu le président. J’ai par la suite été élu membre du Conseil d’administration Monde de l’association.

Afin de continuer à être utile, j’ai été élu conseiller des Français de l’étranger pour Hong Kong et Macao en 2021.

Ces engagements m’ont permis d'être au contact de mes concitoyens, comme moi, Français de l’étranger et d’apprendre à les écouter pour mieux comprendre leurs préoccupations. 

 

Comment voyez-vous le mandat de député ?

Avant de représenter sa circonscription, un député est élu de la nation. À ce titre et comme ses 576 collègues, il devra voter les lois et proposer des amendements pour l’ensemble des Français.

Je serai donc un député de convictions qui mettra les sujets sur la table et ne sera pas tenu par des consignes de vote de la majorité présidentielle.

Je conçois aussi le mandat de député comme proche de ses électeurs, je ferai donc de mon mieux pour être présent le plus souvent possible dans la circonscription, au contact de ses concitoyens. A cet égard, Thierry Mariani a été un exemple pour moi, lui qui s’est rendu plusieurs fois dans la plupart des pays de la zone pendant son mandat. J’espère pouvoir en faire autant.

 

Quels sont, selon vous, les défis qui attendent les Français de votre circonscription ? Et plus particulièrement ceux de l’Australie.

Les Français vivant en Asie ont vécu une période de deux ans difficiles avec la crise du Covid : quarantaine très stricte, perte de leur visa de résidence, impossibilité de voyager et de revoir leur famille. Actuellement je pense particulièrement à nos concitoyens vivant à Shanghai qui vivent l’un des confinements les plus strictes au monde et qui n’ont pas pu aller voter à la présidentielle.

Les Australiens ont également vécu des moments difficiles avec la fermeture des frontières pendant deux ans.

Le défi va être double :

  • faire revenir ceux qui le souhaitent en France et leur indiquer les démarches à suivre pour mettre à jour leur vaccination. Trop de personnes ne connaissent pas les équivalences, n’ont pas pris les bons vaccins reconnus en Europe. Il va falloir les accompagner afin qu’ils retrouvent une vie normale le plus vite possible.
  • une chose que les entreprises françaises ne doivent pas oublier : l’Asie est actuellement et sera la plaque tournante de l’économie mondiale encore davantage dans le futur. Malgré la crise de confiance due aux restrictions Covid, il ne faudrait pas que la France perde de l’influence dans cette zone. Il faudra donc continuer d’accompagner les entreprises pour qu’elles se développent en Asie.

 

Comment est organisée votre campagne et qui sont vos soutiens ?

Nous avons plus de 800 adhérents Reconquête dans la circonscription. Parmi eux, certains se sont portés volontaires pour rejoindre mon équipe de campagne, et je les en remercie.

Nous sommes aujourd’hui bien structurés avec un directeur de campagne, des responsables emailing, presse, numérique, veille, phoning, service courrier, vidéo, graphisme…

Je n'oublie bien sûr pas ma suppléante, Anne-France Larquemin, qui a une longue et riche expérience tant de l’expatriation (Manille, Bangkok, Shanghai, Hong Kong et aujourd’hui Séoul) que de la vie associative (UFE, Téléthon, Rotary…) en Asie. Elle nous est d’une aide précieuse.

 

Quels sont les axes de travail que vous souhaitez mener à bien si vous êtes élu?

J’envisage des mesures de différents types :

  • de simplification administrative :Créer un guichet unique qui simplifiera les conditions de versement des retraites à l’étranger.
  • Une fiscalité plus juste et une protection sociale améliorée :Avec l’exemption de la CSG-CRDS pour l’ensemble des Français établis à l’étranger mais aussi la possibilité de déclarer un bien en France comme « résidence principale » ou encore la limitation du délai de carence en cas de retour à la sécurité sociale française, un accès à la carte vitale.
  • En matière éducative, je souhaite l’intégration de l’Agence de l’Enseignement Français à l’étranger dans l’Éducation Nationale et donc la gratuité de l’enseignement pour les enfants français de l’étranger. (Cette gratuité ne pourrait s’appliquer qu’avec des règles strictes et ne serait valable que pour les établissements de l’AEFE et ceux ayant signé une convention avec elle)
  • En matière législative je souhaite introduire dans les textes la possibilité pour le président de l’Assemblée des Français de l’Étranger de proposer non plus des avis mais des propositions d’ordre législatif ou réglementaire au premier ministre.
  • En matière économique : Proposer un statut des « Entreprises Françaises créées à l’étranger »(EFCE) afin qu’elles soient représentées et puissent participer à l’établissement d’une politique commerciale visant au rétablissement de nos échanges.

 

Il y a-t-il quelque chose que vous souhaitez rajouter ou dire à nos lecteurs vivant en Australie ?

Je leur dirais que le programme que je propose et les grandes orientations politique de Reconquête ! ont été pour la plupart déjà appliqués en Australie par les gouvernements successifs. La récente campagne pour les élections fédérales nous a montré́ que ces mesures ne sont pas seulement applicables, mais qu’elles sont plébiscitées par la majorité́ de la population australienne, et donc par les Français vivant en Australie qui profitent d’un cadre de vie exceptionnel (peu d’insécurité́, immigration choisie). Les Français vivant en Australie ont l’occasion de me donner un mandat pour recréer un environnement en France similaire à celui dont ils profitent en Australie, tout en leur permettant de vivre leur expatriation dans les meilleures conditions.

 

Marc Guyon

 

image2.png

Candidat RECONQUÊTE! 11e circonscription des Français de l’étranger Asie, Océanie et Europe orientale

Contact : 11eme-circonscription-FDE@elections-2022.fr

Suivez ma campagne sur les réseaux sociaux :

Isabelle de Casamajor

Isabelle de Casamajor

A Perth depuis plus de 15 ans, depuis toujours passionnée de voyages, de photographie, d'art et de culture, l'Australie est pour moi un merveilleux terrain d'exploration. J'aime faire partager les endroits que j'aime et mes coups de coeur.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Perth !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale