Mardi 21 septembre 2021

Découvrez Dark Emu de Bruce Pascoe

Par Quitterie Puel | Publié le 17/12/2020 à 22:00 | Mis à jour le 17/12/2020 à 22:00
Dark Emu Bruce Pascoe

Dark Emu est une non-fiction écrite pas l’auteur australien, Bruce Pascoe.
C’est une œuvre passionnante, qui se situe à la croisée de l’anthropologie, de l’histoire et de la sociologie et qui apporte un regard nouveau sur la culture aborigène. C’est aussi une très bonne idée de cadeau si vous avez des personnes autour de vous qui souhaitent découvrir la culture aborigène.

Dans cet ouvrage, Pascoe s’attèle à la difficile tâche de décrire l’Australie avant l’invasion coloniale de 1770. Quelle vie les Aborigène menaient-ils ? Comment cette société était-elle organisée ?

Le livre se divise en huit chapitres dans lesquels l’auteur analyse divers aspects du mode de vie des Aborigènes durant l’ère précoloniale.   

Pascoe s’appuie notamment sur des journaux de voyage rédigés par des explorateurs britanniques tels que Charles Sturt ou Thomas Mitchell au moment de la découverte de l’Australie. Ces écrits sont de véritables mines d’or et recèlent d’informations passionnantes sur l’organisation politique et sociale des Aborigènes. On y découvre par exemple leur immense savoir-faire en termes d’agriculture, de pêche, de chasse et même de conservation de la nourriture. Comme tout groupe humain, les Aborigènes vivaient dans une société régie par des lois, des interdits et un système de gouvernance bien précis.   

Cet ouvrage de Pascoe est essentiel dans la mesure où il contredit point par point le principe de Terra Nullius invoqué par les Britanniques au moment de la colonisation de l’Australie. Ce principe désigne des territoires ne disposant pas d’organisation politique, de système de propriété organisé ou encore, de système d’agriculture.

Ce principe a été invalidé en 1992 par la Haute Cour d’Australie.

L’auteur remet aussi les Aborigènes à leur place, c’est-à-dire au cœur de l’histoire australienne et montre la nécessité d’intégrer leurs savoirs dans nos modes de vie contemporains. Il invite enfin les différentes communautés à dialoguer afin d’imaginer un futur serein.  

 

Nous vous recommandons
quitteriez puel

Quitterie Puel

Après avoir effectué un master en management de projets culturels à Sciences Po, j’ai décidé de m’expatrier pour trois ans à Perth. J’aime écrire sur des sujets de société, dénicher des bonnes adresses et découvrir des lieux insolites.
0 Commentaire (s) Réagir