Dimanche 25 octobre 2020

Bilan culturel du mois de septembre

Par Quitterie Puel | Publié le 28/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 28/09/2020 à 00:00
photo-1482245294234-b3f2f8d5f1a4

Le mois de septembre a été riche en culture ! Quels sont les évènements qui ont marqué le mois ? Quelle exposition, quel film et quelle conférence recommande-t-on ? Nos réponses dans cet article ! 

Conférence : Café Scientifique à l’Alliance Française avec Emilie Dotte, le vendredi 11 septembre 2020 

Emilie Dotte est une chercheuse de l’University Of Western Australia. Elle est spécialisée dans l’archéologie de la Nouvelle-Guinée et dans l’Histoire du Pacifique. Cette conférence s’est tenue dans le patio arrière de l’Alliance Française. Emilie Dotte-Sarout a évoqué le personnage de François Perron et le contexte français au moment de son expédition en Australie. Une conférence extrêmement intéressante où Émilie a aussi abordé l’importance de l’anthropologie dans sa recherche. 

Pour assister au prochain café scientifique, consultez le site de l’Alliance Française

Dorothy Napangardi Retrospective exhibition à Japingka (Fremantle) 

Ce mois-ci nous avons eu encore l’immense plaisir de nous rendre à Japingka qui est certainement l’une de nos galeries préférées à Fremantle. L’artiste à l’honneur est Dorothy Napangardi, originaire du Desert de Tanami. Dorothy utilise des couleurs très sobres (du gris et du noir notamment) qui la démarquent beaucoup d’autres artistes aborigènes. En 2001, Dorothy a remporté le premier prix à la 18ème National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award pour son œuvre Salt on Mina Mina. Nous vous recommandons chaudement de vous rendre à cette exposition, de découvrir cette artiste singulière mais aussi, Japingka, une galerie à couper le souffle. 

 

Dorothy Napangardi

Cinéma : The Translators 


Côté cinéma, nous avons eu le plaisir de visionner The Translators, une production française de Régis Roinsard. Le titre n’est pas menteur, il s’agit bien d’un film qui met en lumière le métier de traducteur (qui fait partie des métiers de l’ombre) mais sur le ton du thriller. 9 traducteurs sont enfermés dans un bunker pour traduire, dans le plus grand des secret, un best-seller mondial. Pourtant, les dix premières pages du livres vont être diffusées sur internet par un maitre chanteur qui va rendre Lambert Wilson, éditeur assoiffé par l’argent, littéralement fou. Un film très bien ficelé qui vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière minute.    

Nous vous recommandons

quitteriez puel

Quitterie Puel

Après avoir effectué un master en management de projets culturels à Sciences Po, j’ai décidé de m’expatrier pour trois ans à Perth. J’aime écrire sur des sujets de société, dénicher des bonnes adresses et découvrir des lieux insolites.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Rencontre avec Paul Gibbard, traducteur du roman de Zola "Le rêve"

Paul Gibbard, maitre de conférences à l’Université du Western Australia (UWA), a été sélectionné pour la Médaille d’Excelle en traduction par l’Académie australienne des Humanités