LE VENT DE LA CHINE - Elixir de jeunesse pour le football chinois

Par Lepetitjournal Pékin | Publié le 06/05/2014 à 19:15 | Mis à jour le 06/05/2014 à 20:27

Grand fan de football, Xi Jinping fait une tentative pour arracher le football chinois à 20 ans de descente aux enfers, sous l'angle des résultats internationaux et de la fréquentation - fruit d'une corruption galopante et de matchs truqués. Durant son récent voyage en Europe, il a rencontré et encouragé en France Alain Perrin, nouvel entraîneur du "Onze" national, et renouvelé son souhait, en Allemagne, puis aux Pays-Bas, de voir les jeunes renouer avec le ballon rond (cf photo). C'est pour soutenir le programme mixte de la CFA (Chinese Football Association) et du ministère de l'Education, pour relancer le football dans les écoles - un plan signé Cai Zhenhua, un champion de tennis de table nommé en février à la tête de la CFA, à 53 ans.

Car le bilan est sombre. A Pékin, le désamour envers le « sport du sifflet noir » (aux arbitres vénaux) fait que fin 2013, seulement 20% des 1148 écoles et collèges étaient équipées d'un terrain de foot -  privilégiant des sports tels que le basket, ping-pong ou badminton... Plus de 1000 postes de professeurs d'éducation physique étaient à pourvoir, faute de vocation, et même du statut officiel d'enseignant. Un constat que partagent toutes les villes chinoises.

Le plan est d'assurer aux enseignants d'EPS le statut égal – en salaire, avantages sociaux, et plan de carrière. De même, d'ici 2016, toute  école publique devra disposer d'au moins un terrain de mini-foot à cinq joueurs, et la CFA va introduire dans le système scolaire une ligue en 4 divisions, du primaire à l'université sera créée avec la CFA. Autre mesure forte : d'ici 2016, le football devient une matière obligatoire  (théorie et entrainement) dans 5000 écoles. Enfin, à Pékin, en plus de la course et du lancer de balle, les élèves devront choisir entre le football, le volley ou le basket à l'examen du Zhongkao (中考, le brevet chinois) dès 2016.

Un tel traitement de choc devraient, selon ses auteurs, inverser l'hémorragie des jeunes joueurs licenciés, de 600.000 en 1995 à moins du  tiers ces dernières années. Avec ces nouvelles mesures, les autorités espèrent en attirer 500 000 dès 2017, et 1 million en 2022.

Eric Meyer (VDC) pour lepetitjournal.com/pekin Mercredi 7 mai 2014

Informations complémentaires
Extrait du Vent de la Chine N°18 (du 5 au 11 mai 2014)
www.leventdelachine.com
Nouveau : Le Vent de la Chine sur votre iPhone

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Pékin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Guillaume Asmanoff et Thomas Aunave

Rédacteurs en chef de l'édition Pékin.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale