Aéroport d’Orlando : Les employés en plein combat pour leur dignité

Par Ophélie Moisant | Publié le 16/09/2022 à 13:00 | Mis à jour le 19/09/2022 à 06:38
Un hall vide de l'aéroport Orlando

L'aéroport est vu par les touristes comme le point de départ pour le paradis, les vacances et l’évasion, pour les employés, la réalité est bien loin d’être magique. Surtout à l’aéroport d’Orlando, où les employés n’arrivent plus à joindre les deux bouts grâce à leur salaire. La goutte de trop.

 

En deux ans, le coût de la vie à Orlando a explosé. Si pendant longtemps les prix de l’immobilier étaient d’ailleurs très attractifs, c’est désormais une période révolue. Pour exemple, les loyers ont en moyenne subi une augmentation de plus de 35% par mois. Ajoutant ainsi une difficulté de plus à l’augmentation des assurances, de l’électricité, de l’essence et des produits du quotidien (nourriture et produits d’hygiène). En revanche, les salaires des employés d’entretien de l’aéroport d’Orlando, eux, n’ont pas augmenté d’un centime. 

 

Alors, comment s’en sortir ? 

 

L’état des lieux à l’aéroport d’Orlando

Nettoyer les cabines des cabines des avions après et avant chaque voyage est une action cruciale. Sans ces personnes embauchées pour désinfecter les sièges et tables de chaque avion, pour nettoyer le sol et les toilettes ou encore pour jeter les déchets restants après chaque vol, les avions deviendraient rapidement de vraies poubelles odorantes et pas vraiment agréables. Pour autant, si leur rôle est indispensable, les salaires de ces travailleurs laissent penser le contraire. Entre 10 et 15$ dollars de l’heure pour un travail à temps complet. Et donc l’impossibilité de trouver un autre emploi à côté. 

 

De plus, les employés de l’aéroport d’Orlando n’ont quasiment aucun avantage sociaux : pas de congés maladie, pas de congés vacances payés, pas d’assurance santé prise en charge… 

 

Une récente étude menée par le syndicat des travailleurs de l’aéroport affirme que 98% des employés quittent leur travail à l’aéroport d’Orlando pour la même raison : ils trouvent un emploi avec un meilleur salaire et plus d’avantages sociaux. 

 

Ainsi, avec de telles vagues de démission, les compagnies sont sans cesse obligées d’embaucher et former de nouvelles personnes. Une perte de temps et d’argent, qui a une solution. 

 

Aéroport Orlando

 

La rébellion des employés de l’aéroport d’Orlando

La goutte a fait déborder le vase. Certains employés sont dans l'incapacité de payer leur loyer et doivent alors vivre dans des mobile-home, d’autres travaillent sur leurs jours off ou la nuit pour payer les factures, la plupart sont épuisés, parfois même bien trop âgés pour encore travailler dans de telles conditions. Alors, en août dernier, le syndicat des employés de l’aéroport d’Orlando, SEIU, a décidé de se mobiliser pour se faire entendre. 

 

Et cela semble commencer à se faire entendre. En effet, la mobilisation avait pour but de défendre un salaire minimum décent pour vivre ainsi que des avantages sociaux de base (congés et assurance maladie). Notamment en soutenant le Good Jobs for Good Airports Act, un projet de loi présenté par le sénateur américain du Massachusetts, Ed Markey. Le but, établir un salaire minimum de $15 et plus ainsi que la mise en place d’avantages sociaux “vitaux”. 

 

Mais malheureusement, en Floride, les gouvernements locaux ne peuvent pas adopter d’ordonnances obligeant les employeurs privés à payer leurs salariés plus que le salaire minimum de l’État. 

 

Plus d’argent et d’avantages sociaux permettant plus de sourires, plus de volonté et moins de retards sur les vols ? Ou un salaire minime et aucun avantages sociaux, créant une fatigue morale et physique intense et donc un mauvais déroulement des tâches ? 

 

La réponse ne semble pourtant pas si compliquée… 

 

ophelie moisant

Ophélie Moisant

Après de nombreux reportages TV réalisés et quelques milliers d’articles publiés, je suis désormais à la tête du Petit Journal Orlando & North Florida. Au plus proche des lecteurs au quotidien, je partage mes découvertes et bons plans pour vous aider !
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Orlando !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale