Vendredi 23 février 2018
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Espoir dans les voiles, préparation du voilier en Martinique

Par Guillaume et l’équipage de l’Espoir dans les Voiles | Publié le 30/01/2018 à 08:05 | Mis à jour le 15/02/2018 à 05:19
L'équipage de l'Espoir dans les voiles sur l'Aventura

Lepetitjournal.com Nouvelle-Calédonie vous avait présenté Guillaume et l’équipage de l’Espoir dans les Voiles en octobre dernier. Nous suivrons, avec vous, tout au long de l’année leurs aventures. Premier article d’une belle série.

 

Ca y est, notre phase de préparation en Métropole se termine après une année entière à nous mobiliser à 200%. Maintenant, place à la réalisation de notre projet de voyage solidaire à la voile !!! Un projet initié pour vivre un rêve … et soutenir deux associations : La Fédération Leucémie Espoir et l’association des Matelots de la Vie. Un projet qui se concrétise par un voyage à la voile dont le but est de donner espoir aux personnes atteintes de maladies longues durées et notamment en partant à la rencontre des services d’onco-pédiatrie des hôpitaux des DOM TOM.

Le voilier « Aventura » qui va nous permettre de réaliser ce voyage nous a été prêté pour l’occasion par une famille Belge touchée de près par la leucémie. Après la perte de leur fils aîné en 2006, ils ont décidé de partir à l’aventure en famille, d’abord à quatre, puis à cinq … et même à six après l’arrivée de la dernière ! Ils ont navigué à travers l’océan Atlantique puis dans les caraïbes pendant environ cinq années, mais ont décidé de rentrer pendant quelques temps en Belgique. Lorsque la famille a pris connaissance de notre projet de voyage, ils ont été séduits par l’idée et ont décidé de nous faire confiance en nous prêtant ce beau voilier.

Fin octobre, j’ai donc pris l’avion en direction de la Martinique, le point de départ de notre voyage, avec Arthur et Jako, deux de mes équipiers. Les deux autres équipières Camille et Clémentine nous rejoindront un peu plus tard. Nous avons été accueillis par Tom, le propriétaire, qui a passé quelques jours avec nous pour la prise en main du voilier.
Apprivoiser et préparer Aventura, c'était en premier lieu lui offrir un bon coup de nettoyage. Le bateau étant resté à quai pendant un an, il a fallu examiner chaque recoin et lever chaque trappe pour en sortir, répertorier et astiquer le matériel et les équipements. Alors on s'est organisé : la fameuse To-do-List a été créée, mais elle s’est vite allongée, encore et encore.

Notre objectif de base était simple : préparer le bateau, faire passer une expertise et trouver une assurance multirisque.

On a donc commencé par monter notre beau génois tout neuf conçu par la voilerie All Purpose de Saint-Malo, tester les équipements et le matériel électrique, retaper des boiseries, démonter les quelques 12 winches pour les nettoyer et les graisser, gratter la choucroute sous la coque, changer quelques drisses, remplacer les réas des 2 mats (poulies en têtes de mats qui permettent de hisser les voiles), réviser les gréements, les pompes de cales, les WC, l'étanchéité des hublots, optimiser les rangements...

Et évidemment, les choses se passent rarement comme prévu : des vis et des axes qui coincent, des entretoises qui cassent dans les winches, etc. On a aussi fait faire une révision du moteur principal et du moteur de l’annexe, bricoler une cabine avant… Bref, le lot de tout marin qui se respecte et respecte son voilier !

3000

Pendant ce temps, nous bataillons avec les assureurs, et la réalité fut un peu douloureuse. Après la dernière saison cyclonique, les nouveaux contrats sont gelés dans les Caraïbes. Pire encore, la plupart des assureurs refusent tout simplement d'assurer en multirisque un bateau qui date de 1979 ! Mais nous gardons bon espoir, l’expert vient nous voir et nous livre son rapport. Le résultat de notre travail de préparation est encourageant. Globalement le voilier est propre, sain, fiable, et peut nous emmener loin, à une exception près : le gréement dormant (les câbles qui tiennent les 2 mâts) a l'âge du bateau, soit presque 40 ans. Même s’il paraît en bon état et surdimensionné, les assureurs sont formels : pas d'assurance avec un gréement dans l'état. Nous faisons faire quelques devis et notre découragement devient d'autant plus palpable : impossible pour nous de financer un tel chantier. Les propriétaires du voilier aimeraient également participer mais sont dans la même position que nous et nous commençons à nous demander comment résoudre ce problème !

Heureusement, en parallèle, nous rencontrons les responsables du service de pédiatrie (hospitalisation et hôpital de jour) du CHU de Fort-de-France, l’hôpital Pierre Zobda Quitman. Notre démarche leur plaît et nous commençons rapidement et régulièrement des ateliers avec les enfants et adolescents des différents services.

Mais ceci sera l’objet de notre prochain article … Alors un peu de patience ! En attendant, vous pouvez nous retrouver sur facebook ou sur notre site internet.

Merci à tous et très bientôt.
 

 

Pour aller plus loin :
www.lespoirdanslesvoiles.fr
www.facebook.fr/lespoirdanslesvoiles

 

Nous vous recommandons

0 CommentairesRéagir