Les institutions misent sur le sport pour pallier la délinquance 

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 14/11/2018 à 22:00 | Mis à jour le 14/11/2018 à 22:00
sport délinquance Nouvelle-Calédonie

Le gouvernement, la province Sud, les Comités provinciaux olympiques et sportifs Sud et Nord, et l’Union sportive de l'enseignement du premier degré de Nouvelle-Calédonie, ont signé, des conventions-cadres qui actent le lancement du programme Sport pour tous. Ce programme s’inscrit dans le cadre du Plan territorial de sécurité et de lutte contre la délinquance. 



Une mesure du plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance (PTSPD) 

Le PTSPD prévoit la mise en œuvre du programme Sport pour tous. Ce programme doit permettre au plus grand nombre de pratiquer un sport grâce à un dispositif d’envergure qui comprend le recrutement cette année de 3 coordonnateurs sportifs et de 15 éducateurs sportifs dans les communes. Ces derniers seront au nombre de 20 en 2019.  
 
Objectif : proposer, dès 2018, davantage d’activités sportives aux Calédoniens. Tous les publics sont visés et les échanges intergénérationnels seront favorisés par des activités adaptées à tous les publics et à tous les âges (marches, sports collectifs, cours de fitness…). Les jeunes de 11 à 16 ans constituent cependant la cible prioritaire du programme.  
 
Sport pour tous est également en cohérence avec les orientations du plan de santé Do Kamo, qui encourage le développement du « sport santé », et du plan stratégique de la pratique sportive en Nouvelle-Calédonie qui sera présenté prochainement au Congrès. 
 

Pourquoi promouvoir le sport auprès des jeunes ? 

Vecteur universel de valeurs positives telles que le respect, la solidarité ou le dépassement de soi, le sport constitue un axe majeur de cette politique pays qui vise à valoriser et à encourager les jeunes dans ce qu’ils ont de meilleur. Il est aussi essentiel pour entretenir et préserver la santé et la cohésion sociale de ce public.  

Le sport est également unanimement reconnu comme une réponse aux problèmes de société que rencontre la Nouvelle-Calédonie. Le « modèle islandais » montre que la promotion de la pratique sportive peut permettre de lutter contre l’oisiveté des jeunes et éviter ainsi leur basculement dans la délinquance et/ou la consommation excessive d’alcool et/ou de cannabis. 

Par ailleurs, le manque d'encadrement sportif et de personnes ressources est pointé par l'ensemble des acteurs impliqués dans le développement territorial du sport, alors même que les structures sportives existent bien souvent dans les communes. 
 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Nouvelle-Calédonie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Clotilde Richalet

Rédactrice en chef de l'édition Nouvelle-Calédonie.

À lire sur votre édition internationale