Samedi 22 septembre 2018
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Forum des Îles du Pacifique (FIP) à Nauru, du 3 au 6 septembre

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 02/09/2018 à 07:27 | Mis à jour le 02/09/2018 à 07:33
Forum des Îles du Pacifique (FIP) à Nauru, du 3 au 6 septembre

Le 49e Sommet des dirigeants du Pacifique portera cette année sur le thème « Construire un Pacifique fort : Nos peuples, Nos îles, Notre Volonté. ».

En 2017, le Forum des îles du Pacifique a publié le rapport sur L’état du régionalisme dans le Pacifique qui met en évidence les tendances actuelles, ainsi que les problèmes et les opportunités pouvant avoir des conséquences importantes sur la région, en particulier :
• les changements géostratégiques,
• l’accentuation des inégalités,
• des changements dans les relations multilatérales,
• une région de plus en plus peuplée et complexe,
• l’épuisement des ressources naturelles,
• les conflits régionaux et mondiaux, et les avancées technologiques constantes.

Face à ces nouveaux défis, le 49e Sommet du Forum de Nauru doit permettre aux États membres de poursuivre leurs efforts afin de renforcer le cadre régional dans des domaines tels que la sécurité et la paix régionale, la santé et la sécurité publique, la sécurité économique et la sécurité environnementale.

Son ordre du jour devrait comporter les points suivants :
1. la construction d’un Pacifique fort,
2. le renforcement de l’engagement international du FIP,
3. la sécurité régionale, à travers notamment l’examen du projet de « Déclaration Biketawa
Plus »,
4. la ressource en pêche et l’optimisation des retombées économiques pour le Pacifique,
5. l’obésité infantile et les maladies non-transmissibles,
6. la sécurisation des frontières maritimes du Pacifique,

Construire un Pacifique fort

Le thème du sommet permettra aux dirigeants de faire le point sur l’environnement stratégique régional actuel en tenant compte des valeurs géostratégiques, économiques, culturelles et écologiques qui encadrent la gestion partagée du « Pacifique Bleu ». L’objectif est de définir des actions collectives et stratégiques pouvant être mise en œuvre par le Forum pour faire face aux obstacles majeurs et tirer profit des opportunités clés.
La volonté de comprendre la région Pacifique dans le contexte du « Pacifique Bleu » est au cœur du projet de construction d’un Pacifique fort.

Renforcer l’engagement international du Forum des îles du Pacifique

Ce point à l’ordre du jour concerne les engagements collectifs et stratégiques des membres du Forum pour promouvoir le concept « Pacifique Bleu » au niveau régional et international.

Sécurité régionale, la déclaration Biketawa Plus

L’initiative Biketawa Plus vise à promouvoir la coopération régionale en matière de sécurité entre les membres du Forum et avec les partenaires du Dialogue du Forum (bailleurs de fonds) afin de garantir la paix et la stabilité au niveau régional. Elle vise également à étendre le concept de sécurité aux notions de changement climatique et de désastres naturels, de droits de l’homme et d’inégalités sociales, de sécurité alimentaire et d’accès au développement économique, de trafic illicite et de blanchiment d’argent, de cybercriminalités, de transport de matières toxiques et de gouvernance des océans, etc. En consultation avec les membres, un plan d’action sera également proposé afin de mettre en œuvre la Déclaration.

La déclaration Biketawa Plus s’inscrit dans la mise en œuvre du cadre pour le régionalisme du Pacifique adopté en 2014 et dans le respect des principes de souveraineté nationale des membres, de paix et de stabilité régionale, de non-prolifération d’armement, d’état de droit basé sur la Charte de l’ONU et du renforcement de l’architecture existante en matière de sécurité régionale.

La volonté de revisiter la déclaration de Biketawa (2000) a été adoptée au sommet de 2017 pour donner suite au retrait progressif de la Mission d’assistance régionale aux Îles Salomon (RAMSI) qui a pris fin en juin.

Sécuriser les frontières maritimes du Pacifique

En 2017, les dirigeants ont adopté le concept « Blue Pacific », et appelé à un effort collectif au niveau régional pour la protection permanente et l’intégrité des zones maritimes face à l’impact du changement climatique et de la montée des eaux.
La coopération régionale technique, juridique et politique a ainsi permis de régler, par le biais de traités, 35 des 48 situations contentieuses de frontières maritimes. 

Un développement durable et résilient dans le Pacifique

Ce point permettra aux ministres d’aborder l’agenda pour un développement résilient dans le contexte du premier rapport quadriennal sur le développement durable dans le Pacifique, et d’évoquer le rôle des membres dans l’effort de soutien aux aspirations du Pacifique en matière de développement.
Ce rapport quadriennal sera soumis pour approbation des dirigeants lors du sommet de Nauru et sera intégré au rapport régional Asie-Pacifique qui sera présenté au Forum Politique de Haut Niveau qui se tiendra sous l’égide de l’Organisation des Nations unies, en 2019.

Le FIP

Le Forum des îles du Pacifique est un organe politique régional qui a été créé en 1971, à Wellington, dans l’objectif d’accompagner le processus de décolonisation des pays insulaires de la région.

Au cours des quatre dernières décennies, le rôle du FIP a considérablement évolué pour se focaliser sur de nouvelles problématiques qui transcendent les frontières de chaque entité dans la région, à savoir : le changement climatique, l’érosion de la biodiversité, la sécurité régionale et les accords de libre-échange régionaux.

La vocation du Forum est donc aujourd’hui de développer la coopération et l’intégration régionales, notamment par la mise en commun des moyens de gouvernance et l’harmonisation des politiques, afin que les membres du Forum continuent d’œuvrer en faveur de la croissance économique, du développement durable, de la bonne gouvernance et de la sécurité commune.

Les membres du FIP en 2018
> 18 membres :
- l'Australie, les îles Cook, les États Fédérés de Micronésie, Fidji, Kiribati, Nauru, la Nouvelle-Zélande, Niue, Palau, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la République des îles Marshall, Samoa, les îles Salomon, le royaume de Tonga, Tuvalu, le Vanuatu ; la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie ont été admises comme nouveaux membres associés en septembre 2016, lors du 47e Forum des Îles du Pacifique à Pohnpei, en Micronésie.
> 1 membre associé :
- Tokelau.
> 9 membres observateurs :
- les Samoa américaines, le Timor Oriental, Wallis-et-Futuna, le groupe ACP Pacifique, la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement, le Secrétariat du Commonwealth, les Nations Unies, et la Commission des pêches du Pacifique central et occidental (WCPFC).
> 12 partenaires du Dialogue Post Forum :
- le Canada, la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Indonésie, le Japon, la Malaisie, les Philippines, la Grande Bretagne, l’Union Européenne.
 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ENVIRONNEMENT

Une meilleure réglementation des crèmes solaires est-elle possible?

Le gouvernement vient de mettre sur la table un projet de loi pour mai 2019 interdisant les couverts, pailles, barquettes et sacs plastiques en Nouvelle-Calédonie. Qu’en est-il des crèmes solaires ?

Communauté

TRADITIONS

Le rodéo, ADN du pays

La célèbre foire de Bourail vient de fermer ses portes. L’occasion pour nous de revenir sur l’une de ses attractions phares : le rodéo.