Mardi 11 août 2020

Zaw Lin et Wai Phyo, condamnation à mort confirmée

Par Rédaction lepetitjournal.com Birmanie | Publié le 08/09/2019 à 18:45 | Mis à jour le 08/09/2019 à 19:14
Photo : Wai Phyo (gauche) et Zaw Lin (droite)
Zaw Lin et Wai Phyo

Depuis une semaine, de nombreuses voix se sont élevées pour dénoncer la validation finale par la Cour suprême de Thaïlande des condamnations à mort de Zaw Lin et Wai Phyo pour le meurtre de deux Britanniques, David Miller et Hannah Witheridge, sur l’île thaïlandaise de Koh Tao en 2014. A l’époque, la police locale avait très rapidement arrêté les deux migrants birmans travaillant sur place et les avaient inculpés. Un premier procès les avait alors condamnés à mort, le 24 décembre 2015.

Depuis, tant l’ambassade du Myanmar en Thaïlande que des associations locales thaïlandaises ou des organisations internationales ont dénoncé les incohérences de l’enquête, les aveux obtenus par la torture, les erreurs de procédure, la mauvaise manipulation des données ADN que la police a affirmé être des preuves à charge incontestables mais qu’un laboratoire thaïlandais invalidait peu après en pointant des erreurs de manipulation et l’altération évidentes des échantillons, sans compter le refus par les enquêteurs de tout recours à des analyses indépendantes et le rejet d’éléments à décharge fournis par les avocats de la défense, comme par exemple la preuve que le témoignage à charge d’un chauffeur de taxi local avait été obtenu contre de l’argent.

Pendant l’enquête, les policiers ont dû à plusieurs reprises se dédire et se contredire suite à des éléments allant à l’encontre de leurs affirmations, et la semaine dernière la police thaïlandaise a même menacé de poursuivre « pour insultes contre des officiels » toute personne osant remettre en question les conclusions de son enquête. Désormais, le dernier espoir de Zaw Lin et de Wai Phyo est un recours en grâce royale déposé devant le souverain thaïlandais par la défense des deux migrants.

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CONFLIT

Internet rétabli dans l’Arakan… mais sans réseau !

Le réseau internet est, en théorie, rétabli dans sept circonscriptions du nord de l’Arakan et dans celle de Paletwa dans l’État de Chin. En théorie, car dans les faits le réseau est déficient.

Expat Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...