TEST: 3277

Maher Damak, co-fondateur d’Infinite Cooling, heureux lauréat du FAEA 21

Par Rachel Brunet | Publié le 11/11/2021 à 19:31 | Mis à jour le 12/11/2021 à 16:01
Photo : Maher Damak
Maher Damak, lauréat du FAEA 21

Basé à Boston, Maher Damak grandit en Tunisie avant de faire de brillantes études à Paris. Classes préparatoires au lycée Janson de Sailly, École Polytechnique, MIT à Boston où il vit et travaille depuis. Après son PhD et un parcours admirable, il crée la startup Infinite Cooling. Il est l’heureux lauréat du French American Entrepreneurship Award 2021.

 

Heureux lauréat du FAEA 21

« C’est une belle reconnaissance » explique Maher Damak, le brillant ingénieur et entrepreneur qui a reçu au Consulat de France à New York, le French American Entrepreneurship Award 2021, prix à l’initiative du Club 600, à New York.

Infinite Cooling est une startup primée et détentrice de brevet dont la mission est simple : atténuer la pénurie d'eau dans le monde. « Nous aidons les centrales électriques et autres processus industriels à réduire considérablement leur consommation d'eau et leurs coûts de traitement de l'eau en récupérant l'eau des échappements de leurs tours de refroidissement, » explique Maher Damak.

Dans le monde entier, le refroidissement dans le domaine industriel génère la plus grande consommation d’eau et donc, gaspillage. « Toute centrale industrielle comme les centrales électriques, les centrales de production d’engrais, de produits chimiques, les data centers et bien d’autres nécessitent du refroidissement, et cela consomme beaucoup d’eau. On prend beaucoup d’eau, on l’évapore, ça crée de la fumée et beaucoup d’eau est perdue dans le process, » explique l’entrepreneur, « notre projet est né d’une volonté de produire de nouvelles sources d’eau notamment pour les régions du monde qui rencontrent de la sécheresse ou des difficultés en eau ». Aux États-Unis, près de 40 % de l’eau utilisée lors refroidissement de différentes centrales provient des sources aquifères. « Le projet est né quand j’étais étudiant au MIT où j’ai fait mon master et mon PhD, » explique le lauréat du FAEA, « au début, nous travaillions sur un autre problème qui était la collecte de l’eau contenue dans le brouillard afin de la redistribuer dans des régions isolées qui ont difficilement accès au réseau d’eau. Pour cela, nous avons développé une technologie très efficace qui utilise le champ électrique pour capturer l’eau dans le brouillard. Puis, nous avons commencé à déterminer les applications réelles pour cette technologie, mais peu de régions ont du brouillard en continue pour que ce soit une source d’eau viable, donc nous avons regardé du côté des procédés industriels et nous avons découvert ce problème de refroidissement, assez adjacent au problème de brouillard sur lequel nous travaillions. La vapeur qui sort des systèmes de refroidissement est assez similaire au brouillard » explique Maher Damak.

 

Plus impliqué dans la communauté entrepreneuriale française

« Quand nous avons réalisé la quantité d’eau utilisée, nous avons réalisé la portée du problème, mais aussi du champ à couvrir ». Initialement, ce projet a été subventionné par un système de bourses du MIT. Des expérimentations en laboratoire au lancement de la startup, il n’y avait qu’un pas. Infinite Cooling née et fait une première levée de fond notamment auprès du Massachusetts’s Clean Energy Center ainsi qu’auprès du National Science Fundation. L’argent récolé sous forme de bourses sert à faire un premier pilote. En 2019, la société est lancée avec deux collègues de Maher, eux aussi, venant du MIT. Le trio lève quatre millions de dollars. Argent qui sert à lancer la société, former une équipe, réaliser un autre pilote… Plus récemment, la société commence à faire des réalisations commerciales avec des clients. La société signe son premier client en 2021 « et nous travaillons avec d’autres clients pour 2022, nous commençons à faire du chiffre d’affaires et ça commence à tourner, » se félicite Maher Damak.

Participer à cet award est une façon « d’être plus impliqué dans la communauté entrepreneuriale française, c’est une communauté dans laquelle je n’ai pas été très impliqué depuis mon arrivée aux États-Unis, c’est aussi une façon d’étendre mon réseau et rencontrer d’autres entrepreneurs, j’ai fait de belles rencontres lors de la cérémonie au Consulat ». Si Infinite Cooling se concentre pour l’instant sur le marché nord-américain, l’Europe est aussi un marché important sur lequel la startup pense s’étendre d’ici 2023.

« En tant que jeune startup, nous ne faisons pas encore de profit et donc cette somme de 10,000 dollars gagnée grâce à l’award est vraiment bienvenue » conclue Maher Damak, très fier et heureux d’être le lauréat de French American Entrepreneurship Award 2021.

 

 

Pour en savoir davantage sur Infinite Cooling

Sur le même sujet
Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale