Mardi 23 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Librairie Albertine : le coup de cœur littéraire de février

Par Rachel Scharly | Publié le 27/02/2019 à 22:30 | Mis à jour le 27/02/2019 à 22:30
Photo : Les Enténébrés de Sarah Chiche
Lire New York

Chaque mois, le librairie Albertine livre au Petit Journal New York, son coup de cœur littéraire. En cette fin de février, la célèbre librairie française de New York nous parle de Les Enténébrés de Sarah Chiche.

 

Il est des romans qui vous happent, qui vous aspirent, qui vous immergent dans une histoire dont vous découvrez au fil des pages, une profondeur insoupçonnée, et dont chaque strate vous laisse à chaque fois, un peu plus émue, un peu plus perdue, mais aussi, plus riche de l'expérience traversée. Les Enténébrés, le troisième roman de Sarah Chiche, un texte gigogne à la fois terriblement romanesque et réussi, appartient à cette catégorie.

Ce titre, Sarah Chiche confie - à Philippe Lefait dans l’excellente émission Les Mots de Minuit - l’avoir trouvé dans les pages de La Pianiste de l’écrivaine autrichienne –lauréate 2004 du Prix Nobel de Littérature. "Mon père est mort à l’asile de Steinhof, tout enténébré" révèle Erika Kohut, personnage principal du roman, à son étudiant énamouré. Et ce sont ces mêmes ténèbres que Sarah Chiche nous propose d’explorer dans une dangereuse proximité. Mais si l’influence de Jelinek est palpable, les écritures des deux romancières diffèrent radicalement. Nulle trace ici du ton glacial, acéré de l’écrivaine autrichienne. La phrase de Sarah Chiche est toute en circonvolution, elle embrasse, elle échauffe et réchauffe.

Mais revenons à l’intrigue. À l'automne 2015, Sarah Chiche, écrivaine et psychologue, rencontre à Vienne, où elle se trouve pour les besoins d'un article sur les conditions d'asile des exilés, Richard K., un musicien mondialement célèbre. Ils s'aiment. Richard K. est marié, Sarah vit avec Paul, et leur fille, à Paris. Les amants improvisent une double vie, que tout - hormis l'intensité - oppose à l'officielle.

Tandis que Sarah explore - pour les besoins d'un livre à venir -  le passé macabre de l'hôpital Steinhof, elle revisite sa propre histoire, nouant ainsi les ténèbres de la grande histoire à celles de sa famille. Avec une puissance d'évocation, un souffle romanesque peu commun, la romancière questionne d'une part l'hérédité de la maladie mentale (et dans un même mouvement notre définition de la folie et de la norme). Pour ce, elle remonte le fil de son histoire familiale, fait revivre Cécile, Lynne, Eve - respectivement son arrière-grand-mère, sa grand-mère et sa mère - trois femmes dont les vies se consumèrent dans l'amour et l'excès. A cette réflexion sur la folie viennent s'ajouter d'autres questionnements tout aussi fondamentaux : l'origine du mal, la question de la responsabilité (s'allège-t-elle si le bourreau fut autrefois victime?).

Les Enténébrés, on l'aura compris, est un texte dense, obsédant, envoûtant, porté par un amour sauvage de la vie, et par la plume brûlante de Chiche. À découvrir de toute urgence !

La présentation de cet ouvrage a été rédigée par l’équipe de la librairie Albertine.

http://www.albertine.com

 

 

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Après avoir travaillé de nombreuses années dans la presse économique et spécialisée, Rachel Scharly est la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à New York

SE DÉPLACER

New York, le plus grand marché US de voitures de luxe

New York est la première place de voitures de luxe aux États-Unis. Parallèlement, le marché de la voiture électrique se développe fortement. Focus sur ces deux marchés distincts mais complémentaires.

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...