Jeudi 16 juillet 2020

Iran : Donald Trump vient de s’adresser à la nation

Par Rachel Brunet | Publié le 08/01/2020 à 18:03 | Mis à jour le 08/01/2020 à 18:39
Trump s’adresse à la nation

En représailles à la frappe américaine qui a tué le général Soleimani, l’Iran a tiré mardi soir des missiles qui se sont abattus sur deux bases abritant des soldats américains en Irak. Donald Trump a décidé de s’adresser à la nation. Voilà ce qu’il a dit.

 

« En réponse à l’agression iranienne, les Etats-Unis vont immédiatement imposer des sanctions économiques additionnelles contre le régime iranien ». Le président américain Donald Trump s’est exprimé ce mercredi matin depuis la Maison Blanche après les frappes iraniennes sur des bases militaires abritant des soldats américains en Irak. Sur de lui et le respiration profonde, Donald Trump a fait un discours sans pour autant répondre aux questions des journalistes.

 

L’Iran n’aura pas la bombe atomique

L’Iran a revendiqué ces tirs de missiles en représailles à la frappe américaine qui a tué le puissant général Qassem Soleimani, architecte de la stratégie iranienne au Moyen-Orient. Au cours de son allocution, le président américain s’est montré ferme. « Tant que je serai président des Etats-Unis, l’Iran n’aura jamais la bombe atomique » a-t-il commencé. Avant d’en appeler à ses alliés européens dont la France qui se trouve pour l’heure dans une situation ambivalente entre son soutien historique aux États-Unis et la relation de bonne entente qu’elle cultive avec le Moyen-Orient.

Concernant les frappes iraniennes, le locataire de la Maison Blanche a déclaré « aucun américain n’a été blessé. Aucune victime n’est à déplorer. Tous nos soldats sont en sécurité. Il n’y a que des dégâts légers ».

Le président des Etats-Unis a aussi félicité les « formidables forces américaines » qui ont fait « reculer » l’Iran.. Et de rappeler que « nos missiles ( ceux des États-Unis, NDLR) sont gros ». Le locataire de la Maison Blanche a profité de son allocation pour préciser que les États-Unis avaient éliminé le « pire terroriste au monde ».

 

De nouvelles sanctions économiques

Donald Trump a précisé qu’il allait demander à l’Otan de s’impliquer davantage au Moyen-Orient et a, par ailleurs, promis de nouvelles sanctions « immédiates » contre l’Iran.

Le président américain a profité de son allocution pour appeler les Européens à quitter l’accord sur le nucléaire iranien. Son message à l’Iran ? Les Etats-Unis sont « prêts à la paix » avec ceux qui la veulent.

Et bien évidemment, en ce début d’année de course à la Maison Blanche, Donald Trump n’a pas oublié de soulever les prouesses de son mandat.

Hier soir, ce sont 22 missiles qui se sont abattus sur les bases de Aïn al-Assad (ouest) et Erbil (nord), où sont stationnés certains des 5 200 soldats américains déployés en Irak. Comme Donald Trump l’a précisé, aucune victime n’est à déplorer.

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
0 Commentaire (s)Réagir