Samedi 31 octobre 2020

Des personnalités françaises rendent hommage à Ruth Bader Ginsburg

Par Rachel Brunet | Publié le 21/09/2020 à 19:50 | Mis à jour le 21/09/2020 à 20:56
Photo : Ruth Bader Ginsburg
Ruth Bader Ginsburg

Ruth Bader Ginsburg nous a quittés. Le monde entier rend hommage à cette femme qui a marqué l’Amérique, la justice et par répercussion, la société. Son combat : l’égalité des droits aux États-Unis. Dès ses débuts, la juriste s’est attelée à défendre la famille contemporaine, jusqu’à devenir une icône féministe.

Entre 1972 et 1978, elle plaide dans six affaires de discrimination basée sur le sexe devant la Cour suprême, et en remporte cinq. Pour sa première victoire, Reed contre Reed, elle rédige un dossier long de 88 pages, qui recense toutes les lois américaines renforçant alors l’oppression des femmes dans la société. reflet d’une Amérique misogyne. Il est devenu une référence, le « grandmother brief », dans lequel ont puisé des générations d’avocates féministes.

Nommée par le président Clinton en 1993, elle est confirmée par le Sénat à une écrasante majorité. En vingt-sept ans à siéger dans le temple du droit américain, elle s’est notamment distinguée pour sa défense des droits des homosexuels ou des migrants. Elle nous a quittés, peut-être à un moment où l’Amérique avait encore bien besoin d’elle.

L’Etat de New York a décidé d’ériger à Brooklyn, où a grandi l’illustre magistrate, une statue de l’icône féministe. Un autre bel hommage. La doyenne de la Cour suprême des Etats-Unis « était une figure monumentale de la lutte pour l’égalité et nous sommes tous d’accord pour dire qu’elle mérite un monument en son honneur », le gouverneur Andrew Cuomo. « New York pleure la mort de la juge Ginsburg mais se rappelle avec fierté que son incroyable voyage a commencé ici, à Brooklyn », a ajouté l’élu démocrate.

C’est accompagnée de personnalités et d’institutions françaises de New York que notre édition rend aussi hommage à Ruth Bader Ginsburg.

 

Ruth Bader Ginsburg

Illustration ©️ Gayle Kabaker pour l’ouvrageVital Voices paru aux éditions Assouline

 

 

L’ambassadeur Philippe Étienne

Philippe Étienne, ambassadeur de France aux États-Unis, a réagi sur le réseau social twitter, au lendemain de l’annonce du décès de Ruth Bader Ginsburg, comme nous l’a indiqué le Consulat général de France à New York, contacté ce week-end.

 

Philippe Etienne

 

 

Roland Lescure, député des Français d’Amérique du Nord

Par son parcours, Ruth Bader Ginsburg incarne le combat pour l’égalité des droits en Amérique et dans le reste du monde.

« Notorious RBG » a dû faire face à deux plafonds de verre. L’antisémitisme, dans une Amérique encore en proie aux discriminations vis-à-vis des Juifs et surtout la misogynie dans une société où le patriarcat reléguait la femme uniquement à son rôle de mère.  

Son parcours personnel est tout à fait exceptionnel ce qui lui a permis de devenir la première femme rédactrice dans la Harvard Law Review, une consécration outre atlantique mais c’est surtout son travail et sa détermination qui ont transformé la place des Femmes dans la société et plus généralement l’égalité Femme-Homme en Amérique dans les années 70. En tant qu’avocate elle a totalement redéfinit la jurisprudence sur les discriminations faites aux femmes en les rattachant au 14ème amendement de la Constitution.   

C’est donc la première véritable militante pour les droits civiques à devenir « Justice » de la Cour Suprême en 1993.

Pour moi elle est une véritable source d’inspiration. Elle n’a jamais divisé en raillant ses adversaires mais au contraire toujours rechercher l’unité en essayant de convaincre ses détracteurs.

C’est une véritable réformatrice car elle a voulu changer la société de l’intérieur et par le droit plutôt qu’à l’extérieur par le combat et la désobéissance. Ce n’est pas une révolutionnaire mais son action a révolutionné la vie des gens et fait progresser la société.

 

 

Pour Marie-Monique Steckel, présidente de FIAF

L'annonce du décès de Ruth Bader Ginsburg a été un coup de tonnerre à travers l'Amérique vendredi soir dernier. Cette guerrière qui croyait en son étoile et en la défense de la justice et des droits des femmes, avait parié qu'elle pourrait tenir la mort en échec. Elle partirait, alors, sans façons après les élections américaines.

Elle n'a pas gagné cette fois mais elle reste une inspiration pour toutes et tous. Elle va nous manquer cruellement. 

 

 

Pascale Richard, directrice du centre Culturel du Lycée Français

Le jour même de sa disparition, le nombre de gens – et de jeunes-  que l'on a vu, rassemblés sur les marches du bâtiment de la Cour Suprême prouve que RBG est devenue un symbole dont la portée dépasse sa frêle enveloppe humaine.

Il se trouve que ma fille passe le barreau de New York dans quelques jours et que je sais combien cette grande femme de droit motive une jeune génération de juristes à travailler et à voir, au-delà des matières rébarbatives, l'importance du droit et la valeur de la chose juridique... Une féministe sans colère qui inspire les jeunes.

Je recommande à tous de voir le documentaire Notorious RBG: The Life and Times of Ruth Bader Ginsburg qui montre bien le rôle déterminant qu'elle a joué  - grâce à quelques décisions juridiques importantes - dans la conquête de l'égalité des sexes. Son sérieux, sa détermination, sont autant de rappels :  ne jamais baisser les droits et oser s'exprimer dans la durée. On pense à Simone Veil, à Gisele Halimi, on a besoin de ses femmes porte-drapeaux de la cause des femmes. 

Espérons que son influence permettra de transcender les rivalités politiqueS actuelles.

 

 

The École

Une légende et une icône s'est éteinte. Ruth Bader Ginsburg incarnait les valeurs que The École défend et promeut en luttant pour que toutes les voix soient respectées et entendues.

Son combat pour une justice égale et inclusive résonne avec les principes de notre communauté, et ses actions ont inspiré et guidé nos élèves et professeurs depuis des années.

Aujourd'hui nous faisons le deuil d'une légende et d'une icône. Mais forte de son héritage, toute la communauté de The École va continuer de porter haut et fort son engagement pour l'égalité des sexes, les droits et les libertés civils.

The École

#RestInPower

 

The École

Deux élèves de The École lors d’un “musée vivant” ©️The École

 

Anne-Sophie Guegen, fondatrice et directrice de la French American Academy

Femme déterminée, indépendante et battante, Ruth Bader Ginsburg demeure une inspiration pour  tous.

Il y a 60 ans, elle appliquait pour un poste à la cour de justice : poste qui lui a été refusée parce qu'elle était une femme. Son parcours est singulier. Enseignante puis avocate, elle sera nommée à la Cour suprême en 1993. 

Aujourd'hui elle est un modèle pour tout ceux qui voudraient baisser les bras. Elle s'est battue avec énergie et conviction pour l'égalité entre femmes et hommes ainsi que le respect de la justice et des droits.

En tant qu'éducateur, il est de notre mission de  donner à nos élèves ce sens de la persévérance, de l'effort, l'idée que tout est toujours possible et transmettre aux jeunes filles l'envie, le courage de relever le flambeau et la conviction que « les femmes appartiennent à tous les endroits où des décisions sont prises. »

Merci Lady Ruth Bader Ginsberg

 

 

Tessa International School 

« Real change, enduring change, happens one step at a time. » Ruth Bader Ginsberg a changé le monde pour le meilleur. Au cours de son impressionnant parcours, elle a inspiré des millions de femmes et individus à travailler ensemble vers une société plus juste et équitable. Elle nous accompagnera encore longtemps pour faire grandir nos étudiants pas à pas, et restera un exemple de persévérance et de force. Cette semaine, pour lui rendre hommage, nos élèves étudient son histoire, ses accomplissements et son combat pour l'égalité.

Merci Ruth. 

 

Merci aux personalités et institutions françaises de New York qui ont ainsi salué la mémoire de Ruth Bader Ginsberg.

Et merci Madame !

Nous vous recommandons

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

FLORIAN mer 23/09/2020 - 15:36

Bon article!

Répondre

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.