Lundi 27 septembre 2021
TEST: 3277

Covid-19 : 25 millions de cas aux États-Unis

Par Rédaction - New York | Publié le 25/01/2021 à 14:14 | Mis à jour le 25/01/2021 à 14:19
Covid États-Unis

Les États-Unis ont officiellement passé ce 24 janvier 2021 la barre des 25 millions de cas de Covid-19 recensés depuis le début de la pandémie. L’université Johns Hopkins, qui fait référence, a comptabilisé dimanche, 25 003 695 de personnes infectées. Parmi elles, plus de 417 000 personnes ont succombé au Covid-19 dans le pays. Après un pic de l’épidémie le 12 janvier, la moyenne hebdomadaire des nouveaux cas commence à baisser, selon les données du Covid Tracking Project.

La nouvelle administration Biden dont la bataille contre la pandémie — qui a fait un ravage tant humain qu’économique et sociétal — est la priorité, compte demander 1 900 milliards de fonds au Congrès pour un gigantesque plan de relance, qui inclut 20 milliards pour les vaccins et 50 milliards pour les tests. Joe Biden s’est engagé à ce que 100 millions de doses du vaccin contre le coronavirus soient injectées lors des cent premiers jours de son mandat qui a débuté mercredi dernier. Soit près d’un tiers de la population américaine vaccinée.

 

Variants et restrictions

C’est la nouvelle inquiétude autour de la pandémie de Covid-19 : les variants. Depuis plusieurs semaines, face à leur apparition partout sur la planète, les pays se replient sur eux-mêmes et augmentent leurs restrictions. Les États-Unis ont rétabli les restrictions d’entrée après une suspension annoncée par le président sortant. Joe Biden a restauré cette mesure en particulier pour les étrangers ayant séjourné en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud, où de nouveaux variants du coronavirus, plus contagieux, sont apparus.

L’interdiction d’entrer aux États-Unis concerne la plupart des citoyens non américains s’étant rendus en Grande-Bretagne et dans une grande partie de l’Europe, ainsi qu’au Brésil et en Afrique du Sud.

Le variant britannique suscite une grande inquiétude, détecté dans une soixantaine de pays, dont les États-Unis et l’État de New York. Décrit comme plus contagieux, mathématiquement, le nombre de cas augmente dans toutes les tranches d’âge de la population, et donc les décès également. Mais la mortalité accrue qui en résulte pourrait être surtout due à une plus forte virulence du virus.

 

Sous Trump, une équipe à mi-temps contre le Covid

« Il n’y avait pas d’équipe à plein temps à la Maison Blanche travaillant sur le coronavirus. » Voilà la déclaration du Dr Deborah Birx, en charge de l’équipe de coordination de la lutte contre le Covid-19 sous l’administration Trump qui fait le tour des médias outre-Atlantique. Dans l’interview qu’elle a accordée à CBS, dans l’émission Face the Nation, le 24 janvier, elle a également indiqué qu’elle avait demandé plus de personnel, sans obtenir satisfaction.

Selon elle, dans une autre interview sur CBS , l’intérêt de sa mission aurait été continuellement questionné par nombre de membres du gouvernement. Certains n’hésitant pas à interroger sa volonté d’avoir une équipe dédiée 24 heures sur 24 : « Pourquoi voudriez-vous vous infliger ça tous les jours ? », lui aurait demandé l’un d’eux.

Deborah Birx a fait savoir qu’elle avait toujours envisagé de quitter la mission qui lui avait été confiée. On se souvient d’ailleurs de sa gêne lorsque Donald Trump avait suggéré d’injecter du désinfectant aux malades pour lutter contre le coronavirus.

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir